Ménades
  • 296 pages
  • Index
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • 50 illustrations
  • Études anciennes
  • N° dans la collection : 137
  • Parution :
  • CLIL : 3437
  • EAN13 : 9782251326641
  • Code distributeur : 34815
  • Export ONIX 3.0

Ménades

Recherches sur la genèse iconographique du thiase féminin de Dionysos des origines à la fin de la période archaïque

Présentation

Les compagnes de Dionysos, les Ménades, nous sont connues par les textes anciens, littéraires et épigraphiques, et surtout par les monuments figurés. Dans cet ouvrage, le premier en langue française sur le thème, l'auteur privilégie plus particulièrement les vases grecs qui permettent de faire remonter le personnage le plus haut dans le temps. L'ouvrage permet de suivre, sur la panse des vases au dessin remarquable, parfois exceptionnel, les évolutions de ces figures tourbillonnantes ou sages, représentées soit seules, soit au côté de Dionysos ou, le plus souvent, en compagnie de satyres entreprenants.
Pourquoi de telles images sont-elles si fréquentes sur des objets utilisés au banquet mais aussi offerts aux morts et découverts dans des tombes ? La Ménade, qui hante les solitudes écartées, boit le vin et danse avec les hommes ou s'adonne au sexe librement, n'est-elle pas aux antipodes de l'épouse ou de la mère grecque confinée dans sa demeure ? Toute de séduction, elle fascine autant qu'elle fait peur par les débordements qu’elle incarne, si caractéristiques, dans la pensée grecque, des dangers que redoutent les hommes de la part de la race des femmes. De telles représentations font allusion aux périodes où les femmes, contrôlées par le rite, font les Ménades pour le dieu. La pratique encadrée du dionysisme rend possible la représentation des périls de l’irrationnel féminin et explique, pour une part, le succès de telles figures.

Marie-Christine Villanueva Puig, agrégée de lettres classiques, ancienne élève de l'École du Louvre et docteur ès Lettres de l’Université de Paris I (Panthéon Sorbonne) est actuellement chercheur au CNRS (Centre Louis Gernet, Paris), chargée de mission au Musée du Louvre (Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines) et enseignante à l’École du Louvre (arts figurés de la Grèce ancienne et iconographie antique). Ses recherches portent sur le vase grec et sur le monde dionysiaque au féminin. Elle a notamment publié Images de la vie quotidienne en Grèce dans l'Antiquité (Hachette, 1992).

Biographies Contributeurs

Marie-Christine VILLANUEVA PUIG

Marie-Christine Villanueva Puig, agrégée de lettres classiques, ancienne élève de l'École du Louvre et docteur ès Lettres de l’Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) est actuellement chercheur au CNRS (Centre Louis Gernet, Paris), chargée de mission au Musée du Louvre (Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines) et enseignante à l’École du Louvre (arts figurés de la Grèce ancienne et iconographie antique). Ses recherches portent sur le vase grec et sur le monde dionysiaque au féminin. Elle a notamment publié Images de la vie quotidienne en Grèce dans l'Antiquité (Hachette, 1992).

Table des matières

Remerciements
Abréviations
Introduction

Chapitre I : Les Bacchantes de la réalité

Chapitre II : Les Bacchantes d'Euripide

Chapitre III : Les représentations de ménades dans la céramique attique à figures rouges de la fin de l'archaïsme

Chapitre IV : De la nymphe à la ménade
A. Protohistoire de la figure ménadique : la compagne des danseurs rembourrés sur les vases corinthiens et attiques
B. Dionysos et le monde féminin avant Lydos
C. Le problème des ménades « tyrrhéniennes »
D. Les ménades de Lydos

Chapitre V: Le développement du thème ménadique durant le troisième quart du VIe siècle
A. Le monde féminin dionysiaque chez le Peintre d'Amasis et chez Exékias
B. Le Groupe E et les ménades sous le même manteau (?) chez un peintre du Groupe E
C. Le monde dionysiaque féminin sur les coupes
D. Les coupes à yeux
E. Les peintres de grands vases contemporains des peintres de coupes

Chapitre VI : Des ménades folles et des ménades sages. L'envahissement du décor dionysiaque chez les peintres à figures noires contemporains des débuts de la figure rouge (530-510)

Chapitre VII: Des ménades pour les morts. La figure noire récente et tardive (510-480)

Conclusion
Illustrations
Indices
Lieux de conservation
Potiers et peintres
Participants, attributs et objets notables
Crédits photographiques

Découvrez aussi

Euripide et les légendes des Chants Cypriens
La Théorie platonicienne de la doxa
Le Ménéxène de Platon et la rhétorique de son temps
Le Rire et les larmes dans la littérature grecque
Les routes de la voix
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés