Nicolas DE CUES

Né à Cues en Moselle, Nicolas Krebs, dit Nicolas de Cues, fut évêque, puis cardinal. Son œuvre est d'une importance telle que Descartes le cite comme un des précurseurs de la pensée scientifique moderne. Juriste, philosophe, théologien, mathématicien, diplomate, il s’est illustré dans bien des disciplines. Après avoir écrit la Concordance catholique (1433-1434), où il s’efforçait de donner des objectifs précis au concile de Bâle auquel il participait, Nicolas de Cues a écrit un ouvrage capital, La Docte Ignorance (1440), dans lequel il montre que le savoir humain est marqué par une limite constitutive qui doit devenir de plus en plus évidente avec l’avancée des connaissances : le sommet de la connaissance humaine est un savoir conscient de son ignorance, que ce soit en métaphysique, en philosophie de la nature, en mathématiques ou en théologie.

La Chasse de la sagesse

Nicolas DE CUES

La Chasse de la sagesse

et autres œuvres de philosophie tardive

Le Tableau ou la vision de Dieu

Nicolas DE CUES

Le Tableau ou la vision de Dieu

Une approche de la compréhension de la Providence divine au travers du visible (Voir) comme de l'invisible (Croire)

Les Conjectures / De Coniecturis

Nicolas DE CUES

Les Conjectures / De Coniecturis

Inédite en français, une œuvre majeure de Nicolas de Cues (1401-1464)

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés