Fortunato SEMINARA

Fortunato Seminara est né en 1903 à Maropati dans la province de Reggio de Calabre (Italie). Grâce aux sacrifices de ses parents, petits propriétaires terriens dont il est le fils unique, il suit des études supérieures à Rome et à Naples et se destine à la profession d'avocat. Après une période d’émigration à Genève et à Marseille entre 1930 et 1932, il rentre au village. Il va alors, jusqu’à sa mort en 1984, se consacrer pleinement à sa vocation littéraire, publiant un certain nombre de romans : Le Baracche (Les Baraques, 1942), Il vento nell’oliveto (Le vent dans l’oliveraie, 1951), La masseria (La ferme, 1952), Disgrazia in casa Amato (Un malheur chez les Amato, 1954), La fidanzata impiccata (La fiancée pendue, 1957). Après 1963, il tombe peu à peu dans l’oubli, ne parvenant plus à faire publier ses nouveaux romans.

Le Vent dans l'oliveraie

Fortunato SEMINARA

Le Vent dans l'oliveraie

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés