La Vie vaut la peine d'être visage
  • 96 pages
  • Livre broché
  • 16 x 22.5 cm
  • Encre Marine
  • Parution :
  • CLIL : 3435
  • EAN13 : 9782909422770
  • Code distributeur : 33764
  • Export ONIX 3.0

La Vie vaut la peine d'être visage

Essai sur le visage

Présentation

Visage du visage il est tout pour l'enfant. Ce visage est l'occasion de prendre connaissance de soi car c'est du dehors que je prends contact avec mon intériorité. Le premier autre me donne mon dedans par son visage ouvert. La première figure qui sort de ce vide pour le nouveau-né est donc le visage d'une mère, visage-regard respirant et qui donne à l’enfant la certitude d’exister. Dans ce regard, l’enfant trouve son propre visage et le façonne alors pour le dresser ensuite vers le monde. 

Presse

Ce livre se présente comme une méditation à deux voix où se dégagent, peu à peu les dimensions épiphaniques plurielles du visage, lequel devient chaque fois une nouvelle occasion de prendre connaissance de soi, puisque c'est ainsi que l'homme, et particulièrement l'enfant, reçoit et structure progressivement son intériorité. N'est-ce pas en effet le premier autre du visage - regard de la mère qui donne à l'enfant sa certitude d'exister ? Et n'est-ce pas dans cette rencontre et cette communion privilégiée des regards que l'enfant trouve son propre visage pour le façonner et le dresser ensuite vers le monde ?
- 10/10/2004

Un livre intense de pensée et d'envol quand « les yeux sont les chemins pour le ciel ». Et ce livre, parti d'une rencontre avec les textes de Jean-Luc Parant : « On a parfois besoin des yeux de l'autre pour voir et peut-être bien de ceux de Jean-Luc Parant pour les ouvrir un peu plus », y revient pour finir en un ultime et bref duo.
- 01/10/2004

Deux voix se répondent : sur la page de droite, le texte de Céline Masson renvoie à sa lecture d'un texte de Jean-Luc Parant, Les Yeux, dont il se veut l'ouverture et auquel nous n'avons pas directement accès. Sur la page de gauche, Jean-Luc Parant s'empare à son tour d'une phrase du texte de Céline Masson pour en dérouler l'écriture. 
- 01/07/2004

C'est un projet étonnant dans sa composition : deux intellectuels, une psychanalyste et un artiste, partagent sous une forme atypique le même thème, la même réflexion, la même passion, l'étude du visage qui dévoile les profondeurs de l'âme et parle au visage d'en face d'éternité et d'intimité. 
- 01/04/2004

Un livre intense de pensée et d'envol quand « les yeux sont des chemins pour le ciel ». Et ce livre, parti d’une rencontre avec les textes de J.L.Parant : « On a parfois besoin des yeux de l’autre pour voir et peut-être bien de ceux de Jean-Luc Parant pour les ouvrir un peu plus », y revient pour finir en un ultime et bref duo.
- 03/01/2004

Découvrez aussi

Temps psychique, temps visuel
Le travail vivant de la poésie
L'Immémorial
Sous la langue, Artaud
Introduction aux leçons sur l'Œdipe-Roi de Sophocle
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés