La Révélation d'Hermès Trismégiste
La Révélation d'Hermès Trismégiste
  • L + 2088 pages
  • Bibliographie, Index, 4 Illustration(s) N&B
  • Livre relié
  • 16.5 x 25 cm
  • 1400 g
  • Études anciennes
  • N° dans la collection : 75
  • Parution :
  • CLIL : 3437
  • EAN13 : 9782251326740
  • Code distributeur : 40166
  • Export ONIX 3.0
English version

La Révélation d'Hermès Trismégiste

Édition définitive, revue et corrigée

Texte établi par : Nicolas ROUDET, Avant-propos de : Henri-Dominique SAFFREY

Présentation

Cette nouvelle édition, entièrement recomposée, comprend les corrections manuscrites d'André-Jean Festugière, reportées avec l'aide de Concetta Luna. Elle est enrichie d’un prodrome du Père Henri Dominique Saffrey et de nombreux index élaborés par Nicolas Roudet.

Index des matières (3000 notions) • index locorum (10 000 passages cités) • index des noms • index des mots grecs, latins et arabes • index des lieux géographiques • index des auteurs anciens et modernes • index des publications d’André-Jean Festugière citées dans la RHT • index des manuscrits (textes bibliques, inscriptions et papyri) • bibliographie mise à jour.

Vers la fin de la période hellénistique et sous l'Empire, il se répandit dans le monde gréco-romain un certain nombre de sagesses révélées que l'on attribuait soit à des mages perses (Zoroastre, Ostanès, Hystaspe), soit à un dieu d'Egypte (Thoth-Hermès), soit à des oracles venus de la Chaldée (Oracles Chaldaïques), soit même à des prophètes ou philosophes de la Grèce qui avaient approché de plus près le divin, car c'est au même temps que refleurissent le pythagorisme et l'orphisme.

Parmi ces sagesses révélées, celle qui porte le nom d'Hermès Trismégiste est l'une des plus importantes, et par le grand nombre d'écrits qu'elle a laissés, et par le champ que couvre cette littérature. On n'en connaît et l'on en étudie le plus souvent que ce qui touche à la philosophie ou à la théologie. Cependant l'Hermès égyptien s'est intéressé à bien d'autres domaines : il s'est occupé d'astrologie, d'alchimie, de magie, et loin que cet hermétisme qu'on pourrait dire populaire ne représente qu'une branche secondaire et tardive de la révélation hermétique, c'en est au contraire la production la plus ancienne, celle qui a donné sa forme et servi de modèle, du moins pour une grande part, à l'hermétisme savant.

André-Jean Festugière (1898 – 1982) était un dominicain et historien français. Après des études classiques, qui le pousseront à étudier les langues anciennes du Moyen-Orient, il entre dans l'ordre des Dominicains en 1924, après avoir appartenu à l'École française de Rome (1921) puis à celle d'Athènes (1922), et se consacre à l'analyse de la pensée grecque (L’Idéal religieux des Grecs et l’Évangile, 1932; le Monde gréco-romain au temps de Notre-Seigneur, 1935). Il traduit ensuite et commente avec une remarquable précision le Corpus hermeticum (La Révélation d’Hermès Trismégiste, 4 vol., 1944-1949). Dans Hermétisme et mystique païenne (1967), il passe en revue les différents aspects que revêt la « mystique du salut » dans le gnosticisme et dans les philosophies qui se réclament de Pythagore et de Platon: pessimisme profond, aspiration à la grâce divine par l’initiation donnée aux seuls élus, appel à la théurgie (magie admise par Dieu), conception de l’homme en tant que corps, âme et esprit. Il fut directeur d’études à l’École pratique des hautes études de 1942 à 1968.


Nicolas Roudet est docteur en philosophie de l'université de Lille 3 (2001), actuellement bibliothécaire à l'Université de Strasbourg. Aux Belles Lettres, il a co-édité avec Edouard Mehl Kepler La physique céleste (2011).

Presse

Lumineux
Valeurs actuelles - 15/01/2015

Biographies Contributeurs

André-Jean FESTUGIÈRE

André-Jean Festugière (1898 – 1982) est un dominicain et historien français. Après des études classiques, qui le pousseront à étudier les langues anciennes du Moyen-Orient, il entre dans l'ordre des Dominicains en 1924, après avoir appartenu à l'École française de Rome (1921) puis à celle d’Athènes (1922), et se consacre à l’analyse de la pensée grecque (l’Idéal religieux des Grecs et l’Évangile, 1932; le Monde gréco-romain au temps de Notre-Seigneur, 1935). Il traduit ensuite et commente avec une remarquable précision le Corpus hermeticum (la Révélation d’Hermès Trismégiste, 4 vol., 1944-1949). Dans Hermétisme et mystique païenne (1967), il passe en revue les différents aspects que revêt la « mystique du salut » dans le gnosticisme et dans les philosophies qui se réclament de Pythagore et de Platon: pessimisme profond, aspiration à la grâce divine par l’initiation donnée aux seuls élus, appel à la théurgie (magie admise par Dieu), conception de l’homme en tant que corps, âme et esprit. Il fut directeur d’études à l’École pratique des hautes études de 1942 à 1968.  

Henri-Dominique SAFFREY

Helléniste ; Dominicain, professeur d'histoire de la philosophie ancienne au Couvent d'études du Saulchoir (1964-1972), chercheur au Centre national de le recherche scientifique (1962-1989)

Table des matières

I - L'ASTROLOGIE ET LES SCIENCES OCCULTES

Avec un appendice sur l'Hermétisme Arabe par M. Louis Massignon

Préface à la première édition
Préface à la deuxième édition


INTRODUCTION
L'ÂGE ET LE MILIEU.

Chapitre I. — Le déclin du rationalisme
Chapitre II. — Les prophètes de l'Orient
Chapitre III. — La vision de Dieu
Chapitre IV. — Hermès-Thoth et la littérature hermétique


PREMIÈRE PARTIE
L'ASTROLOGIE ET LES SCIENCES OCCULTES.

Chapitre V. — L'hermétisme et l'astrologie
§ 1. — L'astrologie hellénistique
§ 2. — Les témoignages sur l’hermétisme astrologique
§ 3. — Les écrits hermétiques d’astrologie
I. Opuscules grecs
II. Liber Hermetis Trismegisti
§ 4. — Les écrits hermétiques de médecine et de botanique astrologiques.
I. Théories générales
II. Applications à la thérapeutique
III. Les écrits d’Hermès
A. Plantes décaniques
B. Plantes zodiacales
C. Plantes planétaires
D. Plantes et pierres des XV étoiles fixes
Chapitre VI. — L’hermétisme et les sciences occultes
§ 1. — Les sciences occultes à l’époque hellénistique
§ 2. — Les Kyranides hermétiques
A. La Kyranis
B. Les Koiranides
C. Le Livre Archaïque
Chapitre VII. — L’hermétisme et l’alchimie
§ 1. — L’alchimie simple technique
§ 2. — Bolos le Démocritéen et les Φυσικὰ καὶ Μυστικά
§ 3. — La littérature alchimique après les Physika
§ 4. — Les fragments alchimiques d’Hermès
I. Fragments divers
II. Isis à Horus
§ 5. — L’alchimie religion mystique
I. Zosime : Commentaire sur la lettre Ω
II. Zosime : Compte Final
Chapitre VIII. — L’hermétisme et la magie
§ 1. — Le témoignage des papyrus magiques
§ 2. — Textes de magie hermétique
I. Textes relatifs à Thoth-Hermès
A. Thoth inventeur de la magie
B. Recettes avec invocation à Thoth-Hermès
C. Recettes où le magicien s’identifie à Thoth-Hermès
D. Recettes où le magicien utilise une figurine de Thoth-Hermès
II. Textes relatifs à la gnose hermétique
A. (a). Prières au Dieu Suprême
A. (b). Prières au Soleil
B. Kosmopoiia de Leyde
C. La recette d’immortalité
Chapitre IX. — Les fictions littéraires du logos de révélation
§ 1. — Les types de la révélation directe
I. Révélation au cours d’un songe ou d’une extase
II. Révélation reçue au cours d’un entretien avec un dieu
III. Révélation par la découverte d’un livre ou d’une stèle
IV. Révélation reçue au moyen de signes dans le ciel
§ 2. — Les types de la révélation transmise
I. Instruction d’un sage à un roi
A. Pétosiris à Néchepso
B. Lettres à Philippe
C. Bothros à un roi
D. Néphotès à Psammétique
E. Pitys à Ostanès
F. Thphé à Ochos
I (bis). Lettre d’un prophète à un personnage
Pnouthios à Kéryx
II. La tradition de père en fils
A. Livre sacré d’Hermès à Asklépios
B. Lettre de Pythagore à Télaugès
C. Hygromancie de Salomon à Roboam
D. Livre de Sagesse d’Apollonius de Tyane à Postumus
E. Livre sacré intitulé « Monade »
F. Kyranis, prooem. 3
G. Littérature orphique
§ 3. — L’influence du motif de la traditio sur le logos hermétique

Conclusion

Appendices

I. Zosime, Compte Final
II. La « Confession » de Cyprien le Mage
A. Bibliographie
B. Dossier de Cyprien
C. Traduction de la version copte
III. Inventaire de la littérature hermétique arabe


Tables
Addenda

II. LE DIEU COSMIQUE

Préface

INTRODUCTION

LA LITTÉRATURE HERMÉTIQUE

Chapitre I. — Le dossier des HERMETICA
Chapitre II. — Le « logos » hermétique d’enseignement
Chapitre III. — Les données du problème dans les HERMETICA
§ 1. — Le cinquième traité du Corpus Hermeticum
§ 2. — Les éléments du mysticisme cosmique dans la littérature hermétique
I. Dieu visible en sa création
II. La veine panthéiste

PREMIÈRE PARTIE
LA LIGNÉE SOCRATIQUE : XÉNOPHON ET PLATON


Chapitre IV. — Xénophon. MÉMORABLES, I, 4 et IV, 3
Chapitre V. — Platon. Le TIMÉE et les LOIS
§ 1. — Sens et portée du Timée dans la suite des derniers dialogues
§ 2. — La téléologie du Timée
§ 3. — La contemplation du monde dans le Timée et les Lois

DEUXIÈME PARTIE
DE PLATON AUX STOICIENS


Chapitre VI. — L’esprit du temps
§ 1. — Les causes philosophiques et religieuses de la contemplation du Monde
§ 2. — Les circonstances historiques et le témoignage de Ménandre
§ 3. — La vie théorétique
§ 4. — La religion universelle
Chapitre VII. — L’ÉPINOMIS
Chapitre VIII. — Aristote. Le dialogue SUR LA PHILOSOPHIE
§ 1. — L’ordonnance et l’esprit du dialogue
§ 2. — Les sources de la croyance en Dieu
§ 3. — Le monde temple de Dieu
§ 4. — La nature du Dieu cosmique
§ 5. — La parenté d’essence entre notre âme et les dieux astres

TROISIÈME PARTIE
L’ANCIEN STOICISME


Chapitre IX. — Zénon
Chapitre X. — Le système moral
Chapitre XI. — La religion du Monde
§ 1. — L’hymne à Zeus de Cléanthe
I. Analyse de l’hymne
II. La mystique du consentement
§ 2. — Le sentiment religieux du Monde dans Aratos

QUATRIÈME PARTIE
LE DOGMATISME ÉCLECTIQUE


Chapitre XII. — Les origines de l’éclectisme
§ 1. — Le changement de perspective
§ 2. — La littérature des Introductions
§ 3. — L’usage des doxographies
§ 4. — Le Scepticisme et les doxographies
Chapitre XIII. — Le témoignage de Cicéron sur la religion cosmique
§ 1. — Les écrits philosophiques de Cicéron
§ 2. — La religion cosmique dans le de natura deorum II
I. Objet et esprit du dialogue
II. Analyse du l. II du de natura deorum
III. Les sources et les idées
§ 3. — La religion cosmique dans le de republica et le de legibus
I. Vue d’ensemble des deux traités
II. L’avènement du stoïcisme latin
§ 4. — Le Songe de Scipion
Chapitre XIV. — Le traité DU MONDE
§ 1. — Traduction
§ 2. — Date et genre littéraire
§ 3. — Plan du traité
§ 4. — Les doctrines du περὶ κόσμου

CINQUIÈME PARTIE
PHILON


Chapitre XV. — Tradition scolaire et personnalité chez Philon
§ 1. — Thèmes littéraires (protreptiques)
§ 2. — Notions scientifiques
§ 3. — Lieux communs philosophiques
§ 4. — Lieux communs mystiques
§ 5. — Éléments personnels chez Philon
Chapitre XVI. — La contemplation du Monde
§ 1. — Supériorité du sens de la vue qui mène à la contemplation
§ 2. — Éminence de l’intellect qui s’élève à la vue des choses célestes
§ 3. — La contemplation du Monde mène à la connaissance de Dieu
§ 4. — État de ceux qui contemplent l’Univers
§ 5. — Avantages et dangers de la contemplation du Monde
Chapitre XVII. — La connaissance du Dieu caché
§ 1. — L’incognoscibilité de l’essence divine
§ 2. — Connaissance de Dieu par la considération du moi humain

Conclusion

Appendices

I. Sur le fragment aristotélicien de Philopon
II. Télès, π. αὐταρκείας
III. Pour l’histoire du mot θεολογία

Addenda

III. LES DOCTRINES DE L’ÂME

suivi de Jamblique, Traité de l’âme, traduction et commentaire
Porphyre, De l’animation de l’embryon

Préface

Introduction. — Le cadre des traités de l’âme et le cadre de la gnose hermétique

I. Nature de l’âme (I 12)
II. Incarnation de l’âme (I 13-19)
III. Sort de l’âme incarnée (I 21-25, 27-29)
IV. Eschatologie (§ 26)

Chapitre I. — L’origine céleste de l’âme
I. Les sources philosophiques
II. La gnose païenne
1. L’hermétisme
A. Poimandrès et Corpus Hermeticum
B. Asclépius
C. Korè Kosmou
2. Gnoses apparentées à l’hermétisme
A. Numénius
B. Porphyre
C. Jamblique
D. Arnobe
E. Oracles chaldaïques
F. Gnostiques de Plotin
Chapitre II. — La chute de l’âme
I. Le problème
II. Raisons de la descente
1. Courant optimiste
A. Achèvement du monde
B. L’âme pure représente les dieux sur la terre
2. Courant pessimiste
A. Péché avant la chute
B. Péché consistant dans la chute
a) Désir de créer à son tour
b) Entrée dans la sphère démiurgique
c) Union à Physis
Chapitre III. — Sort de l’âme incarnée
I. Le problème
II. Le choix de vie
1. La révélation
2. Le choix
3. Conséquences du choix
Chapitre IV. — L’eschatologie
I. Remarques préliminaires
II. C.H. I 24-26
1. Plan du morceau
2. Les parties inférieures du composé humain
A. L’ἦθος
B. Les sens
3. Le bonheur du νοῦς
A. Montée du νοῦς à l’Ogdoade
B. Le chant des Bienheureux
C. Réception du nouvel élu par les Bienheureux
D. Assimilation du nouvel élu aux Bienheureux
E. Assimilation aux Puissances
III. Les Puissances
1. Les Puissances dans le C.H
C.H. I
C.H. XIII
2. Les sources
A. Puissances hypostases et ministres de Dieu
B. L’entrée des Puissances dans l’homme

Appendice I. — Jamblique, Traité de l’Âme
Appendice II. — Porphyre, Sur l’animation de l’embryon

Addenda

Index Locorum

IV. LE DIEU INCONNU ET LA GNOSE

Préface

PREMIÈRE PARTIE.
LE DIEU INCONNU.

Introduction : Le problème du Dieu Inconnu
Ire Section : La transcendance de l’Un
Chapitre I. — L’existence et l’essence
Chapitre II. — L’Un transcendant aux nombres
1. Les spéculations arithmologiques dans l’hermétisme
2. Philon et les spéculations pythagoriciennes de son temps
3. La dérivation du nombre
Chapitre III. — L’Un transcendant à la Dyade matière
1. Le témoignage de Proclus
2. Les témoignages pythagoriciens
3. La cosmogonie du Poimandrès
4. La monade ἀρρενόθηλυς
5. La transcendance de l’Un
IIe Section : La transcendance du dieu ineffable
Chapitre IV. — Le dossier des Hermetica
1. Dieu est connaissable et veut être connu
2. Dieu est invisible
A. Le Dieu Démiurge invisible et visible
B. Le Dieu Intelligible (ou au-delà de l’Intelligible) totalement
invisible
3. Dieu est susceptible d’appellations
4. Dieu est pantonyme et anonyme
5. Dieu est incompréhensible et indicible
6. La voie de négation
Chapitre V. — La transcendance de l’Un-Bien-Beau chez Platon
1. Banquet
2. Parménide
3. Lettre VII
Chapitre VI. — La doctrine platonicienne de la transcendance au IIe siècle
1. Les textes.
Albinus
Apulée
Maxime de Tyr
Celse
Numénius
Oracles Chaldaïques
2. Les variations d’Albinus à Numénius

DEUXIÈME PARTIE.
LA CONNAISSANCE MYSTIQUE DE DIEU.

Ire Section. La mystique par extraversion
Chapitre VII. — Les textes du Corpus Hermeticum
1. Les textes
2. Les conditions psychologiques du problème
Chapitre VIII. — Aiôn dans les textes hermétiques
1. C.H. XI
2. Autres témoignages (sauf l’Asclépius)
3. Aeternitas dans l’Asclépius
Chapitre IX. — Aiôn en dehors de l’hermétisme
1. Les textes littéraires et l’inscription d’Éleusis
2. Aiôn dans les papyrus magiques
A. Les textes
B. Interprétation
IIe Section. La mystique par introversion
Chapitre X. — Analyse de C.H. XIII
Chapitre XI. — Les thèmes de la régénération
I. L’habitation de Dieu en nous
II. Thèmes particuliers
1. Conditions préalables
2. La conception de l’homme nouveau
3. L’homme nouveau : forme apparente et être réel
4. L’illumination

Conclusion

Appendices
I. Proclus : Trouver Dieu est difficile, l’exprimer impossible
II. Proclus : Le Démiurge de Platon

Index

INDICES

Prodrome du P. Henri Dominique Saffrey

Remerciements
Abréviations utilisées et remarques
***
Index nominum
Index geographicus
Index rerum
Index verborum graecorum, latinorum, arabicorum, aegyptiacorum & hebraicorum
Index biblicus et coranicus
Index locorum
Index codicum
Orientation bibliographique

Découvrez aussi

La Douceur dans la pensée grecque
Histoire et raison chez Thucydide
Du Bon usage de la douceur en politique dans l'œuvre de Tacite
"Basiléia"
Ménades
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés