Discours. Tome I : Discours I. Autobiographie

Discours. Tome I : Discours I. Autobiographie

Texte établi par : J. Martin, Traduit par : P. Petit

Présentation

«On a émis sur ma Fortune des opinions peu fondées : les uns disent que je suis le plus heureux des hommes grâce aux applaudissements que recueillent mes discours, et les autres que je suis le plus malheureux des êtres par suite des risques et des travaux que j’assume continuellement. Aucun de ces deux jugements n’étant conforme à la vérité, il me faut tenter de les rectifier par le récit des événements passés et présents de ma vie, afin que chacun sache que les dieux ont pour moi mêlé les dons de la Fortune, et que je ne suis ni le plus heureux ni le plus malheureux. Puisse Némésis ne point me punir de ses traits ! »

Ces quelques lignes trahissent à elles seules l’ambition du livre et celle de son auteur, le sophiste Libanios (314-393), mais il est vrai que l’autobiographie est rarement un genre modeste. Le texte se divise en deux parties : la première, factuelle relate le parcours du sophiste depuis son enfance jusqu’à ses succès dans les plus hautes sphères de la société d’Antioche, et la seconde, faîte d’impressions personnelles. Volubile, exubérante, vaniteuse et facilement susceptible, la voix de Libanios a traversé les temps et forme un témoignage aussi riche que touchant.

Le tome I des Discours est tout entier dévolu à l’Autobiographie. L’introduction générale fait le point des connaissances relatives à l’auteur et croise les informations de l’Autobiographie avec les autres sources, notamment via les quelques 1500 lettres de Libanios qui nous sont parvenues. L’histoire de la tradition manuscrite est relatée en détail, tandis qu’une notice, assortie d’une chronologie, étudie avec précision la composition de l’œuvre. Des notes, développées en fin d’ouvrage par des notes complémentaires, accompagnent la lecture. L’ouvrage est en outre enrichi d’un Index des noms propres.

Biographies Contributeurs

Libanios

Libanios est un sophiste antiochéen du IVème siècle. Il consacra sa vie à la rhétorique, d’abord comme étudiant à Antioche et Athènes, puis comme professeur à Nicée, Nicomédie et Constantinople. À l’âge de quarante ans, il retrouva définitivement sa ville natale dont il devint le sophiste officiel. Il y forma de nombreux élèves. Sa vie nous est bien connue grâce à son Autobiographie, mais aussi grâce à ses nombreux discours et à sa foisonnante correspondance.

Découvrez aussi

Discours. Tome II : Discours II-X
Discours. Livres XXXIV, XXXV & XXXVI
Discours. Tome IV : Discours LIX
Discours. Tome III : Discours XI. Antiochicos
Lettres aux hommes de son temps
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés