On lit mieux dans une langue qu’on sait mal
On lit mieux dans une langue qu’on sait mal

Feuilleter le livre

  • 280 pages
  • Livre broché
  • 12.6 x 19 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3643
  • EAN13 : 9782251451596
  • Code distributeur : 67536
  • Export ONIX 3.0

On lit mieux dans une langue qu’on sait mal

Présentation

« Celui qui lit dans une langue étrangère se fait une force de sa faiblesse. Il lit avec plus d’attention que dans sa langue maternelle. L’incompétence est pour lui un stimulant autant qu’un handicap. On lit mieux dans une langue qu’on sait mal. »

Comme il l’a fait de ses lectures d’enfance dans Seuls les enfants savent lire, Michel Zink se souvient ici de quelques-uns des livres lus au cours de sa vie en allemand, anglais ou italien, non qu’il possède parfaitement ces langues, mais au contraire parce que la paresse lui a trop souvent fait préférer le plaisir de la lecture à l’effort d’un apprentissage méthodique.

Biographies Contributeurs

Michel Zink

Michel Zink a suivi une carrière universitaire qui l’a conduit de l’École normale supérieure au Collège de France, où il a occupé de 1994 à 2016 la chaire de Littératures de la France médiévale, et à l’Académie des inscriptions et belles-lettres, dont il est le Secrétaire perpétuel. Mais il est aussi l’auteur de romans et de contes. Il a été élu en 2017 à l’Académie française.

Découvrez aussi

Seuls les enfants savent lire
Roman rose et rose rouge. Le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole de Jean Renart
Dictionnaire du français médiéval
Broche chouette Belles Lettres
Sac en coton Belles Lettres
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés