Rome devant la défaite
Rome devant la défaite
  • 592 pages
  • Bibliographie, Index, 3 Carte(s)
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • Études anciennes
  • N° dans la collection : 80
  • Parution :
  • CLIL : 3385
  • EAN13 : 9782251447506
  • Code distributeur : 58743
  • Export ONIX 3.0

Rome devant la défaite

(753-264 avant J.-C.)

Présentation

Les cinq premiers siècles de l’histoire de Rome sont présentés par les auteurs antiques comme un mouvement de conquête inexorable de l’Italie, ponctué de multiples victoires, au point que la suprématie romaine a été conçue a posteriori de façon déterministe. Cette vision traditionnelle de la conquête romaine doit être contestée car ce processus n’a pas été linéaire et il n’a obéi à aucun plan préconçu. En effet, des défaites nombreuses viennent souligner des phases de déclin de la cité, bien éloignées d’un schéma de prépondérance croissante et incontestée. Bien qu’ils privilégient la victoire, les historiens antiques décrivent ces défaites avec précision, détaillant le nombre de citoyens tués ou faits prisonniers, retraçant le deuil public, l’abandon de la cité par les dieux, s’interrogeant enfin sur la responsabilité des dirigeants romains. La documentation antique conservée, littéraire et matérielle, permet d’étudier comment Rome se perçoit
lorsqu’elle est vaincue et comment les ennemis des Romains célèbrent leurs victoires contre la cité latine ; autrement dit, le rôle déterminant des échecs militaires dans les transformations institutionnelles, religieuses et civiques de Rome entre le VIIIe et le milieu du IIIe siècle avant notre ère.

Ouvrage coédité avec le Ministère des Armées, Secrétariat général pour l’administration, Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives.

Biographies Contributeurs

Mathieu ENGERBEAUD

Agrégé d’histoire, Mathieu Engerbeaud enseigne à Aix-Marseille Université en tant qu’attaché temporaire d’enseignement et de recherche (TDMAM-UMR 7297). Docteur en histoire romaine, il est lauréat du prix d’histoire militaire 2016 (Ministère des Armées) et du prix SoPHAU 2016 (Société des professeurs d’histoire ancienne de l’Université).

Table des matières

Introduction

Identifier les revers militaires du conquérant

Les sources des défaites romaines archaïques
Définir la défaite des Romains
Les défaites romaines de la conquête italienne : histoire et enjeux historiographiques
Conclusion

Les récits des défaites romaines : réappropriations collectives et traditions divergentes
Des défaites réinterprétées par le vainqueur
Des défaites connues à travers des traditions divergentes
Conclusion

Rome après la défaite : surmonter la crise militaire et politique
La volonté de maintenir la posture de la victoire par-delà la défaite
La réception de la défaite à Rome
La réponse des institutions romaines à la crise
Une société archaïque marquée par l’expérience de la défaite
Conclusion

La défaite, un des fondements de la supériorité de Rome sur le monde antique ?
Surmonter la défaite : spécificité romaine ou mise en scène historiographique ?
Un discours pour répondre aux arguments des auteurs grecs anti-romains sur les origines de la puissance romaine
Au-delà de ce discours, comment les Romains ont-ils surmonté leurs défaites ? Analyse critique de la guerre de Pyrrhus
Conclusion

Intégrer les défaites archaïques à l’histoire romaine
Les rôles attribués aux défaites dans l’histoire romaine
La fabrication livienne des désastres
Conclusion

Conclusion générale

Annexe 1. Catalogue des défaites romaines
Annexe 2. Les marqueurs des défaites romaines
Annexe 3. Les causes des défaites romaines (753‑264 avant J.-C.)

Bibliographie

Index des noms propres
Index des textes anciens cités
Liste des tableaux regroupés par thématiques

Découvrez aussi

Autour des Gracques
L'Art de la déformation historique dans les Commentaires de César
L'Émancipation féminine dans la Rome antique
L'Affirmation de la puissance romaine en Judée
L'Homosexualité féminine dans l'Antiquité grecque et romaine
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés