Edward G. BULWER-LYTTON

Edward Bulwer-Lytton, (Edward George Earl) né en 1803 à Heydon-Hall (Norfolk) et mort en 1873, est un homme politique et romancier britannique.
Il débuta comme écrivain par des poésies imitées de lord Byron ; il écrivit plus d'une vingtaine de romans sur une période de quarante-cinq ans, explorant de nombreux genres et obtint en 1828 un grand succès par son premier roman, Pelham ou les Aventures d'un gentleman, bientôt suivi de Godolphin, des Pélerins du Rhin, des Derniers jours de Pompéi, de Rienzi ou le Dernier des Tribuns, qui rendirent son nom célèbre en Europe.
Il donna au théâtre plusieurs pièces, dont deux, la Dame de Lyon (1828) et Money (1840), furent très applaudies. Membre de la Chambre des communes de 1831 à 1841, il s'y déclara pour les réformes. En 1832, il rédigea quelque temps le Monthly magazine, où il affichait des opinions qui lui valurent le surnom de Dandy radical. En 1836, il publia un pamphlet virulent contre le ministère conservateur de Robert Peel et, en 1846, le Nouveau Timon, où il donnait une série de portraits d'hommes d'État contemporains. Il siégea de nouveau à la Chambre des Communes de 1852 à 1866, époque où il accepta de lord Derby, avec le titre de lord, un siège à la Chambre haute.
Les Derniers jours de Pompéi

Edward G. BULWER-LYTTON

Les Derniers jours de Pompéi

« Le jour se changea en nuit, et la lumière en obscurité : en quantité inexprimable poussières et cendres jaillirent, inondant la terre, la mer, et l’air même, ensevelissant deux cités entières, Herculanum et Pompéi...

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés