Simenon et la justice
Simenon et la justice

Simenon et la justice

Bibliothèque Simenon - II

Présentation

De Maigret aux assises à Lettre à mon juge, des Inconnus dans la maison à La tête d’un homme, aux Témoins ou à Cour d’assises, l’œuvre de Simenon parle de justice, entendue comme institution mais aussi comme rapport interne entre les hommes.
L’auteur n’est pas tendre envers le personnel judiciaire qui semble s’acharner à ne pas comprendre le propre de ces hommes qui dévient, qui tentent de s’affranchir des contours qui les déterminent trop étroitement. Pour Simenon, il faudrait « comprendre et ne pas juger ». Pourtant, il n’est pas rare de voir le commissaire Maigret se poser comme critère du juste !
Les « petites gens » de Simenon, garants d’une authenticité que le vernis mondain altère, et auxquels le meurtre seul permet d’exister, semblent pressés de se débarrasser d’eux-mêmes, de cette étrangeté qui les habite. Seuls face à leurs juges, ils sont seuls face à eux-mêmes, condamnés à une impossible reconnaissance. L’échec qui sanctionne leur aspiration à une vie nouvelle semble leur présenter comme unique alternative le crime ou le suicide.
Avec eux, Simenon lève une partie du voile tragique de l’existence, et cet aperçu donne à ses romans une profondeur inattendue, que Gide avait très précisément perçue.

Médias

Simenon, critique de la justice
France culture

Biographies Contributeurs

Alexandra FABBRI

Alexandra Fabbri est ancien professeur de philosophie, magistrat. Elle est notamment l'auteur de : « Je suis l’enfant qui joue », interview de Jacques Vergès, Cahiers de la justice n° 3, 2008 ; « Les sept passions de Jacques Vergès. En marge du film « L’avocat de la terreur », Cahiers de la justice n° 3, 2008 ; « Marguerite Duras et l’affaire Grégory : la folie par les collines… », dans La chronique judiciaire. Mille ans d’histoire, AFJH, La documentation française, collection « Histoire de la justice » ; « Abraham Lincoln : un avocat pour l’histoire » (avec Ch. Guéry) (Sur Young Mister Lincoln de John Ford), Les cahiers de la justice, 2011/1.     

Christian GUERY

Christian GUERY est magistrat, ancien maître de conférences à l'École Nationale de la Magistrature. Il est l’auteur de plusieurs centaines de chroniques de droit pénal ou de procédure pénale et a publié chez Dalloz plusieurs ouvrages : Détention provisoire (2001), Droit et pratique de l’instruction préparatoire (9ème éd. 2015), Guide des audiences correctionnelles (avec B. Lavielle, 2013). Il s’est aussi intéressé aux rapports de la justice et du cinéma et a publié : Justices à l’écran, PUF, « Questions judiciaires », 2007 et Les avocats au cinéma, PUF, « Questions judiciaires », 2011. 

Table des matières

Préface, par Michel Lemoine
Avant-propos, par Pascal Robert-Diard

Introduction
I. Le personnel judiciaire
Le personnel judiciaire comme classe sociale
La justice coloniale chez Simenon
Le procureur de la République
Le juge d’instruction
Le président de la cour d’assises
Les avocats
II. Le criminel
Le passage à l’acte
La folie
III. Le jugement
Maigret juge-t-il ?
Justice impossible ?

Conclusion
Bibliographie



Découvrez aussi

Dossier Maigret. Les enquêtes de Bruno Cremer
Leçons de ténèbres
L'Année de la fiction / volume 11
L'Année de la fantasy / volume 3
Le Monde d'Arsène Lupin
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés