Theodor FONTANE

Theodor Fontane (1819-1898) est le descendant de huguenots réfugiés en Prusse. Né à neuruppin, non loin de Potsdam, il passa la plus grande partie de sa vie à Berlin. Il fut pharmacien comme son père jusqu'en 1849 puis décida de se consacrer exclusivement à la littérature dont il vivra chichement. Ses grands romans, qui font de lui le plus grand romancier allemand de la seconde moitié du xixe siècle, se succèdent à un rythme effréné dans les vingt dernières années de sa vie. Épris de vérité psychologique, Fontane excelle dans l’art de la conversation, de la restitution d’une atmosphère liée à des paysages qu’il décrit avec une minutieuse fidélité empreinte de poésie. Son réalisme est étranger au naturalisme de Zola mais aussi aux typologies balzaciennes. Dans l’histoire du roman en europe, il occupe une place singulière et laisse pressentir thomas mann. Fontane peint des personnages dont les vertus et les vices s’équilibrent dans la construction d’une personnalité. Son humanisme et sa sensibilité le portent dans un siècle qui cultive la misogynie à mettre à l’honneur des héroïnes féminines, de préférence victimes, qui donnent leur nom à nombre de ses romans.
 

Cécile

Theodor FONTANE

Cécile

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés