Penser l'oligarchie à Athènes aux Ve et IVe siècles
  • 402 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • Études anciennes
  • N° dans la collection : 151
  • Parution :
  • CLIL : 3385
  • EAN13 : 9782251328935
  • Code distributeur : 54327
  • Export ONIX 3.0
English version

Penser l'oligarchie à Athènes aux Ve et IVe siècles

Aspects d'une idéologie

Co-lauréat du Prix Zographos de l'Association des études grecques, 2017

Présentation

Athènes, patrie de la démocratie, a-t-elle également inventé l'oligarchie ? Elle n'a certes pas imaginé le fait de confier le gouvernement de la Cité à un petit nombre de dirigeants (encore qu’elle ait à plusieurs reprises fait l’expérience de ce type de régime), mais elle a sans doute conçu le mot qui nomme ce régime, le concept qui le définit, l’argumentation qui le justifie. C’est la naissance même de la notion d’oligarchie que ce livre se propose de retracer, au coeur des réflexions athéniennes sur la nature et la valeur comparée des politeiai, dans le creuset des débats sur la légitimité qu’a le dèmos à exercer le pouvoir dans la cité ou qu’ont les « meilleurs » à être reconnus comme tels, au centre des conflits sur les implications des choix politiques d’Athènes, à l’intérieur comme à l’extérieur.
Une première partie s’intéresse à l’histoire des mots : à l’émergence de ces termes (démocratie, oligarchie, aristocratie, tyrannie, ploutocratie…) aujourd’hui devenus si familiers qu’on en oublie leur valeur originelle, souvent plus polémique que descriptive ; à leur évolution rapide au gré des événements ; aux déplacements de sens qu’ils connurent sous l’effet de la propagande ou du discrédit. Une seconde partie retrace les débats suscités dès l’origine par les définitions successives de l’oligarchie : qu’est-ce finalement qu’un « petit nombre » ? Faut-il le limiter, voire le délimiter ? Qui en décide ? Comment et selon quels critères ? Une troisième partie enfin s’interroge sur les modèles convoqués par les partisans de l’oligarchie à Athènes, modèles empruntés à l’histoire contemporaine ou très ancienne, modèles contradictoires, utopiques ou fantasmés, retaillés à l’aune de la Realpolitik, visant toujours cependant à créer de l’inégalité et de la domination et refusant définitivement d’identifier le dèmos à la cité.

Biographies Contributeurs

Emmanuèle CAIRE

Ancienne élève de l'École Normale, Emmanuèle Caire est professeur de langue et littérature grecques à l’université d’Aix-Marseille. Elle est spécialiste de l’histoire des idées politiques et des historiens grecs. Elle est actuellement directrice de l’UMR 7297 (Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale).

Table des matières

Avant-propos 
Introduction 

Première partie : Histoire de mots 
Chapitre I. Le temps de la propagande : émergence et développement du concept d'oligarchie 
1. Oligarchie chez Hérodote 
2. Origine du concept d’oligarchie 
2.1. Les témoignages anciens 
2.2. L es reconstructions modernes : isonomie, démocratie, oligarchie 
3. Développement d’une antinomie : oligarchie et démocratie pendant la guerre du Péloponnèse 
4. Propagande et contre-propagande : le jeu des synonymes 
4.1. Oligarchie et tyrannie 
4.2. Oligarchie et aristocratie 
4.3. Oligarchie et dunasteia 
Chapitre II. Le temps du discrédit : déplacements et réévaluations de l’oligarchie 
1. L’oligarchie et ses masques 
1.1. L’oligarchie des autres 
1.2. La « belle démocratie » 
2. Le classement des formes politiques chez les philosophes 
2.1. Socrate dans les Mémorables 
2.2. Platon 
2.2.1. Les formes de régimes dans la République 
2.2.2. Le classement des régimes dans le Politique 
2.2.3. Les Lois et la recherche de la meilleure constitution 
2.3. Aristote 
2.3.1. La taxinomie des constitutions dans la Politique et dans l’Éthique à Nicomaque 
2.3.2. Les ambiguïtés de l’oligarchie 
2.4. L’évolution du vocabulaire politique après Aristote 

Deuxième partie : Questions de définitions 
Chapitre III. Jusqu’où un nombre est-il petit ?  
1. De l’intérêt du petit nombre des gouvernants 
2. Un nombre fixe comme référent 
2.1. Nommer un groupe : les Mille, les Six Cents et autres 
2.2. Les Quatre Cents et les Cinq Mille : l’oligarchie de 411 à Athènes 
2.3. Les Trente et les Trois Mille : l’oligarchie de 403 à Athènes 
3. Minorité et majorité, la partie et le tout 
Chapitre IV. Comment reconnaître les meilleurs ? 
1. Les définitions de l’aristocratie chez Aristote 
2. Les hommes « les meilleurs » : le vocabulaire de l’excellence 
2.1. Aristoi et beltistoi 
2.2. Les qualificatifs de l’élite 
3. Les justifications de l’excellence 
3.1. L’eugeneia 
3.2. La paideia 
3.3. De la valeur personnelle au pouvoir du plus fort 
Chapitre V. La valeur de la richesse
1. L ’intérêt des riches et l’intérêt des pauvres : l’alternative politique 
1.1. La démocratie et l’intérêt des pauvres 
1.2. L’oligarchie et l’intérêt des riches 
1.3. L’intérêt des riches : image inversée 
2. Pleonexia et ponèria : la condamnation morale 
2.1. La condamnation de la pléonexia  
2.2. La richesse : une valeur ambiguë 
2.3. Le mépris de la pauvreté 
3. Domination des riches ou domination des pauvres : conflits sociaux et révolutions 
3.1. Le conflit entre riches et pauvres 
3.2. De la stasis à la révolution 
4. Identifier les « riches » et les « pauvres » : les contradictions de l’oligarchie 
4.1. Vocabulaire et définitions  
4.2. Le critère censitaire dans les oligarchies athéniennes 

Troisième partie : Modèles, slogans et paradigmes 
Chapitre VI. Les reflets de l’ailleurs 
1. Le modèle lacédémonien 
1.1. La cité antagoniste 
1.2. Lacédémone au miroir d’Athènes 
1.3. Quand le modèle devient topos 
2. Le modèle thébain 
2.1. Le modèle béotien dans la « constitution pour l’avenir » de 411 
2.2. L’utilisation du modèle béotien : propagande ou projet politique ? 
3. Le modèle des ancêtres 
3.1. La patrios politeia dans le projet oligarchique de 411 
3.2. La patrios politeia en 404 
3.3. L’enjeu idéologique de la patrios politeia 
3.4. Le thème de la constitution des ancêtres au IVe siècle 
3.4.1. Les utilisations politiques 
3.4.2. Les développements théoriques 
Chapitre VII. Les figures de l’agôn 
1. Un monde dichotomique 
1.1. La cité divisée 
1.2. Le monde partagé 
2. Les modalités de l’affrontement 
2.1. Valeurs et méthodes des hétairies 
2.2. La transposition du modèle des hétairies 
3. Au bout de la logique : du modèle du banquet à celui du tyran 
3.1. Primus inter pares 
3.2. La tyrannie comme idéal 
Chapitre VIII. La voie moyenne 
1. Aux origines du modèle : Solon, l’homme du milieu 
2. Les théorisations politiques : la voie moyenne entre oligarchie et démocratie 
2.1. L’oligarchie isonome des Thébains 
2.2. Thucydide et les Cinq Mille 
2.3. La défense de Théramène 
2.4. Voie moyenne et démocratie 
3. La voie moyenne : programme ou propagande ? 
3.1. Prôner la modération 
3.2. Établir la concorde 
3.3. S’appuyer sur la « classe moyenne » 
3.3.1 La théorie de la classe moyenne chez Aristote 
3.3.2.Les origines de la théorie de la classe moyenne 
3.4. Chercher une constitution « mixte » : naissance d’un modèle 

Conclusion générale 
Bibliographie  
Index des noms propres  
Index des passages cités 
Index sélectif des notions et termes grecs 

Découvrez aussi

Kékrops, le Roi-Serpent
Historiens compagnons d'Alexandre
La Mort rouge
L'Homosexualité féminine dans l'Antiquité grecque et romaine
Éros adolescent : la pédérastie dans la Grèce antique
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés