La Religion des Spartiates
  • 816 pages
  • Bibliographie, Index, 3 Carte(s)
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • Histoire
  • N° dans la collection : 113
  • Parution :
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251381138
  • Code distributeur : 43854
  • Export ONIX 3.0
English version

La Religion des Spartiates

Croyances et cultes dans l'Antiquité

Présentation

Quelle image a-t-on des Spartiates, sinon celle de professionnels de la guerre, capables de vaincre les Athéniens à l'issue de la guerre du Péloponnèse, en 404 avant J.-C. ? En fait, cette perception remonte à l'Antiquité, et l'Athénien Xénophon y a largement contribué ; il soulignait en effet que, en matière religieuse même, les Spartiates surpassaient tous les Grecs, par leurs pratiques systématiques visant à s’assurer la protection des dieux.
C’est un ensemble de sources éparses mais très riches qui permet de comprendre le fondement d’une telle appréciation. De leur enfance à leur mort, les hommes et les femmes de Sparte vivaient dans un univers où la force des puissances surnaturelles était ressentie comme omniprésente, qu’il se soit agi des affects comme la Peur ou l’Amour, ou de dieux protégeant un espace déterminé. Les principales fêtes connues montrent clairement aussi de quelle manière les Spartiates veillaient à se rendre propices des entités divines, notamment en respectant les rythmes saisonniers naturels.
Car l’harmonie de l’homme avec le cosmos était conçue comme nécessitant un effort constant, un effort qui était manifesté par le choix des hommes et des femmes censés être les plus qualifiés pour solliciter les dieux, ainsi que par l’organisation calendaire bien déterminée des activités religieuses.

Nicolas Richer est agrégé d'histoire et, après avoir enseigné à l'université de Paris I Panthéon-Sorbonne, puis à l'université de Strasbourg-II, il est professeur d'histoire grecque à l'École normale supérieure de Lyon.

Biographies Contributeurs

Nicolas RICHER

Nicolas Richer, agrégé d'histoire, a été maître de conférences à Paris-I (1994-2000) puis professeur à l'université Strasbourg-II (2000-2003). Il enseigne désormais à l'École normale supérieure lettres et sciences humaines de Lyon. Il est l'auteur de nombreux articles sur Sparte et a déjà publié, aux Publications de la Sorbonne, Les Éphores. Études sur l’histoire et sur l’image de Sparte (VIIIe-IIIe siècle avant J.-C.) (1998).

Table des matières

Introduction

I. Le patronage divin des activités humaines assuré par les principaux protecteurs surnaturels de sparte
II. Les pathèmata ; la sacralisation des différentes formes de la maitrise de soi
III. Des protecteurs toujours plus nombreux pour la cite ; les morts lacédémoniens
IV. La recherche, en tout lieu, de protections surnaturelles
V. Le dédoublement des objets du culte
VI. Les acteurs masculins du culte ; le rôle des oracles
VII. Les femmes actrices du culte
VIII. Les Hyakinthies de Sparte
IX. Les Gymnopédies de Sparte
X. Les Karneia de Sparte
XI. Les combats de jeunes Spartiates au Platanistas
XII. Le calendrier des fêtes de Sparte

Conclusion
Notes complémentaires
Documents cartographiques
Bibliographie
Index des sources
Index général
Index des mots grecs choisis

Table des illustrations

Découvrez aussi

Polis
Antiochos III et les cités de l'Asie mineure occidentale
Polis et cité-Etat
Le Miroir brisé
La Démocratie athénienne à l'époque de Démosthène
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés