Giovanni VERGA

Giovanni Verga (Catane 1840-1922) est sans doute l'écrivain italien le plus considérable de son temps. Tôt influencé par le naturalisme français, les livres de Flaubert d’abord, mais aussi de Zola et de Maupassant, exercèrent sur lui une influence déterminante. Il quitte sa ville natale en 1869 pour Florence et s’installe à Milan en 1872 où il met en chantier un long cycle romanesque dont seuls Les Malavogli (adapté à l’écran par Visconti sous le titre La terre tremble) et Don maestro Gesualdo verront le jour. On lui doit parallèlement un grand nombre de recueils de nouvelles dont la quintessence est ici rassemblée. Verga est retourné vivre dans sa chère Sicile en 1893  pour s’y éteindre un quart de siècle plus tard.

Cavalleria rusticana et autres nouvelles siciliennes

Giovanni VERGA

Cavalleria rusticana et autres nouvelles siciliennes

"Quiconque va en Sicile devrait avoir lu quelques pages de Verga. Quiconque a lu Verga devrait aller en Sicile."

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés