Le Crime d'Onan
  • 512 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • L'Âne d'or
  • N° dans la collection : 23
  • Parution :
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782251420264
  • Code distributeur : 27807
  • Export ONIX 3.0

Le Crime d'Onan

Le Discours catholique sur la limitation des naissances (1816-1930)

Présentation

Le crime d'Onan désigne, en référence à un épisode connu de la Genèse, la façon " naturelle " de limiter les naissances. Vieille manière, mais réalité démographique nouvelle, puisque, à partir de la fin du XVIIIe siècle, la France entre la première en Europe dans l'ère de la maîtrise de la fécondité.
De ce fait, c'est dans le laboratoire français que s'élabore entre 1820 et 1850 le discours catholique sur la limitation des naissances; c’est à l’évêque du Mans, Mgr Bouvier, que l’on doit les propositions neuves qui fixeront les termes des débats ultérieurs. Dès 1842 celui-ci s’interroge sur le bien-fondé de dépénaliser le " crime d’Onan ", conscient que les couples catholiques se comportent en agents moraux, désireux de fixer par eux-mêmes la taille de leur famille tout en gardant l’usage de leur sexualité. Le rejet de cette solution radicale constitue le point de départ de solutions successives aboutissant, après diverses péripéties, aux prises de position de Pie XI (Casti connubii, 1930) et de Paul VI (Humanæ vitæ, 1968).
Le but de cet ouvrage est de montrer comment opère la raison théologique en acte, en tentant un continuel et difficile ajustement entre traditions et innovations, entre déculpabilisation des conjoints et rigorisme accentué, entre autonomie émergente du sujet et contraintes renouvelées de la loi naturelle.

Claude Langlois est historien du catholicisme contemporain, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section) et ancien directeur de l'Institut européen en Sciences des religions.

Biographies Contributeurs

Claude LANGLOIS

Professeur d'histoire à l'Université de Rouen (en 1988), chercheur au CNRS, Groupe de recherches d'histoire (GRHIS-URA 1274) (en 1991)

Table des matières

Introduction : Faire l'histoire de la théologie morale

Première partie : La sexualité conjugale entre démographie et théologie
I. L'exception française et le contexte européen
II. Régulation catholique de la sexualité

Deuxième partie : Les choix de Bouvier : d'une pastorale à l'autre
III. La déculpabilisation sous condition de la femme
IV. Le succès de Bouvier
V. La déculpabilisation des couples
VI. Crise romaine : Bouvier entre l'Index et le Saint Office

Troisième partie : L'ingérable héritage
VII. La longue traque de la bonne foi
VIII. Une voix qui crie dans le désert. Vatican I
IX. La science au secours de la théologie. L'affaire Lecomte (1873 - 1880)
X. Bouvier disqualifié : anticléricalisme et néo-rigorisme

Quatrième partie : Paroles romaines, parole pontificale
XI. Casti connubii et le néo-rigorisme romain
XII. La constitution d'un corpus comme norme

Conclusion : Une histoire sans fin
Postface : Retour à Humanæ vitæ

Annexes
Plan de la Dissertatio de Bouvier d'après l'édition de 1843
Les décisions romaines sur l'onanisme conjugual (1816 - 1929)

Bibliographie
Index des noms propres

Découvrez aussi

Tommaso Campanella
La Pensée franciscaine. Un seuil de la modernité
Histoire de la littérature grecque chrétienne des origines à 451, T. III
Le Ver, le démon et la vierge
L'Art de la conversion
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés