L'Impensé
L'Impensé

Feuilleter le livre

  • 128 pages
  • Livre broché
  • 16.2 x 22.5 cm
  • Encre Marine
  • Parution :
  • CLIL : 3133
  • EAN13 : 9782350881683
  • Code distributeur : 63427
  • Export ONIX 3.0
English version

L'Impensé

Inactualité de Parménide

"Une relecture décapante."

(Philosophie Magazine)

"Une pensée désillusionnée, désillusionnante."

(Le Monde des Livres)

"Un livre qui n’a pas froid au verbe."

(L'Humanité)

Extrait Audio

Présentation

On trouvera ici une réflexion sur le paraître, que la philosophie a coutume, depuis Platon et jusqu’à Heidegger et acolytes, d’opposer à l’être, ou à ce qui existe (le réel). On s’étonnera que cet essai se recommande néanmoins, pour affirmer au contraire leur identité, du philosophe chez lequel la tradition a cru trouver pour la première fois une telle distinction : Parménide.

Mais il ne faut pas oublier que Platon appelait déjà son entreprise philosophique propre, dans le dialogue qu’il consacrait à Parménide, un « parricide » de ce dernier. Et parricide il y a bien, car il s’agit chez Platon, pour des questions essentiellement morales, d’accorder l’existence, outre à l’être, à l’autre, c’est-à-dire à ce qui n’existe pas. Paradoxalement, les interprètes actuels de Parménide, voulant retrouver celui-ci avant qu’il ne fût supprimé par le platonisme, n’ont pas su se contenter du lapidaire et inactuel « ce qui est est », et y ont prétendu voir une distinction entre l’existence et l’être, ou encore entre l’apparaître et la vérité.

Un parricide n’a donc vraisemblablement pas suffi à faire taire la sentence parménidienne qui invite à faire bon accueil à l’existence ; on en refait régulièrement le rituel. Cet essai propose d’aller à rebours.

Médias

Santiago Espinosa, L'Impensé, lu par Jordan l'Hostis le Hir
L'Œil de Minerve

Accéder au contenu

Presse

Ce n’est pas comme un traité d’histoire des idées qu'il convient de considérer cet essai. Il est plus intéressant de prendre en compte ce que propose, de manière tranchante, Santiago Espinosa : une pensée désillusionnée, désillusionnante, dans le sillage notamment de Schopenhauer, Wittgenstein et Rosset. [...] Sa volonté d'en finir avec les chimères de la métaphysique pourrait bien réserver des surprises. À suivre.
Le Monde des Livres - 07/06/2019

Sous la plume alerte de l’auteur de cet ouvrage qui ne passe sous silence aucune des difficultés qui font l’intérêt d’une ontologie qu’on pourrait dire critique, c’est la figure d’un autre maître de la philosophie qui se profile, celle du si regretté Clément Rosset, lequel sut, mieux que quiconque, penser le réel et chasser tous ses doubles sans en abattre aucun. Il trouve ici un digne successeur, qui le sauve de l’oubli.
L'Humanité - 27/06/2019

Biographies Contributeurs

Santiago Espinosa

Santiago Espinosa (Mexico, 1978) est philosophe et traducteur. Il est le lauréat 2015 de la Bourse Cioran du CNL. Encre Marine a déjà publié de lui L’Inexpressif musical (2013), Voir et entendre (2016) et Traité des apparences (2017) et L'Impensé (2019).

Table des matières

Chapitre I : De ce qui existe
Chapitre II : De ce qui n’existe pas
Chapitre III : De l’interprétation

Découvrez aussi

Voir et entendre
Traité des apparences
L'Inexpressif musical
Les Avantages de la vieillesse et de l'adversité
La Parole du mille-pattes
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés