Les Arpenteurs romains. Tome I : Hygin le gromatique - Frontin

Les Arpenteurs romains. Tome I : Hygin le gromatique - Frontin

Texte établi et traduit par : Jean-Yves GUILLAUMIN

Présentation

En avril 1912, les archéologues de Pompéi firent la découverte, dans la maison du mensor Verus, d'un curieux instrument, la groma. Composé d'une croix placée sur un support pivotant et de fils à plomb, l’outil servait à déterminer des niveaux et à tracer des angles. D’où le terme de « gromatiques » englobant les maîtres de l’arpentage latin. Non que les Romains aient été les premiers à instaurer cette discipline, largement pratiquée par les Egyptiens qui remesuraient chaque année les propriétés dont les limites avaient été effacées par les crues du Nil, puis par les Grecs, mais ceux-ci en firent un des fondements de leur empire : posséder, et donc délimiter la terre, est au cœur du système politique romain. Ainsi les fameuses centuriations, qui dessinent les propriétés selon des axes orthonormés, et sont visibles encore aujourd’hui non seulement dans les campagnes de Romagne mais aussi en Tunisie.

Notre édition est le premier volume d’un projet inédit, présenter l’ensemble des textes latins relatifs à l’arpentage. Le tome I rassemble les écrits d’Hygin le gromatique, contemporain, vraisemblablement, de Vespasien, et de Frontin, l’auteur bien connu des Aqueducs de Rome et des Stratagèmes. L’Introduction générale fait le point sur l’ensemble de nos connaissances relatives à la gromatique : le lecteur trouvera ainsi toutes les informations nécessaires à la bonne intelligence du texte, qu’il soit érudit ou simplement curieux de cette discipline originale, théorique autant que pratique et si fidèle à l’esprit romain. L’introduction est en outre assortie d’une bibliographie sommaire ainsi que d’un historique détaillé de la tradition manuscrite. Chacun des deux traités est précédé d’une notice explicative qui présente le texte et son auteur. Enfin l’ouvrage est assorti de notes, de figures, d’illustrations, d’un Index Verborum Notabilium et d’un Index Nominum.


Biographies Contributeurs

Jean-Yves GUILLAUMIN

Jean-Yves Guillaumin est professeur à l'Université de Franche-Comté, codirecteur, avec François Dolbeau, de la collection « Auteurs latins du Moyen Âge ». On lui doit, dans cette série, l’édition et la traduction des livres III, VII et XX des Étymologies d’Isidore de Séville. Il est aussi l’éditeur, dans la CUF, des trois tomes des Arpenteurs romains, du livre VII des Noces de Philologie et de Mercure, et des Institutions arithmétiques de Boèce.

Découvrez aussi

Économie rurale. Tome III : Livre III - Index
Histoire naturelle. Livre IX
Histoire naturelle. Livre XXVIII
De l'Agriculture
Histoire naturelle. Livre XXII
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés