Antifragile
  • 660 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3643
  • EAN13 : 9782251444765
  • Code distributeur : 46988
  • Export ONIX 3.0

Antifragile

Les bienfaits du désordre

Traduit par : Christine RIMOLDY, Lucien D'AZAY

Présentation

Le hasard nous rend meilleurs

Avec ce provocant paradoxe, Nassim Nicholas Taleb, l'auteur du best-seller Le Cygne Noir, nous offre un enseignement d'une portée révolutionnaire: comment non seulement surmonter les cataclysmes de notre temps – ces Cygnes Noirs qui fondent sur un homme, une culture, une civilisation, les bouleversent et les réduisent à néant –, mais en faire une source de bienfaits.

De même que le corps humain se renforce à mesure qu'il est soumis au stress et à l'effort, de même que les mouvements populaires grandissent lorsqu'ils sont réprimés, de même le vivant en général se développe d'autant mieux qu’il est confronté à des facteurs de désordre, de volatilité ou à quoi que ce soit à même de le troubler. Cette faculté à non seulement tirer profit du chaos mais à en avoir besoin pour devenir meilleur est « l’antifragile », à l’image de l’antique Hydre de Lerne dont les têtes se multipliaient à mesure qu’elles étaient coupées.

Riche, limpide et spirituel, promenant son lecteur dans les rues tonitruantes de Brooklyn, les chemins de la pensée antique, les dédales de l’affaire Kerviel, de la « gauche caviar » ou les méandres des neurosciences avec autant d’aisance et de légèreté profonde, ce livre, dont la science n’est jamais sans conscience, laisse une question en suspens: êtes-vous prêt à devenir antifragile?

Libano-New-Yorkais, Nassim Nicholas Taleb est écrivain, ancien trader, statisticien et philosophe des sciences du hasard. Depuis 2007, il est l’un des essayistes les plus lus et les plus traduits dans le monde. Il a été le seul à avoir anticipé la crise financière et son ampleur. Taleb se consacre aujourd’hui à l’écriture et enseigne les rapports entre l’épistémologie des probabilités et les sciences de l’incertitude, et notamment la « prise de décision en situation d’opacité » à l’université de New York où il a reçu le titre de Distinguished Professor ainsi qu’au Centre d’Économie de la Sorbonne où il est professeur invité. Best-seller traduit en trente-trois langues, son premier ouvrage, Le Hasard sauvage, a paru aux Belles Lettres en 2005. Le Cygne Noir (Les Belles Lettres, 2007) a été vendu à trois millions d’exemplaires dans le monde. Antifragile est le troisième volet de cette philosophie aux vertus tonifiantes.

PRESSE:

The New York Times

Comment non seulement se prémunir du chaos et lui résister, mais l’utiliser pour devenir meilleur: voilà la proposition radicale d’Antifragile. Extrêmement ambitieux et pluridisciplinaire, Antifragile propose une méthode pour se repérer dans le monde contemporain, ce monde que nous ne comprenons pas et qui d’ailleurs est trop soumis à l’incertitude pour pouvoir être compris. Plein de finesse et d’esprit, le discours de Taleb n’en est pas moins révolutionnaire: ce qui n’est pas antifragile est voué au déclin.

The Observer

Hautement iconoclaste, mais tellement agréable à lire: le modus vivendi de l’honnête homme du XXIe siècle.

The Wall Street Journal

Voici un livre audacieux, divertissant et intelligent, où la profondeur se mêle au sens de la formule et à celui de la narration.

The Times

Un tournant dans la pensée moderne.

Les Echos

... ce gros pavé se laisse lire, à la manière d'un bréviaire anticrise tournant résolument le dos à la morosité.

Le Monde des Livres

... Taleb ne manque ni de verve ni de sens de la provocation. Il fait avec talent l'éloge de la prise de risque et du bricolage intuitif victorieux...

Atlantico

Bien d'autres idées originales et contre-intuitives sont à découvrir dans "Antifragile" qui est, on l'aura compris, LE livre de la rentrée.

Le Journal du dimanche

L'économiste iconoclaste Nassim Nicholas Taleb poursuit son travail sur le risque des événements imprévus dans son nouveau livre, "Antifragile".

The Good Life

.
.. un style drôle et subversif, où le propos, d'une extrême intelligence, parvient à être aussi audacieux que divertissant. Brillant.

Médias

Frédéric Taddéi reçoit Nassim N. Taleb
Europe 1 - Social Club

Presse

« Comment non seulement se prémunir et résister au chaos, mais l'utiliser pour devenir meilleur : voilà la proposition radicale d'Antifragile. Extrêmement ambitieux et pluridisciplinaire, Antifragile propose une méthode pour se repérer dans le monde contemporain, ce monde que nous ne comprenons pas et qui d'ailleurs est trop soumis à l'incertitude pour pouvoir être compris. Plein de finesse et d'esprit, le discours de Taleb n’en est pas moins révolutionnaire : ce qui n’est pas antifragile est voué au déclin. »
New York Times

« Hautement excentrique, mais tellement agréable à lire : le modus vivendi de l'honnête homme du XXIe siècle. »
The Observer

« Voici un livre audacieux, divertissant et intelligent, où la profondeur se mêle au sens de la formule et à celui de la narration. »
The Wall Street Journal

« Un tournant dans la pensée moderne »
The Times

... ce gros pavé se laisse lire, à la manière d'un bréviaire anticrise tournant résolument le dos à la morosité.
Les Echos - 06/09/2013

... Taleb ne manque ni de verve ni de sens de la provocation. Il fait avec talent l'éloge de la prise de risque et du bricolage intuitif victorieux...
Le Monde des Livres - 13/09/2013

L'érudition non seulement historique mais aussi philosophique devient une matière vivante qui renvoie le lecteur à sa situation concrète.
La Tribune - 02/10/2013

... dans "Antifragile", il s'intéresse à ce qui fait la force des institutions: la capacité à sortir renforcé du désordre.
L'Expansion - 01/10/2013

Penseur à rebours des modes, Taleb défend les bienfaits de l'erreur et du désordre. Son nouveau concept aussi. Il se nomme "antifragile".
Télérama - 05/10/2013

... une fois que Taleb a défini ce qu'il entend par "fragilité", nous comprenons pourquoi ces mots ne pourraient pas être le contraire de ce qi'il a à l'esprit.
Philosophie magazine - 01/10/2013

Cette leçon de vie qu'est Antifragile réhabilite le rationalisme comme forme d'éthique de vie, mais une vie pratique, vécue à l'épreuve du réel.
La Tribune - 11/10/2013

Bien d'autres idées originales et contre-intuitives sont à découvrir dans "Antifragile" qui est, on l'aura compris, LE livre de la rentrée.
Atlantico - 27/08/2013

L'économiste iconoclaste Nassim Nicholas Taleb poursuit son travail sur le risque des événements imprévus dans son nouveau livre, "Antifragile".
Le Journal du dimanche - 18/08/2013

Sa théorie se veut globale et concerne aussi bien l'individu dans sa vie quotidienne que les institutions et les pays...
Books - 01/11/2013

Son message se veut réaliste : mieux vaut savoir utiliser le chaos du monde que prétendre l'organiser...
Le Monde eco & entreprise - 19/12/2013

... un style drôle et subversif, où le propos, d'une extrême intelligence, parvient à être aussi audacieux que divertissant. Brillant.
The Good Life - 01/09/2013

Riche, limpide et spirituel,...
Ouest France - 30/10/2013

Biographies Contributeurs

Nassim Nicholas TALEB

Nassim Nicholas Taleb (NNT) est l'un des essayistes les plus lus et traduits dans le monde. Ancien trader, aujourd'hui écrivain, philosophe des sciences du hasard, auteur de nombreux articles scientifiques, Taleb enseigne l'épistémologie des probabilités et les sciences du risque, et notamment la «prise de décision en situation d'opacité», à l’Institut polytechnique de l’université de New York qui lui a décerné le titre de Distinguished  Professor. Best-seller traduit en trente-deux langues, son premier ouvrage, Le Hasard sauvage, a paru aux Belles Lettres en 2005. Le Cygne Noir (Les Belles Lettres, 2007), vendu à plus de deux millions et demi d’exemplaires, est tenu par le Times comme l'un des douze livres les plus influents depuis la seconde guerre mondiale. Antifragile est le troisième volet de cette philosophie aux vertus tonifiantes.

Christine RIMOLDY

Christine Rimoldy est traductrice. Outre Antifragile de Nassim Taleb avec Lucien d'Azay, elle a traduit aux Belles Lettres Crimes contre la logique, de Jamie Whyte (2003), Le Krach de 1929, de Maury Klein (2009) ainsi que Le Cygne Noir (2008) et Force et fragilité (2010), de Nassim Taleb. 

Lucien D'AZAY

Né en 1966, Lucien d'Azay est écrivain et traducteur de l'anglais et de l’italien au français. Il a notamment publié aux Belles Letres Le Faussaire et son double, vie de Thomas Chaterton en 2009 et Trois excentriques anglais en 2011 (Prix de la Revue des Deux Mondes 2012). Ses livres les plus récents sont Sur les Chemins de Palmyre (La Table Ronde, 2012), Keats, Keepsake (Les Belles Letres, 2014) et le Dictonnaire insolite de Florence (Cosmopole, 2015).

Table des matières

Résumé des chapitres et plan

Prologue

I. Comment aimer le vent

II. L'antifragile

Non-prédiction

Défaut d'antifragilité

Avantages aux dépens des autres

III. L'antidote au Cygne Noir

Ce qui est robuste ne l’est pas assez

De la mesurabilité de (certaines) choses

Le « fragilista »

Où la simplicité est plus sophistiquée

IV. Ce Livre

La famille (plutôt heureuse) du désordre

Un seul livre

Pas d’estomac, pas de credo

Si tu es témoin de quelque chose

« Défossiliser » les choses

V. Organisation

Appendice : la Triade, ou Une carte du monde et des choses en fonction des trois propriétés

Les choses arrivent par trois

La Triade en action

LIVRE I

L’ANTIFRAGILE, UNE INTRODUCTION

Chapitre 1

Entre Damoclès et l’Hydre

La moitié de la vie n’a pas de nom

S’il vous plaît, décapitez-moi

De la nécessité de nommer

Proto-antifragilité.

L’indépendance au domaine dépend d’un domaine

Chapitre 2

Surcompensation et réaction excessive dans tous les domaines

Comment gagner une course de chevaux

Réactions antifragiles à titre de superflu

De l’antifragilité des émeutes, de l’amour et d’autres bénéficiaires inattendus du stress

Je vous en prie, interdisez mon livre : l’antifragilité de l’information

Changez de travail

Chapitre 3

Le chat et la machine à laver

Le complexe

Les pressions sont des informations

L’équilibre, encore !

Crimes sur des enfants

Puni par la traduction

Touristification

La soif secrète de hasard

Chapitre 4

Ce qui me tue renforce les autres

L’antifragilité strate par strate

Évolution et imprévisibilité

Les organismes sont des populations et les populations des organismes

Merci, les erreurs

Apprendre grâce aux erreurs des autres

Comment devenir Mère Teresa

Pourquoi le groupe déteste l’individu

Ce qui ne me tue pas tue les autres

Moi et nous

La fête nationale de l’entrepreneur

LIVRE II

LA MODERNITÉ ET LE DÉNI DE L’ANTIFRAGILITÉ

Chapitre 5

Le souk et l’immeuble de bureaux

Deux types de professions

Lénine à Zurich

Variations bottom-up

Loin de l’Extrêmistan

Le grave problème de la dinde

Douze mille ans

La guerre, la prison, ou les deux

Pax romana

Avec ou sans la guerre

Chapitre 6

Dites-leur que j’aime (dans une certaine mesure) le hasard

Des ânes affamés

Recuit politique

Cette bombe à retardement nommée stabilité

L’étape suivante : est-ce que les (petites) guerres sauvent des vies ?

Ce qu’il faut dire aux responsables de la politique étrangère

Qu’appelons-nous ici modernité ?

Chapitre 7

L’interventionnisme naïf

Intervention et iatrogénèse

D’abord, ne pas nuire

Le contraire de l’effet iatrogène

Effets iatrogènes en hauts lieux

Une baleine peut-elle voler comme un aigle ?

Il ne s’agit pas de ne rien faire

Interventionnisme non naïf

Éloge de la temporisation : la Fabian Society

Du névrosisme dans des proportions industrielles

Un moyen légal de tuer des gens

Quand les médias alimentent les névroses

L’État peut venir en aide – quand il est incompétent

La France est plus amoureuse du désordre qu’on ne le croit

La Suède et son vaste État

Quand on prend les catalyseurs pour les causes

Chapitre 8

La prédiction ou l’enfant de la modernité

Madame Bré a des rivaux

Les prévisions

Une dentition plus ou moins bonne

L’idée de devenir une « non-dinde »

Plus jamais de Cygnes Noirs

LIVRE III

UNE VUE NON PRÉVISIONNELLE DU MONDE

Chapitre 9

Gros Tony et les « fragilistas »

Compagnons de voyage indolents

L’importance du déjeuner

L’antifragilité des bibliothèques

Des dupes et des non-dupes

La solitude

Ce que le non-prévisionniste peut prédire

Chapitre 10

Les hauts et les bas de Sénèque

Est-ce bien sérieux ?

Que la vie nous cause moins d’inconvénients

La « robustification » émotionnelle du stoïcisme

La domestication des émotions

Comment devenir le maître

L’asymétrie fondamentale

Chapitre 11

N’épousez jamais la rock star

De l’irréversibilité des colis détériorés

Les haltères de Sénèque

Le comptable et la rock star

Loin du « juste milieu »

La domestication de l’incertitude

LIVRE IV

OPTIONALITÉ, TECHNOLOGIE ET L’INTELLIGENCE DE L’ANTIFRAGILITÉ

Sait-on vraiment où l’on va ?

Le sophisme téléologique

Le principal atout des États-Unis

Chapitre 12

Les raisins mûrs de Thalès

Option et asymétrie

Les options des raisins mûrs

Un samedi soir à Londres

Votre loyer

Asymétrie

Choses qui apprécient la dispersion

Le thalésien et l’aristotélicien

Comment être idiot

Nature et options

La rationalité

La vie est un « gamma long »

La politique romaine appréciait l’optionalité

La suite

Chapitre 13

Apprendre aux oiseaux à voler

Une fois encore, « moins, c’est plus »

Attention aux intervalles

La recherche et comment les erreurs peuvent devenir des placements

Destructions créatrices et non créatrices

Le département d’ornithologie « Soviet-Harvard »

Épiphénomènes

Quand la cupidité est une cause

Démystifier les épiphénomènes

Du « tri sélectif » (ou le sophisme de confirmation)

Chapitre 14

Lorsque deux choses ne sont pas la « même chose »

Où sont les contraintes ?

L’art pour l’art ou Apprendre pour le plaisir d’apprendre

Des convives bien élevés

Le sophisme du bois vert

Comment Gros Tony est devenu riche (et gros)

Amalgame

Prométhée et Épiméthée

Chapitre 15

L’histoire écrite par les perdants

L’évidence nous saute aux yeux

Est-ce comme la cuisine ?

La Révolution industrielle

Les États devraient financer le bricolage non téléologique, pas la recherche

Le cas en médecine

L’argument anti-téléologique de Matt Ridley

Téléologie d’entreprise

Le contraire du « problème de la dinde »

Échouer sept fois, plus ou moins deux

Le charlatan, l’universitaire et le fanfaron

Chapitre 16

Une leçon de désordre

L’écologique et le ludique

La « touristification » de la mère poule

Une éducation antifragile (stratégie des haltères)

Chapitre 17

Gros Tony débat avec Socrate

Euthyphron

Gros Tony contre Socrate

Primauté de la connaissance définitionnelle

Prendre l’inintelligible pour l’inintelligent

La tradition

Ce qui différencie le gogo des autres

La fragilité, pas la probabilité

Amalgame entre événements et exposition aux événements

Conclusion du Livre IV

Et après ?

LIVRE V

LE NON LINÉAIRE ET… LE NON LINÉAIRE

De l’importance des mansardes

Chapitre 18

De la différence entre une grosse pierre et mille cailloux

Une règle simple pour détecter le fragile

Pourquoi la fragilité est-elle non linéaire ?

Quand sourire et quand faire la grimace

La circulation à New York

Quelqu’un appelle les fonctionnaires de la municipalité de New York

« Plus, c’est différent »

Un « repas équilibré »

Courez, ne marchez pas

Ce qui est petit peut être laid, mais est certainement moins fragile

Comment se retrouver coincé

Kerviel et micro-Kerviel

Comment sortir d’une salle de cinéma ?

Projets et prévision

Pourquoi les avions n’arrivent pas en avance

Guerres, déficits… et déficits

Quand l’« efficace » ne l’est pas

Pollution et dommages causés à la planète

La non-linéarité de la richesse

Conclusion

Chapitre 19

L’inverse de la pierre philosophale

Comment repérer qui va faire faillite

L’idée d’erreur de modèle positive et négative

Comment perdre une grand-mère

Et maintenant, la pierre philosophale

Comment transformer l’or en boue : l’inverse de la pierre philosophale

LIVRE VI

VIA NEGATIVA

Où est le charlatan ?

Connaissance soustractive

Haltères, de nouveau

Moins, c’est plus

Chapitre 20

Temps et fragilité

De Simonide à Jensen

Apprendre à soustraire

La technologie à son meilleur

Vieillir à rebours : l’effet Lindy

Quelques biais mentaux

Néomanie et effet « tapis roulant »

L’architecture et l’irréversible néomanie

Grandes baies vitrées

La métrification

Transformer la science en journalisme

Ce qui devrait se casser

Les prophètes et le présent

Le chien d’Empédocle

Ce qui n’a pas de sens

Chapitre 21

Médecine, convexité et opacité

Comment se disputer aux urgences

Premier principe de l’effet iatrogène (empirisme)

Second principe de l’effet iatrogène (non-linéarité en réaction)

L’inégalité de Jensen en médecine

Quand on fait disparaître les preuves

L’histoire sans fin des situations dites « de la dinde »

La logique opaque de la nature

Coupable ou innocent

Plaider l’ignorance de la biologie : la phénoménologie

Les Anciens étaient plus caustiques

Comment traiter la moitié de la population avec des médicaments

La « rigueur des mathématiques » en médecine

La suite

Chapitre 22

Vivre longtemps, mais pas trop

Espérance de vie et convexité

La soustraction ajoute à votre vie

L’effet iatrogène de l’argent

Religion et interventionnisme naïf

Si l’on est mercredi, je dois être végétalien

Effets de convexité et alimentation aléatoire

Comment se manger soi-même

Privé de promenade

Je veux vivre éternellement

LIVRE VII

L’ÉTHIQUE DE LA FRAGILITÉ ET DE L’ANTIFRAGILITÉ

Chapitre 23

Mettre sa peau en jeu : l’antifragilité et l’optionalité aux dépens des autres

Hammourabi

L’option gratuite de celui qui parle

La « post-vision » ou prévision a posteriori

Le syndrome de Stiglitz

Le problème de la fréquence, ou comment ne pas convaincre

La bonne décision pour la mauvaise raison

Les Anciens et le syndrome de Stiglitz

Brûler ses vaisseaux

Comment la poésie peut tuer

Le « dilemme du prisonnier »

Gauche caviar

Se dévouer corps et âme à une cause

Options, antifragilité et équité sociale

L’option gratuite de Robert Rubin

Adam Smith… mais lequel ?

L’antifragilité et l’éthique des (grandes) entreprises

Les artisans, le marketing, et les produits les moins chers

Lawrence d’Arabie ou Meyer Lansky

La suite

Chapitre 24

Quand on fait coller l’éthique à une profession

La richesse sans l’indépendance

Les métiers spécialisés et la collectivité

Ce qui est moral et ce qui est légal

La casuistique comme optionalité

L’avalanche de données et l’option du chercheur

La tyrannie du collectif

Conclusion

Épilogue

De résurrection en résurrection

Glossaire

Annexe I

Visite graphique du livre

Annexe II (très technique)

Où la plupart des modèles économiques se fragilisent et entraînent la faillite

Notes additionnelles, réflexions après-coup, et sources secondaires

Bibliographie

Remerciements

Index

Découvrez aussi

Coffret Hasard Sauvage, Le Cygne Noir suivi de Force et Fragilité et Le Lit de Procuste
Le Hasard sauvage
Le Cygne noir
Force et fragilité
Lettre à Fidel Castro
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés