Paysages sublimes
Paysages sublimes

Feuilleter le livre

  • 156 pages
  • Index
  • Livre broché
  • 16 x 23 cm
  • Les Belles Lettres / essais
  • N° dans la collection : 40
  • Parution :
  • CLIL : 3643
  • EAN13 : 9782251452951
  • Code distributeur : 70738

Paysages sublimes

Les hommes face à la nature sauvage

Traduit par : Jérôme Savereux

Présentation

Il existe des lieux devant lesquels les hommes ont éprouvé depuis des millénaires peur et effroi : montagnes, océans, forêts, volcans, déserts. Inhospitaliers, hostiles, désolés, ils font songer à la mort, ils nous humilient de leur grandeur et nous menacent de leur puissance. Cependant, dès le début du XVIIIe siècle, ils commencent à être perçus comme « sublimes », dotés d’une intense et bouleversante beauté.

Cette inversion radicale du goût n’a pas seulement une importance esthétique : elle implique une nouvelle façon de forger l’individu grâce au défi lancé à la grandeur et à la domination de la nature. De cette confrontation naît un plaisir inattendu mêlé de terreur, qui, d’un côté renforce l’idée de la domination de l’homme, de
l’autre, contribue à lui faire découvrir la volupté de se perdre dans le grand tout. 

Après avoir atteint leur zénith, les théories et le sentiment du sublime connaissent une éclipse au moment où le rapport de force paraît s’inverser : quand l’humanité occidentale croit avoir commencé à défaire la nature, à dévoiler ses secrets et à asservir ses énergies.

Le sublime se déplace alors toujours plus de la nature à l’Histoire et de l’Histoire à la politique. Même si le développement des technologies a rendu désormais scélérate la lutte contre une nature offensée et blessée, les immenses espaces intersidéraux semblent ouvrir de nouvelles perspectives au sublime.

Quel rapport entretenons-nous avec une nature dont des pans entiers sont aujourd’hui domestiqués ? Comment le sublime peut-il continuer à développer ce rôle qui consiste à nous sauver de la platitude intellectuelle et de la torpeur émotive nous tirant de la banalité du quotidien ? Quel est le destin de l’humanisme ? 
Cet essai répond à ces questions – fascinant par ses qualités de lucidité, de rigueur et de lisibilité – à travers une cartographie documentée des territoires du sublime et une interprétation aiguë de ses métamorphoses historiques et théoriques. 

Médias

De « l’horrible beauté » de la nature sublime, par Remo Bodei
Le Blog des Belles Lettres

Accéder au contenu

Presse

L’un des plus remarquables philosophes italiens, spécialiste tant de la pensée utopique que de l’idéalisme allemand de l’âge classique et romantique.
Libération - 09/04/2022

Mêlant finesse, sensibilité et érudition, [Remo Bodei] explique pourquoi le goût pour le sublime a été l’apanage des romantiques, et montre comment le sublime a migré « de la nature à l’histoire ».
Philosophie Magazine - 26/04/2022
Accéder au contenu

Le regretté Remo Bodei (mort en 2019) interroge avec sa perspicacité habituelle l’émergence et l’éclipse du sublime de la nature.
Lire - 01/06/2022

Biographies Contributeurs

Remo Bodei

Remo Bodei, professeur de philosophie à la University of California Los Angeles, à l’École Normale Supérieure et à l’Université de Pise, fut l’auteur de très nombreux ouvrages consacrés à la philosophie moderne et contemporaine dont, aux Belles Lettres, Ordo amoris, Conflits terrestres et bonheurs célestes (2015).

Table des matières

Prologue 


Première partie. Défi à la nature

Chapitre I. Développer sa propre personnalité 
Loci horridi et loci amoeni 
Du beau au sublime 
Orgueil et effroi 
Nature sublime 
Donner une consistance à soi-même 
Et in Arcadia 
La mort et l’instinct d’autoconservation 
Le miroir de notre grandeur 

Chapitre II. L’obscurité derrière la haie 
Le plaisir et les limites 
Les « situations romantiques » 
Beauté vague 
La fin d’une parabole 


Deuxième partie. Les lieux du sublime

Chapitre I. Montagnes 
De la peur à la découverte 
Mont Blanc 
La fleur bleue 

Chapitre II. Océans 
L’élément infidèle 
Il n’existe pas de retour 

Chapitre III. Forêts 
Ingens sylva 
L’herbe et le ciel 

Chapitre IV. Volcans 
La neige et le feu 
Sterminator Vesevo 

Chapitre V. Déserts 
Périls et fascination pour les déserts 
Où se rencontrer soi-même 
Terre d’éternité 


Troisième partie. Migrations du sublime

De la nature à l’Histoire 
L’élan vers le haut est-il épuisé ? 
Le sublime intramondain 
Espérances et frustrations 
Le sublime politique moderne 
Banalités sublimes 
Réactifs 
Plus ultra 

Index

Découvrez aussi

Ordo amoris
L'Incognito
Poétique et critique dramatique
Le Latin mystique
Casanova
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés