Géographie. Tome IV : Livre VII

Géographie. Tome IV : Livre VII

(Europe centrale, Balkans)

Texte établi et traduit par : Raoul Baladié

Présentation

Après avoir décrit l'Ibérie au livre III, la Celtique transalpine (la Gaule) au livre IV, l'Italie et la Silicie aux livres V et VI, et avant d'aborder la Grèce aux livres VIII, IX et X, Strabon décrit dans le livre VII le reste de l'Europe, c'est-à-dire la partie septentrionale, centrale et orientale de notre continent, comprise entre l'Océan qui baigne ses côtes au nord-ouest - pour nous la mer du Nord - et le littoral occidental et septentrional u Pont-Euxin jusqu'au Tanaïs, cette partie de l'oikouméné se prolongeait vers le nord par des terres encore inexplorées qu'on supposait baignées de ce côté-là aussi par l'Océan

Strabon aborde là une des partie les plus difficiles de son projet. Il s'agit en effet d'un espace immense de structure complexe du point de vue de la géographie physique, plus complexe encore du point de vue de la géographie humaine En dehors des colonies grecques qui jalonnent les rivages de l'Adriatique et du Pont-Euxin, l'intérieur de ce vaste territoire est occupé par des peuples barbares entrés depuis une date relativement récente en rapport avec les Grecs ou les Romains et encore très mal connus De races diverses, opposés les uns aux autres en des conflits incessants, quelquefois nomades, ils sont organisés le plus souvent en tribus qui vivent sur des territoires aux frontières mouvantes. Les guerres, les migrations ont abouti à un brassage de populations d'une extrême complexité que le géographe ne peut prétendre démêler dans le détail mais dont il doit au moins tenter de dégager les grandes lignes

L'éloignement de la mer, d'autre part, interdit dans la majorité des cas de recourir au procédé de localisation par référence aux côtes, habituel dans la géographie antique. Il fallait trouver un procédé de repérage différent. Le cours du Danube, reconnu désormais en gros de sa source à son embouchure, va fournir un moyen de remplacement pour organiser l'étude de cette région vaste, diverse, et encore très superficiellement explorée.

Biographies Contributeurs

Strabon

Grec, né à Amasée dans le Pont, Strabon (63 av. J.-C. - 25 ap. J.-C.) s’installa à Rome vers 44 av. J.-C., après la défaite de Mithridate. Après des études de grammaire, de géographie et de philosophie, il débuta sa carrière littéraire en écrivant les Commentaires historiques, composés de 47 livres aujourd’hui tous disparus. De lui, nous est parvenue la Géographie, en 17 livres, entièrement conservée. Strabon est tour à tour historien et mythographe, toujours soucieux de rendre son exposé le plus utile possible. Convaincu de l’intérêt de la géographie physique et humaine, Strabon montre que la conquête de certaines régions dépend, en grande partie, de cette science. En mettant au service des « gens haut placés » son savoir géographique, tout empreint d’érudition grecque, Strabon montrait son adhésion aux valeurs romaines de la conquête

Raoul Baladié

Helléniste ; Professeur à l'Université de Bordeaux III ; Directeur de l'Institut de grec, Université de Bordeaux III

Informations détaillée

Découvrez aussi

Géographie. Tome VI : Livre IX
Géographie. Tome XIV: Livre XVII, 1ere partie
Géographie. Tome I, 2e partie : Livre II
Géographie. Tome IX : Livre XII
Géographie. Tome XV: Livre XVII, 2e partie