André SPIRE

André SPIRE, né à Nancy en 1868, est un écrivain et poète français, pionnier du vers libre et théoricien de la poétique. Juriste, auditeur au Conseil d'État, puis haut fonctionnaire, il est pris dans la tourmente de l’affaire Dreyfus et devient militant sioniste. Il participe au mouvement des Universités populaires, et collabore aux Cahiers de la Quinzaine de Charles Péguy, publie de nombreux essais et recueils de poèmes, dont Poèmes juifs (Mercure de France et Kundig), Le Secret (NRF), Poèmes de Loire (Grasset). Suite à la défaite de la France et aux mesures antisémites, il parvient à s’exiler en 1941 aux États-Unis où il enseigne l’histoire de la poésie française à la New School for Social Research (New York). Après la guerre, il rentre en France où il publie encore plusieurs ouvrages dont Plaisir poétique et plaisir musculaire ; essai sur l’évolution des techniques poétiques (Corti). Il meurt à Paris en 1966.

Une Amitié tenace. Correspondance 1910-1957

Ludmila SAVITZKY, André SPIRE

Une Amitié tenace. Correspondance 1910-1957

Le portrait en sourdine d'une amitié hors norme

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés