Takeuchi YOSHIMI

Takeuchi YOSHIMI
Takeuchi Yoshimi (1910-1977) étudia le chinois à l’université de Tôkyô. En 1932, il voyagea en Corée et en Mandchourie avant de se fixer à Pékin. En 1934, il participa à la fondation de la revue Chûgoku bungaku (Études chinoises). Son séjour en Chine dura jusqu’en 1939. Enrôlé en 1943, il vécut la fin de la guerre sur le continent. Il enseigna à l’université de Tôkyô et à l’université Keiô. En 1960, il démissionna pour protester contre le renouvellement du traité de sécurité nippoaméricain. Ses œuvres majeures sont Lu Xun (1944), auteur qu’il a en grande partie traduit en japonais, et La Chine actuelle (1951).
La Trajectoire du Japon moderne

Katô SHÛICHI, Takeuchi YOSHIMI, Hashikawa BUNSÔ, Tsurumi SHUNSUKE

La Trajectoire du Japon moderne

Regards critiques des années 1950

« La pensée d’après-guerre nous lègue une attitude critique à ne pas négliger. La situation politique aujourd’hui nous invite à cet exercice. Profitant du sentiment d’angoisse qui s’est installé après la catastrophe du 11 mars 2011, le gouvernement Abe cherche à liquider l’après-guerre, dont il fait une lecture simpliste. On...

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés