L'Eunuque

Feuilleter le livre

  • LXII + 560 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 21.5 cm
  • 670 g
  • Français, Latin
  • Commentario
  • N° dans la collection : 3
  • Parution :
  • CLIL : 3626
  • EAN13 : 9782251240039
  • Code distributeur : 50024
  • Export ONIX 3.0

L'Eunuque

Traduit par : Bruno BUREAU, Christian NICOLAS, Texte établi par : Jules MAROUZEAU

Présentation

L'Eunuque de Térence est dans l’Antiquité la pièce la plus aimée de son auteur et sans doute l’un des plus grands succès de l’histoire du théâtre latin, avant de devenir un classique de la littérature scolaire dans l’Antiquité tardive et d’être imitée dans une version chrétienne et largement édulcorée au Moyen Âge. Typique de l’alliance entre la comédie d’intrigue et la comédie d’action, elle offre une alternance constante de scènes à l’humour débridé et de moments plus « sérieux » où se dévoilent sous le masque comique des enjeux sociaux et psychologiques particulièrement fins. Le théâtre de Térence demande pour être pleinement compris une attention aux fils dramaturgiques complexes qui tissent les rapports entre les personnages, aux effets induits par des jeux littéraires et intertextuels mais aussi et surtout au mécanisme du spectacle lui-même.
L’ouvrage propose une traduction nouvelle et un accompagnement de lecture de l’Eunuque de Térence, centré sur la dramaturgie et la fonction du langage et des données spectaculaires dans la construction de l’intrigue comique.

Bruno Bureau est Professeur de langue et littérature latines à l’Université Jean Moulin-Lyon 3, spécialiste de poésie dans l’Antiquité tardive.

Christian Nicolas est Professeur de langue et littérature latines à l’Université Jean Moulin-Lyon 3, spécialiste de linguistique latine.

Presse

La comédie la plus populaire du dramaturge, rééditée, joue avec les hiérarchies de la société romaine.
Books - 01/04/2015

Biographies Contributeurs

TÉRENCE

Térence (ca 185 – 159) est un auteur de théâtre latin. Ancien esclave devenu l'un des amis personnels de Scipion Émilien, il est l’auteur de six pièces comiques qui lui assurèrent sa renommée malgré des suspicions de plagiat.

Bruno BUREAU

Bruno Bureau est professeur de langue et littérature latines à l'Université Jean Moulin-Lyon 3. Spécialiste de littérature latine de l’Antiquité tardive, il a publié notamment Lettre et sens mystique dans l’Historia Apostolica d’Arator, Exégèse et épopée (Paris, IEA, 1997) et Le Chant de Pâques (Paris, Migne, 2013). Avec Christian Nicolas il a publié la traduction intégrale en ligne du commentaire des comédies de Térence attribué à Aélius Donat (IVe siècle).

Christian NICOLAS

Christian Nicolas est professeur de langue et littérature latines à l'Université Jean Moulin-Lyon 3. Spécialiste de linguistique latine, il a publié notamment Utraque lingua. Le calque sémantique : domaine gréco-latin (BEC, Peeters, 1996) et Sic enim appello. Essai sur l’autonymie terminologique gréco-latine chez Cicéron (BEC, Peeters, 2005).

Jules MAROUZEAU

Professeur de philologie latine à la Sorbonne

Table des matières

Avant-propos

Introduction

1 Térence, auteur de palliatae et son époque
1.1 L'auteur, son milieu et le contexte culturel littéraire et théâtral
1.2 Le contexte socio-culturel : philhellénisme, mos maiorum et tradition romaine de la palliata
1.3 Le contexte de représentation


2 L'Eunuque
2.1 Les sources
2.2 Le titre
2.3 La composition
2.4 L'intrigue
2.5 Les personnages
2.5.1 Leur nom
2.5.2 Les types de personnages
2.6 Style de la pièce et parlure des personnages
2.7 Canticum et diverbium : paroles et musique
2.7.1 Les différents types de vers
2.7.2 Parlé, chanté, parlé-chanté : le casse-tête de la reconstruction musicale
2.8 Postérité


3-Notre texte

L'EUNUQUE

DIDASCALIE
Commentaire

LE PROLOGUE
Commentaire

ACTE I
Commentaire
Acte 1, scène 1 (vers 46-80)
Acte 1, scène 2 (vers 81-206)
1-L'ouverture de la scène
1-le monologue introducteur de Thaïs (81-83a)
2-Parménon et Phédria entre eux (83b-85)
2-L’affrontement avant le récit (87-106)
2.1-colère et jalousie de Phédria (87-98)
2.2-négociation des conditions du récit (99-106).
3-L’exposition : le récit de Thaïs et l’instauration d’un dialogue de sourds (106-152)
3.1-l’histoire de la jeune fille
3.2-premières remises en causes du récit
3.3-la demande de Thaïs : un récit finalement inaudible par les deux autres personnages
4-Affrontement et reculade de Phédria (152-191a)
4.1-jalousie exacerbée jusqu’à la rupture, une première fausse fin de scène (152-161)
4.2-où le fil du dialogue se renoue autour des cadeaux : Thaïs, une figure ambiguë (162-171)
4.3-l’étonnant revirement de Phédria (171-196)
4.4-la victoire finale de Thaïs, une victoire à la Pyrrhus (197-206)


ACTE II
Commentaire
Acte 2, scène 1 (vers 207-231)
Acte 2, scène 2 (vers 232-291)
1- Composition de la séquence
2- Le monologue de Gnathon 
3- Le duel Gnathon / Parménon
4- Le monologue final de Parménon
Acte 2, scène 3 (vers 292-390)
1- L’entrée de Chéréa et l’aveu (292-307a)
2- La révélation (307a-368)
3- Le stratagème (369-390)


ACTE III
Commentaire
Acte 3 scène 1 (391-453)
1-L’entrée en scène de Thrason :
l’introduction du bouffon de la pièce (391-395)
2-Thrason, metteur en scène de lui-même (395-433)
2.1-Thrason au service de Sa Majesté (398-419)
2.2- le soldat et le lièvre (420-433) : où l’on voit que Gnathon connaît ses classiques 
3-Thrason de retour aux affaires : la rivalité amoureuse (434-453)
Acte 3 scène 2 (454-506) 
1-Un départ pour dîner contrarié (454-464) : apartés et double-langage
2-La remise des cadeaux (464-491)
2.1 passe d’armes préliminaires (464-468)
2.2-les cadeaux réquisitoire implicite de Parménon contre Thaïs (469-491)
3-Où la vie reprend son cours: les cadeaux comme non-événement (492-507)
Acte 3 scène 3 (507-538)
1-Chrémès seul, la construction d’un personnage de rusticus inadapté à cette comédie (507-530a)
2-Chrémès face à Pythias : la mise en scène du malentendu (530b-538)
Acte 3 scène 4 (539-548) 
Acte 3, scène 5 (549-614)
1-Exultation et bouffonnerie : l’entrée en scène de Chéréa (549-561)
2-Les préliminaires du viol : le premier récit de Chéréa (562-591)
2.1-la version de Chéréa de l’épisode du déguisement (562-575)
2.2-ce qui s’est passé dans la maison : les préliminaires du viol (575-591) 
3-La conclusion de la scène et l’ambiguïté de la passion chez Chéréa (592-614)
3.1-viol ou simulacre de mariage (592-606)
3.2-le retour au réel : quitter sa peau d’eunuque et bien dîner (607-614)


ACTE IV
Commentaire
Acte 4, scène 1 (vers 615-628)
Acte 4, scène 2 (vers 629-642)
Acte 4, scène 3 (vers 643-667)
Acte 4, scène 4 (vers 668-726)
1-Un dialogue de sourds (668-690)
2-L’interrogatoire et la révélation (691-702)
3-La piteuse sortie de Phédria (703-717)
4-Le conciliabule des deux servantes (718-726)
Acte 4, scène 5 (vers 727-738)
Acte 4, scène 6 (vers 739-770)
1-l’air de la concorde (739-746)
2-La chanson de la reconnaissance (747-754)
3-La valse-hésitation de Chrémès et de Thaïs (755-770) 
Acte 4, scène 7 (vers 771-816)
1-Structure de la scène
2-Le QG de campagne de Thrason 
3-Vers une déclaration de guerre ?
4-Un armistice sans traité de paix


ACTE V

Commentaire
Acte 5, scène 1 (817-839)
Acte 5, scène 2 (840-909)
1-Chéréa en fuite (841-847)
2-Chéréa défie Thaïs (850-863) : la comédie des faux-semblants 
3-La réparation de Chéréa et l’inclusion de Thaïs dans des liens sociaux nouveaux (864-888)
3.1-la leçon de Thaïs à Chéréa (864-871)
3.2-le retour de Chéréa aux devoirs du bon citoyen (872-888)
4-L’alliance conclue, le dénouement de l’intrigue de l’eunuque (889-896)
5-La colère de Pythias, coda digressive ou ultime révélation de la métamorphose de Chéréa (897-909)
Acte 5, scène 3 (910-922)
Acte 5, scène 4 (923-970)
1-Vivat Parmeno ! Le triomphe de l’esclave parfait (923-940)
2-Parménon ou le trompeur trompé (941-970)
2.1 Pythias passe à l’offensive (941-958)
2.2 Parménon tente de reprendre la main (958-964) 
2.3 Parménon livré au vieillard (965-970)
Acte 5, scène 5 (971-1001)
Acte 5, scène 6 (1002-1024)
Acte 5, scène 7 (1025-1030)
Acte 5, scènes 8 et 9 (1031-1094)
1-Tout est bien qui finit bien : les deux frères comblés (1031-1049)
2-L’intégration finale de tous les personnages à la troupe (1049-1094
2.1-l’entrée de Phédria : ruine définitive de Thrason ou jeu sur le type ? (1050-1060)
2.2-la négociation finale : une nouvelle troupe pour de nouvelles comédies (1061-1094)

Bibliographie des ouvrages cités

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés