Hymnes à la nuit. Chants spirituels. Disciples à Saïs

Feuilleter le livre

  • LXII + 280 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • 300 g
  • Allemand, Français
  • Bibliothèque allemande
  • N° dans la collection : 9
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251830094
  • Code distributeur : 48506
  • Export ONIX 3.0

Hymnes à la nuit. Chants spirituels. Disciples à Saïs

Traduit par : Augustin DUMONT

Présentation

Texte de référence du premier romantisme allemand, les Hymnes à la nuit de Novalis sont un chef-d'œuvre incontestable de la poésie allemande. Novalis y célèbre les puissances de la Nuit. Par leur association du vers et de la prose, leurs renvois habilement entremêlés au christianisme, à Young, Schiller, Böhme et Shakespeare, les Hymnes n’ont cessé d’influencer les écrivains allemands jusqu’à l’époque moderne.
Les Chants spirituels, publiés après la mort de l’écrivain, ont pour certains été adoptés par les Églises protestantes. Par leur utilisation raffinée et ciselée des images, ils expriment toute la complexité du rapport de Novalis au religieux. Les Disciples à Saïs constituent le premier roman de Novalis. Non publié de son vivant et demeuré inachevé, ce texte fut composé à partir de 1798. Il se présente comme un « roman de la nature » en deux parties et participe d’une Naturphilosophie dont la moindre énigme n’est pas son caractère supérieurement poétique. À côté de ses relevés, de ses calculs, de ses analyses organiques du sol, l’assesseur des Salines de Weissenfels tente de penser la nature qui, dans ce récit, s’offre comme un langage chiffré, opaque, tissé de signes énigmatiques qui convoquent le pouvoir interprétatif du lecteur.


Friedrich von Hardenberg, connu universellement sous son pseudonyme de Novalis, a connu une existence brève (né en 1772, il meurt en 1801) et une carrière littéraire fulgurante. Écrivain, philosophe, juriste, physicien, minéralogiste, ingénieur des mines, il fut, avec les frères Schlegel, Friedrich et August Wilhelm, et Tieck, membre fondateur du groupe d’Iéna et collaborateur de sa revue l’Athenäum. Son christianisme mystique se caractérise par une démarche totalisante qui transcende les fractures confessionnelles. Poète avant tout, il fut aussi romancier (Heinrich von Ofterdingen). Admirateur du Wilhelm Meister de Goethe, Novalis aspirait à une poétisation intégrale du réel, associée à une tension inassouvie vers l’idéal.


Augustin Dumont, philosophe et germaniste, est chargé de recherches au Fonds National de la Recherche Scientifique belge. Ses travaux et publications portent sur l’idéalisme et le romantisme allemands. Il a traduit en 2012 les Études fichtéennes (1794-1795) de Novalis et fait paraître la même année L’Opacité du sensible chez Fichte et Novalis. Recherches sur les théories et pratiques de l’imagination transcendantale dans leur mise à l’épreuve du langage.

Biographies Contributeurs

NOVALIS

Friedrich von Hardenberg, alias Novalis, est né le 2 mai 1772 à Oberwiederstedt et mort le 25 mars 1801 à Weißenfels. Poète, romancier, philosophe, juriste, physicien, minéralogiste et ingénieur des Mines, il est l'un des représentants les plus éminents du premier romantisme allemand, dit « romantisme d’Iéna », avec ses compagnons Friedrich et August Wilhelm Schlegel et Ludwig Tieck.

Augustin DUMONT

Augustin Dumont est né en 1984. Docteur en philosophie, il est actuellement chargé de recherches au Fonds National de la Recherche Scientifique belge et chargé de cours à l'Université Saint-Louis – Bruxelles. Ses travaux se situent au croisement de la philosophie et de la littérature, en particulier l’idéalisme et le romantisme allemands. Il est notamment l’auteur de L’opacité du sensible chez Fichte et Novalis. Théories et pratiques de l’imagination transcendantale à l’épreuve du langage (Jérôme Millon, coll. « Krisis », 2012) ainsi que de la première traduction française des Études fichtéennes de Novalis (Presses Universitaires du Septentrion, 2012).

Table des matières

Novalis et sa traduction (d'un étranger à l'autre)
Notice biographique et bibliographique
Hymnes à la nuit (Version parue dans l'Athenäum (1800))
Hymnen an die Nacht (Athenäumsdruck (1800))
Manuscrit inédit / Handschrift
Chants spirituels / Geistliche Lieder
Les Disciples à Saïs / Die Lehrlinge zu Saïs
Matériaux pour Les Disciples à Saïs / Materialien zu "Die Lehrlinge zy Saïs"

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés