Bibliothèque italienne

Bibliothèque italienne

Collection bilingue dirigée par Yves Hersant et Nuccio Ordine et publiée sous le patronage de l’Istituto Italiano per gli Studi Filosofici.

Il est des livres qui n’en « finissent pas de dire ce qu’ils ont à dire. »
Il est des livres qui, lorsqu’ils nous parviennent, portent en eux la trace des lectures antérieures à la nôtre.
Il est des livres dont on entend toujours proclamer : « Je suis en train de le relire... » et jamais : « Je suis en train de le lire... »

Offrir à la (re)lecture quelques-uns de ces ouvrages, proprement classiques selon la définition d’Italo Calvino, tel est le projet de la Bibliothèque italienne. Qu’ils relèvent de la littérature, de la philosophie, de l’histoire ou de l’esthétique, les livres retenus ici ont quelques traits communs : ils ont marqué non seulement la culture italienne, mais diverses cultures de l’Europe ; ils ont suscité des nuées de discours critiques, ou d’ouvrages de seconde main, dont il importe de les dégager ; et leur lecture « les rend d’autant plus neufs, inattendus, inouïs, qu’on a cru les connaître par ouï-dire. »

Toujours présentés dans une édition bilingue, les textes de cette collection sont travaillés avec soin, aussi bien dans l’établissement du texte original que dans la traduction française. Celle-ci est l’œuvre de spécialistes reconnus de la littérature italienne, particulièrement soucieux de restituer la saveur étonnante de ces textes où se mêlent souvent les registres les plus variés de la langue, des plus vulgaires aux plus soutenus. Cette liberté réjouissante dans le style et le ton, cette fougue juvénile et dénuée de complexes, agit sur le lecteur comme une source fraîche et lui permet de saisir pourquoi tant d’auteurs sont venus y puiser.

Présentés dans un format élégant et maniable (12,5 x 19 cm), imprimés sur un papier de qualité, brochés avec soin, ces livres sont pensés pour allier esthétique et solidité, afin d’orner pendant de très longues années la bibliothèque d’un lectorat érudit ou curieux, soucieux de disposer d’une édition de référence de ces textes majeurs.

Stances / Stanze et Fable d'Orphée / Fabula di Orfeo

Ange POLITIEN

Stances / Stanze et Fable d'Orphée / Fabula di Orfeo

Depuis ses jeunes années, Ange Politien nourrissait le dessein d'écrire une vaste épopée et voyait en Laurent de Médicis le prince digne d'un si haut chant.

L'Aridosia

Lorenzino De MÉDICIS

L'Aridosia

Avant d'être le personnage d'une pièce célèbre du répertoire romantique, Lorenzino de Médicis, dit Lorenzaccio, fut lui-même l’auteur d’une pièce de théâtre.

La Comédie courtisane / La Cortigiana

L' ARÉTIN

La Comédie courtisane / La Cortigiana

Ah, ah, ah ! Ô vous les éclats de rire, de grâce, laissez-moi parler ! Ah, ah, ah ! Je vous en prie !...

Facéties / Confabulationes

Le POGGE

Facéties / Confabulationes

La facétie est une courte histoire rédigée en latin, qui tantôt se réduit à une réplique ou à un bon mot, tantôt constitue une véritable narration sous une forme très concentrée.

Essai historique sur la révolution de Naples

Vincenzo CUOCO

Essai historique sur la révolution de Naples

L'Essai historique pour la révolution de Naples de Cuoco n'est ni un témoignage ni une histoire des événements connus sous le nom de « révolution napolitaine de 1799 », ou plutôt il est tout cela, et, davantage encore...

Baldus. Tome I, Livres I-V

Teofilo FOLENGO

Baldus. Tome I, Livres I-V

Teofilo Folengo (1491-1544), inventeur du macaronique, langue impossible, mélange de latin et de dialectes italiens (en particulier de mantouan), peut être considéré comme l'un des inspirateurs directs de Rabelais.

Sur la Poétique, l'art et les artistes (Michel-Ange et Titien)

L' ARÉTIN

Sur la Poétique, l'art et les artistes (Michel-Ange et Titien)

Le monde compte beaucoup de rois, mais n'a qu'un seul Michel-Ange.

Discours sur l'état présent des moeurs en Italie / Discorso sopra lo stato presente dei costumi degl'Italani

Giacomo LEOPARDI

Discours sur l'état présent des moeurs en Italie / Discorso sopra lo stato presente dei costumi degl'Italani

Dégradation morale (suivie d'une décadence irréversible), due à un excès de connaissance et de conscience : tel est le diagnostic amer que formule Leopardi sur les habitants de la Péninsule.

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés