Tusculanes. Tome I : Livres I-II

Tusculanes. Tome I : Livres I-II

Traduit par : Jules HUMBERT, Texte établi par : G. FOHLEN

Présentation

Après l’assassinat de César, les espoirs politiques de Cicéron se font des plus minces et celui-ci se tourne vers la philosophie : retiré dans sa demeure de Tusculum, Cicéron entreprend d’éduquer le peuple romain, d’abord de manière théorique, avec le De Finibus, puis de manière plus pratique avec les Tusculanes. Retiré des affaires publiques, Cicéron se fait l’avocat non plus de la république, mais de la philosophie, et plus précisément des doctrines de l’Académie. Désireux de supplanter l’épicurisme, largement répandu en Italie, Cicéron entend promouvoir l’idéal de l’Académie grâce à un ouvrage de vulgarisation destiné à un public de non-spécialistes. En une série de discours fictifs, voire de conférences, Cicéron dévoile les points forts de la doctrine, et offre un inoubliable portrait du Sage, inaccessible aux chagrins et aux passions, ne craignant ni la mort ni la souffrance, satisfait du bonheur que procure la tranquillité de l’âme.

Notre édition rassemble en deux volumes les cinq livres des Tusculanes. L’introduction donne un bref aperçu de l’œuvre philosophique cicéronienne et replace les Tusculanes dans cet ensemble. Les échos avec le De Finibus, œuvre jumelle des Tusculanes, sont finement analysés. Les sources, particulièrement nombreuses et variées dans cet ouvrage qui entend rallier le néophyte à une pensée parfois austère, font l’objet d’une étude approfondie. Chacun des cinq livres est précédé d’un argument analytique fournissant un plan de l’argumentation. Des notes éclairent la lecture et sont développées, en fin d’ouvrage, par des notes complémentaires. Chaque volume est enrichi d’un Index des noms propres.

Biographies Contributeurs

CICÉRON

Cicéron (106-43 avant J.-C.) fut l’un des plus brillants avocats de l’Antiquité, « le premier avocat de l’idée d’humanité » selon Stefan Zweig. Écrivain prolifique, il prit part aux heures explosives de la République romaine, notamment à l’un des plus fameux procès de l’histoire : l’Affaire Verrès. On lui doit de nombreux classiques, parmi lesquels L’Amitié, La Nature des dieux, Les Devoirs ou encore ses nombreux Discours.

Jules HUMBERT

En poste à l'Université de Poitiers (en 1960)

Découvrez aussi

Tusculanes. Tome II : Livres III-V
La République. Tome I : Livre I
Des Termes extrêmes des biens et des maux. Tome II: Livres III-V
La République. Tome II: Livres II-VI
Caton l'Ancien. De la vieillesse
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés