Les Corps dans le taoïsme ancien
  • 360 pages
  • Index
  • Livre broché
  • 14 x 22.5 cm
  • Realia
  • N° dans la collection : 25
  • Parution :
  • CLIL : 3378
  • EAN13 : 9782251338361
  • Code distributeur : 42483
  • Export ONIX 3.0
English version

Les Corps dans le taoïsme ancien

Présentation

Les textes du taoïsme ancien ne dissertent pas dans l'abstrait du corps humain. Sous la forme de fictions et de fables, ils mettent en scène ses usages possibles, ses ressorts et ses ressources : un ancien condamné, amputé d'un pied pour ses crimes, rudoie le Premier ministre au sortir de leur cours de méditation, et lui en remontrer sur la notion de vertu. Un ermite malicieux rembarre un aspirant à la sagesse, en se piquant de refuser les « gueules cassées » produite en série par l'éducation confucéenne. Le maussade et concupiscent seigneur de Wei retrouve soudain le sourire à l'écoute des propos d'un reclus des montagnes, venu l'entretenir de chiens et de chevaux galopant librement « dans les steppes du non-être ». Les prouesses de l'archer Lié-tseu sont réduites à rien par Comte Obscur, qui lui enseigne « le tir du non-archer ». On voit défiler dans les premiers écrits taoïstes, le Tchouang-tseu et le Lié-tseu, les figures les plus admirées et les plus détestées de la société chinoise, du gentleman plein de prestance, rompu aux civilités d'apparat, jusqu'au paria hideux et querelleur. Comment l'éthos taoïste parvient-il à discourir du sage en se dispensant de notions morales, en pensant la sagesse comme un régime de puissance, en l'associant à l’ampleur de l’espace, au travail de l’imagination, à l’œuvre du Ciel? Par une apparence de paradoxe, ce sont les corps infirmes, les créatures informes, les êtres les plus infâmes qui jouissent d’une affinité de fond avec le Tao, le Principe qui régit le cours des êtres et des choses.

Romain Graziani est professeur en études chinoises à l'École normale supérieure de Lyon et rédacteur en chef de la revue Extrême-Orient Extrême-Occident. Il est notamment l'auteur de Fictions philosophiques du Tchouang-tseu (Gallimard, 2006) et de Écrits de Maître Guan. Les quatre traités de « l'Art de l'esprit » (Les Belles Lettres, 2011).

Biographies Contributeurs

Romain GRAZIANI

Professeur en études chinoises à l'école normale supérieure de Lyon depuis 2009, rédacteur en chef de la revue Extrême-Orient Extrême-Occident, Romain Graziani a notamment publié Fictions philosophiques du Tchouang-tseu (Gallimard 2006), Amor Fati (poésie, José Corti, 1997), Mues indigènes (poésie, Fata Morgana, 2002), L'homme qui voulait naître moi (Fata Morgana, 2004), Legs du bègue (récit, Bibliothèque du Lion, 2005).

Table des matières

Introduction
Convention de lecture

Chapitre 1 : Corps olympique, corps taoïste
L'apathie toute puissante du coq de combat
L'athlète ès insectes
Le despotisme occidental
L'archer sur la falaise
Nageur de piscine, nageur de cataractes
La fabrication industrielle des athlètes

Chapitre 2 : La complétude des amputés. Réflexions sur la loi, le rite et les parias en Chine ancienne
Quand les amputés empiètent
La protection vigilante de l'intégrité physique
L'exploitation politique de la valeur d'intégrité du corps
La mise à parité des corps dans le Tchouang-tseu
L'entorse au rituel de l'unipède
Dramatis personae 
Au fond du conflit
Nouvelle scène de la vie des châtiés : Mont-Paisible Sans-orteils morigène Confucius
L'amputé de la face tenant tête à l'ermite
Conclusion : Mutation et Mutilation

Chapitre 3 : Persuasion à la pointe de l'épée : l’imagination thérapeutique en action
La trame du drame
Personnages en présence
La rêverie exaltante sur l’arme absolue
L’épée du seigneur et la puissance moralisée
Et le roi tomba des nues : de la séduction à la réduction
Le final tragi-comique
Un essai d’interprétation. Défense et illustration de la ruse
Le rôle thérapeutique de l’imagination
Deux modèles concurrents de persuasion
Conclusion
En guise de colophon

Chapitre 4 : Deux ermites en miroir ou la poétique au service du politique
De l’audience à l’écoute
Parade de chiens et de chevaux
Les vertus curatives de l’imagination
Le cogito imaginant
L’allégorie de l’exilé
Quatre leçons de ténèbres
Chasse aux démons, ruses poétiques
Apostille sur l’art des images et le storytelling.

Chapitre 5 : Chaos ou Cosmos
L’envol de la fiction
L’éloge de la libre échappée et son ressort éthique
Les vertus thérapeutiques de l’espace
L'orthodoxie confucéenne et les lettrés rebelles. Réflexions sur la descendance du Tchouang-tseu au cours de l’antiquité tardive

Épilogue
Annexe. Portrait de Confucius en taoïste
Bibliographie des œuvres en langues occidentales
Bibliographie des œuvres en langue chinoise, ancienne et moderne
Glossaire des termes et des noms mentionnés
Résumé des cinq chapitres et de l’annexe

Index des notions
Index des principales histoires du Tchouang-tseu et du Liè-tseu traduites et commentées
Index des principaux auteurs et personnages cités

Découvrez aussi

Sexe et pouvoir à la cour de Chine
De Rome à la Chine
Le Temple indien miroir du monde
Itinéraire d'un lettré chinois
Luxe et luxure à la cour des papes de la Renaissance
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés