La Nature humaine à la lumière de la psychopathologie
La Nature humaine à la lumière de la psychopathologie

Feuilleter le livre

La Nature humaine à la lumière de la psychopathologie

Traduit par : Agathe Camus, Marie Gaille, Charlotte Gilart de Keranflec’h, Introduction et notes de : Agathe Camus

Présentation

La Nature humaine à la lumière de la psychopathologie (Human Nature in the Light of Psychopathology) réunit un ensemble de conférences (« The William James Lectures ») prononcées par Kurt Goldstein à l’Université Harvard, en 1938-1939 et publiées pour la première fois en 1940 par Harvard University Press. Premier ouvrage de Goldstein paru aux États-Unis où il commence une nouvelle vie, tant personnelle que professionnelle, après avoir été chassé d’Allemagne par le gouvernement nazi.
Formé à la médecine, spécialiste de psychiatrie, mais également féru de philosophie, il est confronté dans ses premières années de pratique aux cérébrolésions des soldats de la Première Guerre mondiale, sources de séquelles irréversibles.
C’est le point de départ d’une réflexion qui transcende les découpages disciplinaires entre biologie et philosophie, anthropologie et neurologie, théorie médicale et pratique clinique.
Goldstein propose en effet une conception de la clinique qui engage le rapport de l’être humain à lui-même, aux autres et au monde, et fait de la biologie une science qui doit être autant capable d’appréhender de façon « atomistique » les phénomènes qu’elle analyse que de développer une compréhension de l’organisme tout entier, malade ou en bonne santé.

Biographies Contributeurs

Marie Gaille

Docteur en philosophie au CNRS, est  chargée de recherche au CERSES (Centre de recherche sens, éthique et société, CNRS-Université Paris Descartes). Auteur de plusieurs essais sur Machiavel, traductrice d'ouvrages politiques en langue italienne, elle a co-signé avec Claire Crignon, dans la collection Médecine & Sciences humaines, A qui appartient le corps humain ? Médecine, politique et droit (2004). Récemment elle a traduit pour Les Belles lettres, Nous, sans patrie d'Ursula Hirschmann.

Table des matières

Introduction : « Qu’était-il en réalité, demandaient-ils, un médecin, un psychologue, un philosophe ? », par Marie Gaille
Goldstein holiste ?, par Agathe Camus
Goldstein et la médecine physique et de réadaptation, l’expérience de la vie « malgré tout », par Charlotte Gilart de Keranflec’h
Note de traduction, par Marie Gaille

La Nature humaine à la lumière de la psychopathologie de Kurt Goldstein

Index de Goldstein
Bibliographie de l’édition

Découvrez aussi

La Médecine personnalisée
Le Soin, une valeur de la République
Sida, un défi anthropologique
La Prison, un lieu de soin ?
Accidents Vasculaires Cérébraux
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés