Le livre noir des Classiques
Le livre noir des Classiques
  • 208 pages
  • 10 Illustration(s) N&B, Index, Bibliographie
  • Livre broché
  • 12 x 19 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3385
  • EAN13 : 9782251454764
  • Code distributeur : 73551

Le livre noir des Classiques

Histoire incorrecte de la réception de l'antiquité

Préface de Johann Chapoutot. Traduit de l’italien par Eric Vial, avec la contribution d’Anne Vial-Logeay. Postface de Giusto Traina et Éric Vial.

Extrait Audio

Présentation

Laissons-nous les portes de notre civilisation ouvertes aux barbares, en oubliant nos racines grecques et romaines ? Ou bien sommes-nous les barbares, lorsque nous utilisons bêtement notre passé pour justifier le pire de notre civilisation ?

Les exemples de ce que l’on peut appeler la mauvaise réception de l’Antiquité sont légion. Dans ce Livre noir, l’irrévérencieux et savant Giusto Traina en dresse l’histoire incorrecte. Il sélectionne les cas les plus intéressants voire les plus curieux, de 1900 à nos jours. On croisera ce psychiatre militaire américain inspiré par les poèmes homériques ; on évoquera le débat sans merci entre Martin Bernal et ses détracteurs ; on dressera le bêtisier de la démocratie dans la Grèce antique ; on suivra l’usage et l’abus du mythe d’Antigone, de Hegel à Agamben ; on comprendra les controverses sur les statues antiques ; on déchiffrera le conflit idéologique entre la Grèce et la Macédoine du Nord sur l’identité d’Alexandre le Grand ; on s’amusera du kitsch gréco-romain de Las Vegas ou d’une France qui n’en finit pas de se réclamer de ses ancêtres les Gaulois…

Ce panorama passionné et jubilatoire de l’usage toxique de l’Antiquité aidera chacun à comprendre, enfin, ce qui est vivant et ce qui est mort dans notre rapport aux Grecs et aux Romains.

Extrait

Médias

Entretien moderne avec Giusto Traina
La Vie des classiques

Accéder au contenu

Presse

Giusto Traina ne se laisse aller ni à la mélancolie, ni à l’abattement. II préfère opposer l’érudition et l’humour à cette captation illégitime, en racontant d’une plume savante et allègre les «us et abus des classiques» entre le début du XXe siècle et aujourd’hui, réécritures tantôt grossières, tantôt élaborées, mais toujours tendancieuses et dangereuses.
La Croix - 16/11/2023

Une étude toujours érudite, (presque) toujours objective, servie par un ton où une ironie mordante envers les historiens de l’Antiquité se mêle à un humour ravageur envers la balourdise des interprétations.
L'Histoire - 23/11/2023

Biographies Contributeurs

Giusto Traina

Professeur d’Histoire romaine à Sorbonne Université, Giusto Traina a publié, aux Belles Lettres, 428. Une année ordinaire à la fin de l’empire romain (2009) ; Carrhes, 9 juin 53 av. J.-C. Anatomie d’une défaite (2011) et Histoire incorrecte de Rome (2021).

Table des matières

Préface (Johann Chapoutot)
Introduction. Classicisme ou barbarie


Un. Par les racines
Deux. Tout le monde aime la polis
Trois. Qui a peur de l’Athéna noire ?
Quatre. On se lève tous pour Antigone
Cinq. Le piège des classiques
Six. Statues précaires
Sept. Touriste, arrête ton char !
Huit. « Brutes gallo-nées » ou facho-Romains ?
Neuf. C’est la faute à Caracalla
Conclusion : Et tout ça, ça fait d’excellents antiquisants

Nos ancêtres les classiques : postface à l’édition gallo-romaine (Giusto Traina et Éric Vial)
Remerciements
Notes Bibliographiques
Index
Crédits photographiques

Informations détaillée

  • 208 pages
  • 10 Illustration(s) N&B, Index, Bibliographie
  • Livre broché
  • 12 x 19 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3385
  • EAN13 : 9782251454764
  • Code distributeur : 73551

Découvrez aussi

428
Carrhes, 9 juin 53 av. J.-C.
Histoire incorrecte de Rome
Le convive et le savant
Approches de la mythologie grecque