Nicolas WEILL-PAROT

Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, agrégé d’histoire et docteur, ancien membre junior de l’Institut universitaire de France, Nicolas Weill-Parot est actuellement professeur d’histoire médiévale à l’Université Paris-Est-Créteil. Ses travaux ont d’abord porté sur les relations entre science et magie : outre un grand nombre d’articles, il a notamment publié Les « Images astrologiques » au Moyen Age et à la Renaissance. Spéculations intellectuelles et pratiques magiques (XIIe-XVe siècle), Paris, Honoré Champion, 2002 (prix du Budget de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres). Il a également codirigé avec Jean-Patrice Boudet et Anna Caiozzo, Images et magie. Picatrix entre Orient et Occident, Paris, Honoré Champion, 2011. L’autre direction de ses recherches concerne la question des confins internes de la rationalité de la science médiévale : outre un certain nombre d’articles consacrés à ce sujet, il a, avec L. Moulinier, L. Sallmann et C. Verna, dirigé l’ouvrage collectif La Juste Mesure : Quantifier, évaluer, mesurer entre Orient et Occident (VIIIe-XVIIIe siècle), Saint-Denis, PuV, 2005 et avec L. Moulinier-Brogi le n° 52 de Médiévales (printemps 2007) : Le Livre de science du copiste à l’imprimeur.

Points aveugles de la nature

Nicolas WEILL-PAROT

Points aveugles de la nature

La rationalité scientifique médiévale face à l'occulte, l'attraction magnétique et l'horreur du vide (XIIIe-milieu du XVe siècle)

Contre l'idée reçue d'un Moyen Âge obscurantiste, une étude complète et très documentée sur la science médiévale face aux mystères de la nature.

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés