La guerre des générations aura-t-elle lieu ?
La guerre des générations aura-t-elle lieu ?

Feuilleter le livre

La guerre des générations aura-t-elle lieu ?

Livre broché 19,50 €
À paraître
Être prévenu de la disponibilité ?

Présentation

La crise du Covid-19 a donné corps à l’idée d’une génération sacrifiée au bénéfice des plus âgés. Pour discutable qu’elle soit, cette opinion a trouvé en France un terrain propice. Victime de la paresse réformatrice des gouvernements successifs, la jeunesse pourrait-elle faire sécession ?

Cette question n’est pas purement rhétorique : elle a d’ores et déjà des effets tangibles. Les jeunes se détournent des formes classiques de participation politique. Aux élections locales de 2021, près de neuf jeunes sur dix ne sont pas allés voter. Ce record d’abstention montre que le suffrage universel est en réalité de moins en moins... universel.  

Mais il n’y a pas de fatalité à ce qu’une population vieillissante surdétermine les grandes orientations du pays. Pour Frédéric Monlouis-Félicité, il est temps d’accorder aux jeunes, qui ont par nature plus de droits sur l’avenir, l’attention qu’ils méritent. La guerre des générations n’est pas inéluctable pour autant qu’une politique de la jeunesse soit assumée. Éducation, enseignement supérieur, emploi, logement… il y a urgence. Ces politiques doivent être repensées pour permettre aux jeunes de se construire un destin aussi heureux que les générations précédentes. Mais il faut aussi changer les règles du jeu en conférant un poids supérieur au vote des jeunes électeurs. Le vote générationnel est une réponse inédite à la crise démocratique et permet de mobiliser une jeunesse qui ne demande qu’à retrouver le goût de l’avenir.

Biographies Contributeurs

Frédéric Monlouis-Félicité

Frédéric Monlouis-Félicité, saint-cyrien et titulaire d’un MBA de l’INSEAD, a débuté sa carrière en tant qu’officier avant de rejoindre le secteur privé. Il a dirigé l’Institut de l’entreprise, l’un des principaux think tanks français. Il a été rédacteur en chef de la revue Sociétal (éditions Eyrolles). Il est actuellement cadre dans une grande entreprise française.

Table des matières

Avant-propos 


Première partie. Une jeunesse délaissée ?. 
1.1 Éducation nationale : les dégâts de la massification 
Des performances en berne 
L’égalitarisme élitaire à la française 
Des voisins européens loin devant 
Une autre école est possible 


1.2 – Des universités au bord de l’explosion 
Embouteillage à tous les étages 
La sélection par l’échec 
Assumer les conséquences du droit à la poursuite d’études 
Le temps du discernement 
Rendez-vous en 2142 


1.3 – Emploi des jeunes : la bombe à retardement 
Le sur-chômage des jeunes : une spécificité française 
Un marché du travail peu favorable aux nouveaux entrants 
Jeunes sans diplômes ni qualifications : le malheur français 
Jeunes diplômés : les dégâts du master pour tous 


1.4 – Logement : la course folle 


Deuxième partie. Les effets dévastateurs de la crise sanitaire 
2.1 – Avoir 20 ans en 2020 : l’âge malheureux 

2.2 – Apprendre en temps de pandémie : une gageure 
Les ratés de l’école à la maison 
Étudiants fantômes et université Potemkine 


2.3 – Emploi : dernier arrivé, premier sorti 
Le plus difficile est devant nous 
Chômage : les jeunes en première ligne face à la conjoncture 


2.4 – Jeunes : inégalités à tous les étages 
Le grand déclassement 
Jeunes et pauvres : un pléonasme ? 
Une solidarité intergénérationnelle à rebours 
Le Covid-19 : un accélérateur de pauvreté 


2.5 – La guerre des générations aura-t-elle lieu ? 
Le coût caché du confinement 
La préférence française pour les vieux 



Troisième partie. Le séisme politique qui vient 
3.1 – Le mur de la dette : n’oubliez pas l’addition 
Quoi qu’il en coûte : le piège parfait 
L’illusion de l’argent gratuit 
Croissance, dépenses et impôts sont dans un bateau 
Refus d’héritage : dette financière et dette écologique, même combat 


3.2 – Génération zombie ? 

3.3 – Des engagements à géométrie variable 

3.4 – Fuck ! Du ressentiment à la révolte 

3.5 – Du grand désengagement au grand dégagement 
Un lent effondrement démocratique 
La grève des urnes : l’autre sécession des jeunes 
2022, année zéro 


Quatrième partie. Pour une politique de la jeunesse 
4.1 – Pour en finir avec les fausses bonnes idées 
Le revenu universel : pensée magique pour temps d’opulence 
L’impasse du RSA jeunes 
Emplois aidés, emplois garantis : même combat 


4.2 – L’impératif de la solidarité intergénérationnelle 
Le casse du siècle 
Heureux comme un retraité en France 
Accélérer la circulation du capital entre les générations 
Inciter les seniors à investir dans des projets d’avenir 
Fluidifier le marché immobilier 


4.3 – Autonomiser, accompagner, désendetter 
Une dotation en capital pour les moins favorisés 
Un accompagnement sur mesure 
Alléger le fardeau de la dette 


4.4 – Le vote générationnel : un choc de citoyenneté 
Le poids électoral exorbitant des plus de 65 ans 
Des politiques publiques surdéterminées par les plus vieux 
Le vote générationnel : une révolution démocratique 
Résolution dans les urnes ou révolution dans la rue ? 


Conclusion 
Remerciements

Livre broché 19,50 €
À paraître
Être prévenu de la disponibilité ?

Découvrez aussi

50 matinales pour réveiller la France
Tous repreneurs ! Le nouveau mode d'emploi
La France dans le noir
L'horreur politique
Sur la route du front
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés