Erwin ROHDE

Professeur agrégé de philologie classique, Erwin Rohde (1845-1898) a enseigné dans les plus prestigieuses universités allemandes (Kiel, Iéna, Tübingen, Leipzig). Il terminera sa carrière comme vicerecteur de l’université d’Heidelberg (1894-1895). Ami de Nietzsche, il s’implique et le défend dans la querelle autour de la parution de Naissance de la tragédie (1872) à laquelle prennent part R. Wagner, Fr. Ritschl et U. von Wilamowitz-Möllendorff. Auteur d’un grand nombre d’essais sur la littérature antique, ses deux principaux travaux d’ampleur sont Der griechische Roman und seine Vorlaüfer (1876), et le monumental Psyche. Seelencult und Unsterblichkeitsglaube der Griechen (1893-1894). Seul ouvrage à avoir été traduit en français, Psyché. Le culte de l’âme chez les Grecs et leur croyance à l’immortalité, paru en 1928 puis réédité en 1952 et 1999, est désormais un classique qui fait encore autorité aujourd’hui.
Psyché

Erwin ROHDE

Psyché

Le culte de l’âme chez les grecs et leur croyance à l’immortalité.

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés