Le Parménide au miroir des platonismes
Le Parménide au miroir des platonismes

Feuilleter le livre

  • 552 pages
  • Index, Bibliographie
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • Études anciennes
  • N° dans la collection : 157
  • Parution :
  • CLIL : 4031
  • EAN13 : 9782251448275
  • Code distributeur : 60512
  • Export ONIX 3.0

Le Parménide au miroir des platonismes

Logique — Ontologie — Théologie

Préface de : Luc BRISSON

Présentation

Ce livre se concentre sur la façon dont le Parménide, un des dialogues platoniciens les plus mystérieux, et plus particulièrement la première hypothèse de la deuxième partie du dialogue, a été reçu et compris par les auteurs antiques se réclamant de Platon. Ce parcours historique à propos de la réception du Parménide permet de mettre en évidence les présupposés exégétiques, parfois implicites, qui ont conduit à voir dans ce dialogue, tantôt un exercice ou un traité logique, tantôt une exposition d’une réalité ontologique fondamentale, tantôt la mise en évidence d’un principe transcendant et d’une théologie païenne systématique.
L’étude des lectures antiques de la première hypothèse du Parménide présente en effet un triple intérêt, essentiel dans l’histoire de la philosophie occidentale, et que cet ouvrage analyse en détail :
- Un intérêt herméneutique : l’étude ici présentée éclaire l’impensé des lectures modernes de ce texte majeur.
- Un intérêt historique : l’auteur montre comment le Parménide, loin d’être un dialogue parmi d’autres, est le lieu où s’est inventé le néoplatonisme comme phénomène unitaire, construit autour de l’existence d’un principe radicalement transcendant, source de toute réalité.
- Un intérêt proprement philosophique : le principe est à la fois en relation avec ce dont il est le principe, et transcendant à l’univers qu’il rend possible ; comment réconcilier sans contradiction transcendance et causalité, et parler de ce qui excède tout discours ? L’étude examine précisément la manière dont les néoplatoniciens, par une théorie originale de la négation, ont tenté de trouver une réponse à ces difficultés.
Dans cette histoire antique du Parménide, les coups de force herméneutiques traduisent de nouvelles configurations de pensée ; même si l’énigme du texte leur résiste, leur étude permet de dresser une histoire originale des platonismes antiques.

Biographies Contributeurs

Frédéric FAUQUIER

Frédéric Fauquier est agrégé de philosophie et docteur en philosophie de l’université Paris I-Panthéon Sorbonne. Enseignant au lycée Pompidou de Castelnau-le-Lez, il travaille actuellement sur la tradition platonicienne, en particulier Proclus. Il est l’auteur d’articles dans le domaine du néoplatonisme et a publié notamment une traduction de certaines Dialexeis de Maxime de Tyr.

Luc BRISSON

Luc Brisson est directeur de recherches au CNRS. Il a publié de nombreux travaux consacrés à la philosophie et la religion grecques. Il a traduit l'ensemble des Dialogues de Platon dans la collection Garnier Flammarion et publié récemment le Dictionnaire Platon avec Jean-François Pradeau (Ellipses, 2007). Aux Belles Lettres, on lui doit notamment, avec F. Walter Meyerstein, Puissance et limite de la raison. Le Problème des valeurs (1995) ainsi que la Vie de Pythagore de Jamblique (nouvelle édition 2008).

Table des matières

Remerciements
Préface
Notice
Introduction


PARTIE I : LECTURES LOGIQUES

Chapitre I. Le Parménide dans les classements des dialogues de Platon
Chapitre II. Deux interprétations logiques du Parménide
Chapitre III. La question de la dialectique selon Proclus : de la logique à la théologie


PARTIE II : LECTURES ONTOLOGIQUES

Chapitre IV. Le Parménide comme dialogue sur l’être dans l’In Parmenidem de Proclus
Chapitre V. L’enjeu de la fin de la première hypothese : ontologie, logique et théologie dans la deuxième papartie du Parménide


PARTIE III : LECTURES THÉOLOGIQUES

Chapitre VI. Les conditions d’une lecture théologique (I).
L’un comme principe
Chapitre VII. Les conditions d’une lecture théologique (II).
La théologie comme sc ience et la théologie négative
Chapitre VIII. Les conditions d’une lecture théologique (III).
Le texte platonicien et la vérité
Chapitre IX. Le sens du Parménide
Chapitre X. La première hypothèse et l’invention de la transcendance (I).
Qu’est-ce qui est nié dans la première hypothèse ?
Chapitre XI. La première hypothèse et l’invention de la transcendance (II ).
Quel est le sujet de la première hypothèse ?


Conclusion
Annexes
Bibliographie
Index

Découvrez aussi

L'Évolution du pathétique d'Eschyle à Euripide
Autour des Gracques
Fides
La Mort rouge
Ménades
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés