André Tubeuf

Né à Smyrne en 1930, André Tubeuf entre à l’ENS (Ulm) en 1950. Agrégé de Philosophie en 1954, il occupe son premier poste à Nancy, au Lycée Henri Poincaré puis au lycée Fustel de Coulanges à Strasbourg où il enseigne jusqu’en 1992. Appelé comme conseiller pour la musique aux cabinets de Jacques Duhamel puis Michel Guy, il continue à assurer ses cours de Classes Préparatoires. Il commence en 1976 sa collaboration avec le Point, et avec Diapason, Opéra International et enfin Classica. Depuis 1980, il a publié des ouvrages sur le Lied, Mozart, Beethoven, Richard Strauss, Verdi. Ces derniers livres en date sont : le Dictionnaire amoureux de la Musique (2012) ; Je crois entendre encore (2013) ; Hommages (2014) ; Adolf Busch, le premier des Justes (2015) et Bach ou le meilleur des mondes (2017, Prix de la Critique de l’Académie Française pour l’ensemble de son œuvre).
Platon, de plain-pied

André Tubeuf

Platon, de plain-pied

Relirais-je tout Platon, pour me permettre d’en parler ? Je n’ai plus guère les yeux, ni la patience, ni peut-être le temps. J’ajoute que je n’en éprouve pas la nécessité. Je n’ai jamais prétendu tout savoir de Platon, je n’ai pas tout lu, les Lois, le Parménide aussi, me sont...

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés