Petit mémoire pour une campagne électorale - Correspondance - Astronomiques
  • 648 pages
  • Livre broché
  • Latin, Latin
  • Fragments
  • N° dans la collection : 18
  • Parution :
  • EAN13 : 9782251742168
  • Code distributeur : 55068
  • Export ONIX 3.0

Petit mémoire pour une campagne électorale - Correspondance - Astronomiques

suivi de Marcus Tullius Cicéron, Discours in toga candida, Correspondance (extraits)

Introduction de : Christian CHEMINADE, Antoine SIDOTI

Présentation

Le grand Cicéron avait un frère, Quintus, demeuré trop souvent ignoré ou mésestimé, dans l'ombre de son brillant aîné. Il fut pourtant un témoin privilégié et un acteur représentatif de l'époque dramatique à laquelle il vécut, avant d'être assassiné, à l’instar de son frère, par les sicaires d’Antoine.
On conserve essentiellement de lui le fameux Commentariolum petitionis. Dans cette longue lettre adressée à son frère Marcus qui briguait le consulat, Quintus entreprend d’évaluer ses chances, de recenser ses forces, et lui rappelle toutes les démarches à effectuer, tous les engagements à prendre, toutes les postures à adopter, tous les propos à tenir pour séduire les électeurs et remporter leurs suffrages. Ces quelques pages vieilles de plus de vingt siècles ont survécu nimbées de la sulfureuse réputation d’un « Guide antique à l’usage des politiciens modernes ». On les a lues comme un traité, à la fois intemporel et actuel, efficace et cynique, de « l’art de conquérir des voix » ou de « l’art de la démagogie ». Il a semblé opportun d’engager ici la révision de ce procès d’intention fait à Quintus, en replaçant cet opuscule dans son contexte institutionnel et politique, et sa traduction dans un ensemble de textes relatifs à la candidature et à l’élection de Cicéron.
Ce Commentariolum n’est pas l’unique témoignage survivant de l’activité littéraire de Quintus, qui fut, comme son aîné, un homme de plume aux ambitions multiples : dramaturge, historien, épistolier et poète. Le peu qu’il reste de son œuvre nous a semblé mériter d’être présenté au lecteur moderne dans ce volume.

Biographies Contributeurs

QUINTUS TULLIUS CICÉRON

Né à Arpinum (100 kms au sud-est de Rome), Quintus Tullius Cicero (103/2 – 43 av. J.-C.) est le frère cadet de Marcus, notre Cicéron. Ayant reçu une solide formation intellectuelle en droit, rhétorique, philosophie à l'instar de son frère, il gravit le cursus honorum (questure, édilité) et devient légat de Pompée en Sardaigne (57) puis de César en Gaule (54). À la mort de César, le « triumvirat » (Lépide, Marc Antoine, Octavien) décide la proscription des deux frères. Quintus est assassiné sur la route qui le mène de Tusculum à Arpinum fin novembre ou début décembre 43.

Christian CHEMINADE

Christian Cheminade est agrégé de Lettres et docteur en littérature française et comparée.

Antoine SIDOTI

Antoine Sidoti est docteur en langues et littératures étrangères.

Table des matières

Introduction 
Plan du présent ouvrage 
Sigles et abréviations 
Œuvres de Cicéron 
Travaux modernes 
Nota bene 

Première partie. La vie et l'œuvre de Quintus Tullius Cicéron 
Chapitre premier.
À l'ombre du grand cicéron 
I. – La vie 
II. La relation fraternelle Cicéron-Quintus 
III. – Les œuvres disparues de Quintus 
1. – Les Annales 
2. – Les œuvres théâtrales 
3. – Les œuvres épiques 
4. – Le genre littéraire incertain d'Érigone 
5. – À propos d'un De lege Aurelia iudiciaria carmen 
6. – « Tu le peux, je te le garantis » : encouragements et éloges fraternels 
IV. – Les œuvres conservées de Quintus 
1. – Les œuvres attestées 
2. – Les œuvres attribuées à Quintus 
V. – Chronologie sommaire de la vie de Quintus 
VI. – Généalogie des Tullii Cicerones 

Deuxième partie 
A. Œuvres politiques : deux frères en campagne 
Chapitre II.
Les élections de 64 av. J.-C 

I. – Les élections consulaires à Rome au temps de Cicéron 
1. – Une République « à la romaine » 
2. – Une égalité « géométrique » 
3. – Un « système équitable et non égalitaire » 
4. – Un an de campagne 
5. – Corruption et répression 
6. – Formalités préliminaires 
7. – Le jour du vote 
II. – La représentation monétaire des opérations de vote à l'époque républicaine 
1. – Denier de Caius Cassius Longinus (vers 126 av. J.-C.) 
2. – Denier de Publius Licinius Nerva (113/112 av. J.-C.) 
3. – Denier de Lucius Cassius Longinus (vers 63 av. J.-C.) 
4. – Deniers de Quintus Cassius Longinus (vers 55 av. J.-C.)  
5. – Denier de Caius Coelius Caldus (vers 51 av. J.-C.) 
6. – Sesterce en argent et denier de Lollius Palicanus (vers 45 av. J.-C.) 
Notule  
III. – La candidature de Cicéron : un tournant dans la vie politique romaine 
1. – Nobiles et homines novi 
2. – Heurs et malheurs de l'ordo equester 
3. – L'argent contre la naissance 
4. – Vers le compromis 
5. – En quête d’une stratégie 
6. – Le « parti de l’ordre » 
7. – L’intervention de Quintus 
8. – Lettre privée, traité didactique ou lettre ouverte ? 
9. – L’homme du recours 
Chapitre III.
Deux lettres de Marcus à Atticus, texte et traduction  

1. – Att., I, 1 
2. – Att., I, 2 
Chapitre IV.
Le Commentariolum petitionis (Petit mémoire pour une campagne électorale) de Quintus 

I. Autour de l’œuvre 
1. – Sur le titre 
2. – Sur l’authenticité 
3. – Schéma et résumé 
II. Texte et traduction 
III. Index des principaux champs lexicaux et sémantiques du Commentariolum petitionis 
Chapitre V.
Les fragments du discours de Marcus In toga candida, d’après Asconius Pédianus, texte et traduction 

B. Quintus épistolier 
Chapitre VI.
Quatre lettres conservées de quintus 

I. – Rares épaves d’un vaste naufrage  
II. – Textes et traduction  
1. – Gaule transalpine, fin mai 53 
2. – Campanie, fin janvier ou février 49 
3. – Date incertaine (vraisemblablement décembre 44) 
4. – Fin décembre 44 
C. Index nominum 
Chapitre VII.
Personnages cités dans les chapitres III à VI


Troisième partie. Œuvres poétiques 
Fragment des Astronomiques 
Chapitre VIII.
Astronomiques (Astronomica) 

I. – Introduction  
1. – Vingt hexamètres dactyliques 
2. – Quintus poète 
3. – Aratos et les aratéens latins 
4. – La liste du zodiaque 
5. – Les trois constellations boréales 
6. – L’unité du fragment 
7. – Échos cicéroniens et influence lucrétienne 
8. – Conclusion 
II. – Texte et traduction 
III. – Notes sur l’établissement et la traduction du texte 
1. – Notes sur l’établissement du texte 
2. – Notes sur la traduction du texte 
IV. – Annexe 1 
A. Le Zodiaque 
B. Trois constellations boréales 
C. Ausone 
V. – Annexe 2. Le Tetrastichon contre les femmes 
1. – Sur sa forme 
2. – Sur l’auteur 
Conclusion 

Bibliographie générale 
I. – Ouvrages de référence 
II. – Auteurs classiques  
A. – Quintus Cicéron 
B. – Marcus Cicéron 
C. – Autres auteurs classiques 
III. Auteurs critiques 
A. – Histoire politique, littéraire et sociale 
B. – Quintus Cicéron et le Commentariolum petitionis 
Bibliographies particulières 
A. – Les Astronomiques 
1. Manuscrit 
2. Principales éditions utilisées 
3. Littérature didactique, astronomique et scientifique 
B. – Le Tetrastichon contre les femmes 
1. Manuscrits consultés 
2. Principales éditions utilisées 
3. Autres ouvrages 

Découvrez aussi

Petit manuel de la campagne électorale et Lettres à son frère Quintus
Poème judéo-hellénistique attribué à Orphée
Les Huit Péchés Capitaux
Lettres croisées de Jérôme et Augustin
Œuvre philosophique T. I et II
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés