Lost in Maths
Lost in Maths

Feuilleter le livre

  • 348 pages
  • Index
  • Livre broché
  • 14 x 21.1 cm
  • Parution :
  • CLIL : 4050
  • EAN13 : 9782251449319
  • Code distributeur : 63408
  • Export ONIX 3.0

Lost in Maths

Comment la beauté égare la physique

Traduit par : Raymond CLARINARD

"Un livre ardent et désespéré qui parle d’une crise profonde."

(Books)

Extrait Audio

Présentation

« La beauté est vérité », disait John Keats. Pendant plus d’un siècle, ce fut parole d’évangile pour les physiciens. Qu’ils s’interrogent sur l’existence des trous noirs ou qu’ils prédisent de nouvelles découvertes au CERN, ils sont convaincus que les meilleures théories sont belles, naturelles et élégantes.

Dans Lost in Maths, la physicienne Sabine Hossenfelder mène l’enquête pour comprendre comment l’obsession moderne de la beauté nous empêche de voir le monde tel qu’il est. Aveuglés par l’élégance mathématique, les physiciens ont développé des théories stupéfiantes, inventé des dizaines de nouvelles particules, décrété des modèles de grande unification. Mais aucune ou presque de ces idées n’a été confirmée par l’observation — en fait, beaucoup d’entre elles sont tout bonnement invérifiables. En dépit de ces contradictions, les théoriciens sont persuadés que leurs gracieuses équations et leurs formules élégantes recèlent de formidables vérités sur la nature. Et du fait de ces théories « trop belles pour ne pas être vraies », la discipline est aujourd’hui dans l’impasse.

Pour en sortir, les physiciens doivent repenser la façon qu’ils ont d’édifier leurs théories. Lost in Maths nous rappelle que ce n’est qu’en acceptant le désordre et la complexité que les scientifiques pourront découvrir la vérité sur notre univers.

Presse

De même qu’il arrive au cours d’une expérience scientifique qu’on découvre quelque chose qu’on ne cherchait pas, le livre de Hossenfelder ne traite pas seulement des problèmes de la physique. Il traite aussi des problèmes d’un monde où l’on aspire à la beauté parce qu’on ne sait pas trop où l’on va.
Books - 01/06/2019

Ce que montre aussi Sabine Hossenfelder, c'est la confusion entre physique et philosophie. À préférer la théorie séduisante à l'équation mathématique, la physique perd son temps et son argent en voulant résoudre des problèmes qui n'en sont pas.
France Culture Papiers

Outre la remarquable pédagogie pour expliquer des concepts ardus et l’humour dont elle fait preuve, Sabine Hossenfelder innove aussi dans la forme. Son récit est constitué d’une dizaine de rencontres aux quatre coins du monde avec des physiciens théoriques parmi les plus réputés — Frank Wilczek, Steven Weinberg... — pour échanger sur ce thème de la beauté.
Le Monde Science & Médecine - 19/06/2019

Biographies Contributeurs

Sabine HOSSENFELDER

Sabine Hossenfelder est chercheuse à l’Institut des études avancées de Francfort (FIAS) et auteur du blog de vulgarisation Backreaction.

Table des matières

Préface

Chapitre 1 : Les règles secrètes de la physique
Où je m’aperçois que je ne comprends plus la physique. Je m’entretiens avec des amis et des collègues, découvre que je ne suis pas la seule à être perdue et décide de ramener le monde à la raison.

Chapitre 2 : Quel monde merveilleux
Où je lis tout un tas de livres sur des gens morts et découvre que si tout le monde aime les belles idées, il arrive parfois qu’elles fonctionnent mal. Lors d’une conférence, je commence à redouter que les physiciens ne soient sur le point de renoncer à la méthode scientifique.

Chapitre 3 : L’état de l’union
Où je résume dix ans d’éducation en une vingtaine de pageset glose sur l’époque glorieuse de la physique des particules.

Chapitre 4 : Des fissures dans les fondations
Où je rencontre Nima Arkani-Hamed et où je fais de mon mieux pour admettre que la nature n’est pas naturelle, que tout ce que nous apprenons est formidable et que tout le monde se fout pas mal de ce que je pense.

Chapitre 5 : Théories idéales
Où je me mets en quête de la fin de la science, mais découvre que les physiciens théoriciens sont doués d’une imagination sans limites. Je m’envole pour Austin, écoute Steven Weinberg sans rien dire et prends conscience de tout ce que nous sommes prêts à faire pour simplement échapper à l’ennui.

Chapitre 6 : La mécanique quantique, si incompréhensible et pourtant si abordable
Où je réfléchis à ce qui distingue les maths de la magie.

Chapitre 7 : Une théorie pour les gouverner tous
Où je m’efforce de savoir si quelqu’un se soucierait des lois de la nature si elles n’étaient pas belles. Je fais halte en Arizona, où Frank Wilczek me raconte sa Petite Théorie de Quelque Chose, puis je m’envole vers Maui afin d’écouter Garrett Lisi. J’apprends quelques faits peu reluisants et dénombre des physiciens.

Chapitre 8 : L’espace, ultime frontière
Où je tente de comprendre un théoricien des cordes et y arrive presque.

Chapitre 9 : L’univers, tout et le reste
Où j’admire les mille et une façons d’expliquer pourquoi personne ne voit les particules que nous inventons.

Chapitre 10 : La connaissance, c’est le pouvoir
Où je conclus que le monde irait bien mieux si tout le monde m’écoutait.

Remerciements
Appendice A : Les particules du modèle standard
Appendice B : Le problème du naturel
Appendice C : Et si vous nous aidiez
Notes
Index

Découvrez aussi

Le Monde des sphères II. La fin du cosmos classique
Écrits d'histoire des sciences
L'Ethique à l'écoute des neurosciences
Le Temps des astronomes
La confiance dans les chiffres
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés