Déborah Blocker

Déborah Blocker est professeure à l’Université de Californie, Berkeley (USA), où elle enseigne la littérature et l’histoire culturelle de l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles). Ancienne pensionnaire du Harvard University Center for Italian Renaissance Studies (Villa I Tatti), elle s’interroge depuis plus de vingt années sur le statut des arts et le développement

des discours et pratiques esthétiques dans la France et l’Italie de la première modernité. Elle est l’auteur de plusieurs travaux dont Instituer un « art »: politiques du théâtre dans la France du premier XVIIe siècle (Paris, 2009) et travaille actuellement à documenter les usages qu’Henri II, dernier duc de Montmorency et sa femme, Marie-Félicie des Ursins,

firent des arts (peinture, sculpture, architecture, poésie, histoire, etc.) dans les temps de leur disgrâce (1632-1666).
Le Principe de plaisir

Déborah Blocker

Le Principe de plaisir

Esthétique, savoirs et politique dans la Florence des Médicis (XVIe-XVIIe siècle)

Ce livre raconte plusieurs histoires en une. D’une part, celle d’une des académies les plus originales et les plus productives de la fin de la Renaissance florentine, l’académie des Alterati. D’autre part, celle d’un groupe social restreint, constitué de quelques dizaines de jeunes patriciens florentins que le pouvoir médicéen ne voyait pas d’un bon œil parce que leurs ancêtres avaient lutté pour maintenir la République oligarchique.

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés