Theodor STORM

Theodor Storm (1817-1888) est le représentant majeur de la littérature allemande du Nord. Originaire de Husum dans le Schleswig, il exerça comme juge dans sa ville natale après la guerre dite des duchés de 1864.
Ses poèmes sont moins connus de nos jours, au contraire de sa prose, domaine où il s’est affirmé dès le début des années 1860. La cinquantaine de récits qu’il a laissés, et dont Le Cavalier au cheval blanc (Der Schimmelreiter) est le plus connu, lui ont valu une réputation internationale. Après 1874, Storm occupe une place déterminante dans la vie littéraire allemande du nouvel Empire. Sa correspondance avec Theodor Fontane, Eduard Mörike, Gottfried Keller, Paul Heyse, Klaus Groth notamment, en porte témoignage. Elle constitue une mine de renseignements exceptionnels sur les enjeux artistiques du temps.
Nouvelles

Theodor STORM

Nouvelles

(1862-1881)

Theodor Storm (1817-1888), écrivain le plus marquant de l’espace hanséatique (il annonce Thomas Mann), est le représentant majeur de la nouvelle, genre dans lequel l’Allemagne a affirmé sa suprématie depuis Goethe et Schiller.

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés