Histoire romaine. Livres 38, 39 & 40

Histoire romaine. Livres 38, 39 & 40

(Années 59-50)

Commentaire de : Marianne COUDRY, Texte établi et traduit par : Guy LACHENAUD

Présentation

Les trois livres présentent une unité de propos, raison pour laquelle ils sont réunis dans le même volume : la rupture progressive de l'alliance formée en 60 entre César, Pompée et Crassus, dont les ambitions rivales, qui s’exercent à la fois à Rome et sur les théâtres d’opérations extérieurs, conduisent à la guerre civile. Nos livres sont particulièrement intéressants pour l’histoire de la fin de la République romaine de 59 à 50 : luttes civiles et dégradation du fonctionnement des institutions et des mœurs, campagnes en Gaule et contre les Parthes. Dans cette édition, nous tentons de renouveler l’approche de l’œuvre, qui a fait longtemps l’objet de jugements très négatifs, par une plus grande attention à ses aspects littéraires, c’est-à-dire à sa structure et pas seulement à son contenu, et par une mise en relation de l’une et de l’autre.
Cette partie de l’Histoire romaine comporte en effet deux caractéristiques originales, la cohérence de la réflexion historique et la précision de l’analyse institutionnelle. Nous étudions donc avec précision comment l’organisation du récit est mise au service de ce propos : la combinaison entre chronologie annalistique et exposition thématique, entre événements de Rome et événements extérieurs, l’articulation entre narration et discours. L’étude de la mise en œuvre littéraire s’attache particulièrement à l’entretien entre Cicéron et Philiscos et au discours de César à la veille du combat décisif contre Arioviste, deux longues pièces rhétoriques généralement négligées dans les études modernes, et dont nous avons tenté de montrer comment elles permettent à Dion de compléter son analyse historique. Elle fait apparaître aussi des traits de langue et des réminiscences littéraires (Hérodote ou Démosthène par exemple, et pas seulement Thucydide) qui n’ont pas suffisamment retenu l’attention.
La précision dans la description des détails institutionnels est une caractéristique des livres républicains de l’Histoire romaine qui retient de plus en plus l’intérêt des modernes. Les livres 38 à 40 en sont une illustration très claire, et nous avons mis en évidence la qualité de l’information de Dion, tant sur les assemblées populaires, les procédures électorales, les séances du Sénat, les magistratures et les sacerdoces, les procédures judiciaires que sur un certain nombre de lois. Nous avons fait apparaître aussi que cette description, comme dans les livres consacrés à l’avènement du Principat, s’inscrit constamment dans une réflexion de portée générale : la posture de Dion n’est pas celle d’un antiquaire, mais d’un historien.
Dégager cette perspective a permis également de rendre compte de la manière dont sont présentés les acteurs de cette histoire et de la place qui leur est attribuée, et du travail de Dion sur ses sources : le rapport avec Plutarque, Cicéron (ou Asconius) est pris en compte, tout comme certains détails qu’il est le seul à nous donner. Mais c’est surtout à propos de la Guerre des Gaules qu’on a pu conduire une analyse assez serrée : un tableau de concordance fait apparaître les procédés de contraction, mais aussi les choix qui expriment les jugements de Dion.
Sur ces points comme sur d’autres, notre lecture de Dion diffère donc sensiblement de celle de nos prédécesseurs, et tente d’apporter à l’utilisateur du texte une meilleure intelligibilité.

Biographies Contributeurs

DION CASSIUS

Historien, astrologue, biographe.

Marianne COUDRY

ancienne élève de l'École française de Rome, professeur d’histoire romaine à l’université de Haute-Alsace (Mulhouse), est spécialisée dans les institutions, la vie politique et l’idéologie politique de la Rome républicaine. Elle a récemment publié Praeda. Butin de guerre et société dans la Rome républicaine / Kriegsbeute und Gesellschaft im republikanischen Rom (Stuttgart, Steiner, 2009).

Guy LACHENAUD

Guy Lachenaud, professeur retraité (Université de Nantes), ancien élève de l'ENS Ulm, est l'auteur d’ouvrages concernant l’historiographie ancienne et d’éditions critiques et commentées dans la Collection des Universités de France (Plutarque, Dion Cassius et les scholies à Apollonios de Rhodes).

Table des matières

Notice
Bibliographie

La tradition du texte
Editions et traductions
Abbréviations
Conspectus Siglorum
Livre 38
Livre 39
Livre 40

Index Nominum
Index Locorum et Gentium
Index Rerum

Découvrez aussi

Histoire romaine. Livres 36 & 37
Histoire romaine. Livre 47
Histoire romaine. Livres 50 & 51
Histoire romaine. Livres 45 & 46
Histoire romaine. Livres 41 & 42
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés