Une Controverse lettrée
  • CXXIII + 400 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19.2 cm
  • Chinois, Français
  • Bibliothèque chinoise
  • N° dans la collection : 9
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251100104
  • Code distributeur : 43845
  • Export ONIX 3.0

Une Controverse lettrée

Correspondance philosophique sur le Taiji

Traduit par : Roger DARROBERS, Guillaume DUTOURNIER

Présentation

De toutes les controverses qui jalonnent l'histoire de la pensée chinoise, la « Querelle de Zhu Xi et Lu Jiuyuan » est sans doute l'une des plus marquantes et assurément la plus célèbre pour ce qui concerne l'époque impériale. L'épisode met aux prises deux penseurs considérables, à la fois lettrés exemplaires et figures majeures du renouveau confucéen des Song (960-1279), dont la rivalité de chefs d'école culmine à la fin des années 1180 au cours de l'échange de lettres présenté dans ce volume. Si l'affrontement se focalise sur la question du « Faîte suprême » (Taiji), notion métaphysique associée au Yin-Yang dont la reformulation par Zhu Xi est contestée par Lu Jiuyuan, le débat touche également à des conceptions divergentes de la lignée confucéenne, tout en révélant des approches sensiblement différentes de l'herméneutique et de la pratique lettrées.
Diffusé dès son époque dans les cercles de disciples, puis médité par des générations de lettrés, cet ensemble épistolaire nous est donné ici à lire pour la première fois en français, dans une traduction intégrale qui en restitue la dynamique et la teneur, entre estime réciproque et critiques incisives. On y accède de plain-pied à ce que pouvait être un débat philosophique dans la Chine prémoderne : une forme de sociabilité raffinée, où le questionnement sur la réalité ultime est inséparable d'un art de lire les textes, et où l'ascendant intellectuel se conquiert aussi bien dans le jeu de l'argumentation que dans l'affirmation de styles d'études antagoniques.

Biographies Contributeurs

LU JIUYUAN

LU Jiuyuan, lettré confucianiste du Jiangxi, est connu pour être le principal rival de Zhu Xi. Ses partis pris théoriques, son usage des genres d'écriture et ses options pédagogiques firent de lui un chef d’école charismatique dont le talent oratoire était admiré. Il devint rétrospectivement la figure tutélaire de l’Étude du Cœur, version hétérodoxe du néoconfucianisme, qui trouva un grand continuateur en la personne de Wang Yangming (1472-1529).

ZHU XI

ZHU Xi, philosophe et lettré originaire du Fujian, est le principal représentant de la pensée « néoconfucianiste » sous les Song (960-1279) et de ce qu'il est convenu d’appeler la doctrine du « Li » (le Principe) et du « Qi » (les énergies). Ses commentaires aux Quatre Livres ont constitué la base du savoir lettré jusqu’au début du XXe siècle, au point de se muer en une forme d’orthodoxie à partir de la dynastie Yuan (1279-1368).

Roger DARROBERS

Roger Darrobers enseigne la langue et la civilisation chinoises à l'Université Paris Ouest-Nanterre. Membre du CRCAO (UMR 8155), il a traduit Zhu Xi, Mémoire sur la situation de l'empire (1188), paru aux Éditions You Feng en 2008, et, en collaboration avec Guillaume Dutournier, de Zhu Xi et Lu Jiuyuan, Une controverse lettrée. Correspondance philosophique sur le Taiji, publiés tous deux dans la "Bibliothèque chinoise" aux Belles Lettres, en 2012 et 2013.

Guillaume DUTOURNIER

Guillaume Dutournier, doctorant en études chinoises, mène une recherche sur les pratiques intellectuelles dans le néoconfucianisme des Song et dans les reformulations du « confucianisme » dans le monde chinois contemporain.

Découvrez aussi

Mémoire scellé sur la situation de l'empire
Nouveaux discours
Notes sur de nouveaux divertissements comiques
Notes diverses sur la capitale de l'Ouest
Mémoire sur les pays bouddhiques
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés