Saints fondateurs du christianisme éthiopien
Saints fondateurs du christianisme éthiopien
  • LXXXIX + 329 pages
  • Index, Bibliographie, 1 Carte(s), 1 Illustration(s) N&B
  • Livre broché
  • 12.5 x 19.2 cm
  • Bibliothèque de l'Orient chrétien
  • N° dans la collection : 1
  • Parution :
  • CLIL : 3345
  • EAN13 : 9782251446325
  • Code distributeur : 56661
  • Export ONIX 3.0

Saints fondateurs du christianisme éthiopien

FRUMENTIUS, GARIMĀ, TAKLA-HĀYMĀNOT, ĒWOSTĀTĒWOS

Traduit et commenté par : Gérard COLIN, Introduction de : Marie-Laure DERAT, Christian JULIN-ROBIN

"Édifiant."

(Valeurs actuelles)

Présentation

Peu après l’Empire romain, l’Éthiopie adopte à son tour le christianisme. Réduite d’abord à l’entourage royal et au milieu dirigeant, la christianisation touche bientôt en profondeur tout le Nord éthiopien, grâce à l’œuvre missionnaire conduite à partir du milieu du ve siècle par des moines venus de l’Empire.

Frumentius est l’artisan de la conversion royale ; les faits n’ont pas laissé de récit indigène et c’est Rufin d’Aquilée qui en fournit en latin la relation originale. La tradition écrite éthiopienne la recopia et l’enrichit, conférant à Frumentius sa qualité de premier saint – et métropolite – du pays des négus. Garimā est un des principaux missionnaires du ve siècle et partage avec eux beaucoup de traits : fils d’un roi étranger, il obéit à l’appel de Dieu, renonce aux grandeurs terrestres, se retire et fonde un monastère.

Takla Hāymānot est un des acteurs, au xive siècle, d’une deuxième christianisation, qui touche le Sud du pays. Au cours de ses voyages, le saint engendre de nombreux fils spirituels et crée le plus important ordre monastique éthiopien. Le monastère qu’il fonda, Dabra-Libānos, fournissait le chef suprême de tous les moines.

Ēwostātēwos donna son nom à l’ordre éthiopien des Eustathéens, surtout présent dans le nord de l’Éthiopie et l’actuelle Érythrée. Il a défendu l’observance du « sabbat » du samedi à l’égal du dimanche.

Les Actes de ces fondateurs ont, pour la plupart, été publiés en ge᾿ez il y a un siècle ou plus. Certains n’avaient jamais été traduits, d’autres l’avaient été partiellement – notamment en latin – lors de leur publication.

Biographies Contributeurs

Gérard COLIN

Gérard Colin est chercheur au CNRS, spécialiste des textes éthiopiens. Il a publié de très nombreuses traductions d'ouvrages rédigés en ge’ez, parmi lesquels : La Gloire des Rois (Kebra Nagaśt), épopée nationale de l’Éthiopie, Genève, 2002 ; Le livre éthiopien des miracles de Marie, Paris, 2004 ; Alexandre le Grand, héros chrétien en Ethiopie : Histoire d’Alexandre (Zena Eskender), Louvain, 2007.

Marie-Laure DERAT

Marie-Laure Derat est directrice de recherche au CNRS, spécialiste de l'histoire du royaume chrétien d’Éthiopie à l’époque médiévale. Elle a notamment publié Le Domaine des rois éthiopiens. Espace, pouvoir et monachisme, Paris, Publications de la Sorbonne, 2003 qui traite du réseau monastique fondé par saint Takla Hāymānot.   

Christian JULIN-ROBIN

Christian Julien Robin, directeur de recherche émérite au CNRS, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, est un spécialiste de l’Arabie pré-islamique. Il a publié récemment, en collaboration avec Jérémie Schiettecatte, Les préludes de l’islam, Paris, De Boccard, 2013.

Table des matières

INTRODUCTION
La tradition écrite
L'hagiographie éthiopienne
Règles de transcription


I. L'arrivée du christianisme en Éthiopie
La « conversion » de l'Éthiopie

(par Christian-Julien Robin)
Le royaume d'Aksum
La « conversion »
La date de l'adoption du christianisme comme religion officielle
Deux phases dans l'enracinement du christianisme à Aksum
Abrəha et Asbəha
La tradition


FRUMENTIUS
GARIMĀ


II. Le développement à l'époque médiévale
Les prédications de Takla Hāymānot et d’Ēwostātēwos et le royaume chrétien d’Éthiopie (XIIIe-XVe siècles
)
(par Marie-Laure Derat)
L’Éthiopie à la veille de la prédication de Takla Hāymānot et Ēwostātēwos
Takla Hāymānot : évangélisateur du Choa et saint patron du royaume
Ēwostātēwos et le mouvement eustathéen

TAKLA-HĀYMĀNOT (M. 1313)
ĒWOSTĀTĒWOS (1273-1352)
Brève chronologie
Le calendrier éthiopien
Carte de l’Éthiopie


TRADUCTIONS


FRUMENTIUS
Homélie
Commémoration du synaxaire (26 ḥamlē)
GARIMĀ
Homélie de Yoḥannes, évêque d'Aksum
Commémoration du synaxaire (17 sanē)
TAKLA-HĀYMĀNOT
Vie (Gadl)
Commémoration du synaxaire (24 naḥasē)
ĒWOSTĀTĒWOS (1273-1352)
Vie (Gadl)
Miracles


Bibliographie
Index des noms propres

Découvrez aussi

Dialogue de Timothée et Aquila
Deux frères caucasiens de Prométhée, Amiran et Abrsk'il
Torturer à l'Antique
Fragments
Œuvres complètes. Tome IV : De l'infini, de l'univers et des mondes
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés