Traité des apparences
  • 216 pages
  • Livre broché
  • 16 x 22.5 cm
  • Encre Marine
  • Parution :
  • CLIL : 3133
  • EAN13 : 9782350881225
  • Code distributeur : 58044
  • Export ONIX 3.0
English version

Traité des apparences

Présentation

Le grand maître des apparences, Baltasar Gracián, dit que ce qui ne se voit pas est comme s’il n’était pas. Il n’a sans doute pas livré là, peut-être par prudence, le fond de sa pensée : ce qui ne se perçoit pas n’existe pas. Telle est la thèse en tout cas du présent Traité.

- Clément Rosset

Presse

Dans le Traité des apparences, Santiago Espinosa prend le parti de Balthasar Gracián : « Ce qui ne se perçoit pas n'existe pas ». Il perce toutes les dangereuses illusions auxquelles conduisent les pensées qui, postulant un arrière-monde, aboutissent à ce qu'on ferme les yeux sur le monde réel.
- 26/10/2017

Table des matières

Prélude

I. Esthétique de l’apparence

1. Chauvet. – 2. L’oeuvre et son double. – 3. Le hasard créateur. – 4. La belle apparence. Vérité et mensonge au sens intra-esthétique. – 5. L’apparence, l’apparition, l’apparaître. – Épilogue : la joie esthétique.

II. Politique de l’apparence

1. Les infortunes de la vertu moralisante. – 2. Les vertus du paraître. – 3. La force du discours. Le roi et son portrait.

III. Expression et illusion

1. L’apparence et le bon sens. – 2. Monde apparent et mondes vrais. – 3. Expressionnisme transitif, illusion transcendante. – 4. Expressionnisme intransitif, illusion immanente. – 5. L’inexpressive réalité. – Coda. Langage et réalité.

Finale. Narcisse ou l’apparence. Les simulacres de l’amour

Découvrez aussi

Voir et entendre
L'Inexpressif musical
Lénine et la révolution
Philosopher avec la jeunesse
Le Démon de l'appartenance
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés