Éloge funèbre d'une matrone romaine

Éloge funèbre d'une matrone romaine

Texte établi et traduit par : Marcel DURRY

Présentation

La mort, à Rome, n'était guère silencieuse: à peine le dernier soupir avait-il été recueilli que débutaient les cris des pleureuses. Ces plaintes étaient reliées par un éloge funèbre, parfois gravé sur la pierre tombale. Le hasard a voulu que nous conservions celui prononcé en l’honneur de Turia, épouse et romaine modèle, fidèle à son époux malgré les drames privés, comme l’assassinat de ses parents et les chaos d’une période historique marquée par les guerres civiles. L’éloge aurait été prononcé par son époux, si bien que ce texte constitue pour nous à la fois un témoignage privé touchant et un exemple d’un genre qui fut très répandu.

La présente édition, fournit, en introduction, une étude remarquable tant de la mort à Rome que de l’éloge funéraire, en le distinguant, entre autres, des genres avoisinants, comme le logos épitaphiosgrec ou bien la consolation latine. L’histoire de la longue reconstitution de l’inscription, gravée entre 8 et 12 avant J.C., en particulier grâce aux recherches de Mommsen, est analysée en profondeur. L’ouvrage est en outre enrichi par un commentaire développé, une liste des principales laudationes attestées, une bibliographie, ainsi que par un index des mots de l’inscription et un index des noms propres.

Biographies Contributeurs

Marcel DURRY

Professeur à l'Université de Paris IV (en 1941) ; Directeur de l'Institut d'études latines ; Doyen de la Faculté des lettres de Paris (1964-1968)

Découvrez aussi

Sur son Retour
Tome I : Poèmes
Épîtres
Bucoliques
Poèmes. Tome II : Livres V-VIII
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés