Yang XIONG

Yang Xiong (53 av. J.-C. - 18 apr. J.-C.) est l'une des figures phare du monde lettré chinois de la dynastie des Han (206 av. J.-C. - 220 apr. J.-C.). Natif de la lointaine région de Shu (actuel Sichuan), il est appelé à la capitale Chang’an où il devient pour un temps une sorte de poète officiel chargé de composer des descriptions flamboyantes des diverses activités impériales à travers lesquelles il tente de faire passer un enseignement à l’empereur. Il semble cependant s’être rapidement désillusionné quant à la perspective de réunir dans ses écrits beauté esthétique et conscience politique, et commence en 3 av. J.-C. la rédaction d’un traité divinatoire délibérément abscons, le Grand Mystère, composé sur le modèle du Classique des mutations. Sa carrière de fonctionnaire impérial devient celle d’un lettré pauvre et obscur. Ses contemporains ne manquent pas de remarquer le paradoxe d’une telle position, à une époque où la culture classique est devenue un tremplin vers les plus brillantes positions.

Maîtres mots

Yang XIONG

Maîtres mots

Écrit sur le modèle des "Entretiens" de Confucius, le "Fayan" propose une réflexion éthique sur l'évaluation des dignitaires des dynasties Qin et Han et demeure la principale source pour comprendre la pensée historique de Yang Xiong.

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés