Poèmes
  • XXV + 584 pages
  • Livre broché
  • 12.7 x 19.3 cm
  • Allemand, Français
  • Bibliothèque allemande
  • N° dans la collection : 1
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251830018
  • Code distributeur : 39240
  • Export ONIX 3.0

Poèmes

Préface de : Jean-Marie VALENTIN, Traduit par : Nicole TAUBES

Présentation

Le recul de la littérature en Allemagne au XIXe siècle au profit de la philosophie donne-t-il raison à Hegel, prophète de « la fin de l'ère artistique » ? N'y aurait-il rien entre la mort de Gœthe (1832) et le renouveau des années 1880 ? Heinrich Heine s'inscrit évidemment en faux contre ce jugement péremptoire. Mais une autre œuvre domine ce temps, celle du Souabe Eduard Mörike (1804-1875). Conteur et nouvelliste, ce dernier a été cependant surtout un très grand poète lyrique.
Nourrie des Grecs et des Latins, inimaginable sans le siècle romantique et classique, sa langue est d'une rigueur formelle exceptionnelle. Elle dit une expérience de la vie tendue entre le proche et le lointain, le jeu et le sérieux, le matériel et le spirituel.
En des temps prosaïques partagés entre l'attente révolutionnaire et le repli sur une médiocrité maquillée en sagesse, Mörike a tenté de réenchanter le monde par le Verbe. Loin de l'histoire idolâtrée, il a fait de l'instant l'outil d'une saisie délicate de la réalité, mariant le concret à l'onirique.
Avec lui, la première place échoit aux sensations propres aux états transitoires. Par l'image, c'est à ces instants que s'accomplit dans l'écriture même qui la restitue l'alchimie délicate de la création poétique.

Presse

 Il faut saluer l'initiative de Nicole Taubes, qui a choisi de le retraduire intégralement. C'est un défi.
le Magazine littéraire - 01/02/2011

Biographies Contributeurs

Eduard MÖRIKE

Eduard Friedrich Mörike naît en 1804 à Ludwigsbourg, en Souabe, d'un père médecin et d’une mère fille de pasteur. La mort de son père, alors qu’il n’a pas treize ans, pousse la famille à le destiner lui aussi à une carrière de pasteur. C’est ainsi qu’il entre en 1822 au séminaire de Tübingen, celui d’Hölderlin, Hegel et Schelling, où il reçoit une solide formation classique. En 1826, il obtient l’habilitation au vicariat. Mais il doute de sa vocation et connaît régulièrement des périodes de mélancolie qui le contraignent à changer souvent d’affectation et à prendre de nombreux congés. En 1843 il demande sa mise à la retraite. En 1845, Mörike se fiance avec Margarethe Speeth, une amie d’enfance de sa sœur. Il finit par trouver, en 1851, un modeste poste de professeur dans un pensionnat de jeunes filles à Stuttgart, et épouse Margarethe le mois suivant. Mais cette union sera chaotique et malheureuse. Il s’éteint à Stuttgart le 4 juin 1875, après s’être réconcilié in extremis avec sa femme.

Jean-Marie VALENTIN

Jean-Marie Valentin est professeur à la Sorbonne, titulaire de la chaire d'histoire culturelle du monde germanique de l'Institut universitaire de France. Membre du Haut Conseil culturel franco-allemand et de la Deutsche Akademie f ür Sprache und Dichtung, il dirige aux éditions Klincksieck la collection Germanistique. Il a dirigé, entre autres, l'édition des Écrits sur le théâtre de Bertolt Brecht dans la « Bibliothèque de la Pléiade ».

Nicole TAUBES

Nicole Taubes a obtenu en 1998 le prix Gérard de Nerval, décerné par la Société des gens de lettres, à l'occasion de la parution de sa traduction chez José Corti de La Nef des fous de Sébastien Brant (deuxième édition en 2004). Elle a également traduit, entre autres, Thomas Mann (Tonio Kröger, Gallimard, 2003), Robert Walser (Petits textes poétiques, Gallimard, 2005), Heinrich Heine (Le Livre des chants, Éd. du Cerf, 1999, Poèmes tardifs, Éd. du Cerf, 2003).

Découvrez aussi

Feuilles pour l'art 1892-1919
De la Vie d'un vaurien
Écrits sur le théâtre
Hymnes à la nuit. Chants spirituels. Disciples à Saïs
Cécile
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés