Le Comte de Gabalis
Le Comte de Gabalis

Feuilleter le livre

  • LVIII + 118 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 12.6 x 19.4 cm
  • Bibliothèque secrète
  • N° dans la collection : 2
  • Parution :
  • CLIL : 3439
  • EAN13 : 9782251448756
  • Code distributeur : 62459
  • Export ONIX 3.0

Le Comte de Gabalis

ou Entretiens sur les sciences secrètes

Texte établi par : Didier KAHN, Introduction de : Didier KAHN

Extrait Audio

Présentation

Le Comte de Gabalis, publié en 1670, est un petit chef d’œuvre d’ironie et de malice. Divisé en cinq dialogues, il met en scène un profane et un initié. Le profane est le type même de l’« honnête homme » des comédies de Molière ; l’initié est un « cabaliste » (d’où son nom, Gabalis) venu des confins de l’Allemagne et de la Pologne. Ce personnage cherche à convaincre son interlocuteur de l’existence d’« esprits élémentaires », habitant les quatre éléments : les gnomes (esprits de la terre), les nymphes (esprits de l’eau), les sylphes (esprits de l’air) et les salamandres (esprits du feu). Il explique que le plus haut devoir des adeptes de la « sainte cabale » est de s’unir charnellement à ces esprits pour leur conférer l’immortalité, car ils n’ont pas d’âme. Loin d’être séduit par ces révélations – tirées en réalité des idées de Paracelse – son interlocuteur, qui est bon catholique, ne voit dans ces esprits que des démons, et le comte lui paraît fort avancé sur la voie de la perdition. Tout au long de cette satire de la crédulité et des superstitions, des questions plus philosophiques sont aussi abordées, comme celle de la croyance aux oracles.

L’ouvrage de Montfaucon de Villars (1638-1673), paru anonymement, eut un grand succès, mais il fut aussitôt interdit et coûta à l’auteur sa carrière d’homme de lettres. Sa postérité fut marquée par un phénomène étonnant : alors que son but était manifestement de se moquer des héritiers de Paracelse, beaucoup de lecteurs le prirent au sérieux, comme s’il révélait de réels secrets sous le voile d’un divertissement.

Médias

Bibliothèque secrète : la collection des sources sur la magie, l’alchimie et l’astrologie
Le Blog des Belles Lettres

Accéder au contenu

Biographies Contributeurs

Henri De MONTFAUCON DE VILLARS

Henri de Montfaucon de Villars (1638-1673), dit aussi l’Abbé de Villars, est un écrivain français du Languedoc. En 1669 il monte à Paris pour échapper à une vendetta familiale. Il se rapproche alors des jansénistes, avant de se retourner contre leur cause quelques années plus tard. Il meurt assassiné par un cousin.

Table des matières

Présentation
Paracelse et les esprits élémentaires
Qui était Montfaucon de Villars ?
L’interdiction du Comte de Gabalis
Contre-attaque et choc en retour
Une charge contre les « sciences secrètes »
L’origine du nom « Gabalis »
Un discours en phase avec l’esprit du temps
Une satire à double détente
Irrévérences et attaques en règle contre la religion
Quelques secrets de fabrication du Comte de Gabalis
Un prodigieux succès

Principes d’édition
Bibliographie

Le Comte de Gabalis
Premier entretien sur les Sciences secrètes
Second entretien sur les Sciences secrètes
Troisième entretien sur les Sciences secrètes
Quatrième entretien sur les Sciences secrètes
Cinquième entretien sur les Sciences secrètes
Lettre à Monseigneur

Index

Découvrez aussi

La Magie naturelle / De Magia naturali
Corpus Hermeticum. Tome I : Poimandrès - Traités II-XII
Les Alchimistes grecs. Tome IV, 1re partie : Zosime de Panopolis - Mémoires authentiques
La Magie dans la poésie latine
Hocus Pocus
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés