Hormegeddon

Feuilleter le livre

  • 288 pages
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3290
  • EAN13 : 9782251445250
  • Code distributeur : 50027
  • Export ONIX 3.0

Hormegeddon

Quand trop de bien nuit

Traduit par : Claire LAMOTTE

Présentation

« Il faut absolument lire ce brillant essai sur les effets secondaires du gouvernement. Il divulgue le problème de l'interventionnisme naïf, les dommages collatéraux de l'excès de bureaucratie, l'impunité croissante des dirigeants politiques (le problème d'Hammurabi) et autres difformités de l’État moderne.
Il montre comment un tel système est voué à imploser sous le poids de sa propre fragilité. C’est profond, bien illustré, plein d’esprit et très agréable à lire. Achetez-en deux exemplaires : un pour vous et un autre pour votre voisin politicien. »

Nassim Nicholas Taleb, professeur d’épistémologie des probabilités et des sciences du risque à l’université de New York, auteur de Le Cygne Noir et de Antifragile.

"Hormegeddon", tel est le terme inventé par William Bonner, entrepreneur et auteur de best-sellers du New York Times, pour décrire ce qu’il advient lorsque l’on abuse d’une bonne chose dans les sphères de la politique, de l’économie et des affaires. En bref, trop de bien conduit au désastre.
S’appuyant sur des exemples tirés de notre histoire politique moderne, de la campagne napoléonienne en Russie à la débâcle du système de protection de la santé américain, du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale à la chute du Troisième Reich, de la Grande Dépression à la crise de la dette souveraine, William Bonner poursuit une ambition modeste : tenter de comprendre ce qui a mal tourné.
L’Histoire n’est pas un joli conte déclamé par ses vainqueurs. C’est un long récit de tout ce qui a déraillé : débâcles, catastrophes et désastres. Le fait que chaque désastre porte en lui un avertissement est ce qui rend son étude si intéressante. Si le constructeur d’un grand paquebot vous affirme que « Dieu lui-même ne pourrait pas couler ce navire », prenez le bateau suivant. Si la bourse se vend à vingt fois au-dessus de sa valeur…et que tous les experts vous invitent à « y entrer » parce que vous « ne pouvez pas perdre », il est temps d’en sortir !
De même, les désastres de la politique publique surviennent lorsque des gens bien intentionnés, armés d’un degré identique de confiance "Titanique", appliquent une logique de résolution de problèmes, certes rationnelle à petite échelle, mais totalement inappropriée à une planification à grande échelle.
Premièrement, vous observez une chute du taux de retour sur investissement (de temps comme de ressources) jusqu’à atteindre le zéro. Si vous persistez à descendre en-dessous de ce niveau, et vous obstinez toujours, vous obtenez un désastre.
Le problème est que vous ne pouvez pas compter sur les gens éclairés et bien intentionnés pour stopper la progression du désastre puisque ce sont précisément eux qui en sont la cause.
William Bonner a tiré de ces réflexions le concept de l’Hormegeddon : un phénomène qui surgit lorsqu’un élément produisant un effet favorable à petites doses est utilisé de manière tellement abusive qu’il conduit tout droit à la catastrophe. Cela s’applique à tous les domaines, que ce soit celui de la politique, de l’économie ou des affaires. William Bonner apporte un éclairage et une compréhension inédite sur ce phénomène méconnu en le replaçant dans des contextes précis de l’histoire politique moderne.

Né en 1948, William Bonner, économiste, est le fondateur et dirigeant d’Agora Inc., l’un des premiers
groupes mondiaux d’information financière, avec des filiales dans neuf pays. Ont déjà été traduits aux Belles Lettres : L’inéluctable faillite de l’économie américaine (2004), L’Empire des dettes. À l’aube d’une crise économique épique (2006) et Le Nouvel Empire des dettes. Grandeur et décadence d’une bulle financière épique (2010).

Presse

... cet essai vaut surtout par son style alerte et sa leçon de scepticisme enjoué...
Le Monde des Livres - 03/04/2015

Biographies Contributeurs

William BONNER

Né en 1948, William Bonner, économiste, est le fondateur et dirigeant d'Agora Inc., l’un des premiers groupes mondiaux d’information financière, avec des filiales dans neuf pays. Ont déjà été traduits aux Belles Lettres : L’inéluctable faillite de l’économie américaine (2004), L’Empire des dettes. A l’aube d’une crise économique épique (2006) et Le Nouvel Empire des dettes. Grandeur et décadence d’une bulle financière épique (2010).

Table des matières


1. UN EXCÈS D'INFORMATION
21 décembre 2012 
Pourquoi la planification centrale échoue
La confiance et la coopération
La pire sorte d’information qui soit
L’argent, les lois et les catastrophes précivilisées 

2. TROP D’ÉCONOMIE
L’homme moyen n’existe pas 
L’économie des choses
Les économistes à l’origine 
La loi des chiffres
Mesurer la quantité à la place de la qualité
Comment faire mentir les chiffres
Le taux de chômage 
PIB : le grand imposteur 
Stamatis le Grec 
L’histoire de Jacob : le premier économiste du monde

3. TROP DE SÉCURITÉ
Trop de sécurité

4. TROP DE GOUVERNEMENT
Pourquoi avoir un gouvernement ?
Les origines du gouvernement
Le premier grand gouvernement 
La source du pouvoir de gouverner
La nature du gouvernement 
La monarchie de droit divin
Le gouvernement et le contrat social 
Les parvenus contre les prétendants 
Le gouvernement moderne : trop ou pas assez ? 


5. L’HEURE DES CORRECTIONS
La seconde guerre du Golfe 
Apprendre de nos erreurs
Le succès est dans la lutte 
Petites erreurs privées 
Grandes erreurs gouvernementales 
La leçon des défaites militaires 
L’anatomie des corrections
La folie des corrections de la dette 
La TARP et le système financier

6. TROP D’ÉNERGIE
Un mot sur le changement climatique 
Échec de l’Internet 
L’utilité marginale décroissante de l’énergie 
L’histoire de l’énergie et du progrès 
Les matières premières du progrès 
L’utilité marginale décroissante de l’énergie

7. L’APOCALYPSE DES ZOMBIES
La bonne et la mauvaise forme de complexité
Les zombies de l’ouragan Sandy 
La réglementation zombie
Les quatre étapes du processus de zombification 
L’hypocrisie zombie 
Le mot français pour « zombie » est rentier 
Les zombies de l’industrie bancaire
Le leurre de la zombification 
Les riches adorent la zombification 
Pattes graissées et portes-tambours 
L’effet Cantillon 
Où sont les zombies ? 
Le plus grand zombie du monde 
La guerre (zombie) contre le terrorisme décryptée 
Si nous additionnons tout cela

8. LES SOINS DE SANTÉ OU LA MÉDECINE ZOMBIE
Quand les médicaments se déchaînent
Vous êtes ce qu’ils vous disent de manger 
De l’argent mal dépensé 
Ne pas faire plus de mal que de bien 
L’ère des spécialistes 
Les paiements par une tierce partie 
Et encore plus d’examens
Les supermicrobes 
Cancer 
Diabète
À quel sein se vouer ?
La mort et la phase du déclin 
Guéris-toi toi-même ?

9. DETTE
Il n’y a que l’argent qui compte
Différentes formes d’argent
Fiat money, pereat mundus 
Méfiez-vous du gouvernementeur 
Le baiser mortel de la dette 
Votre or pour leur argent liquide 
Le rôle de la planification centrale 
En route vers l’Hormegeddon .
Accros à la dette 
La dette publique s’autorenforce 
Comment tout cela finira
Vous en avez plus pour votre argent 

10. LA CIVILISATION ET SES MÉCRÉANTS
Nos 200 000 premières années
(ou l’instantané d’une longue histoire)
L’instinct compétitif
De l’esclavage 
De retour au pub irlandais
La possible disparition du gouvernement 
Par-delà le bien et le mal

 

Découvrez aussi

L'Empire des dettes
L'Inéluctable Faillite de l'économie américaine
Le Nouvel Empire des dettes
L'Économie politique et le socialisme (1849) suivi de Accord entre l'économie politique et la morale (1850)
Moyens économiques contre moyens politiques
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés