La Comédie vénitienne
La Comédie vénitienne
  • LIII + 304 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 12.5 x 19.2 cm
  • 380 g
  • Français, Italien
  • Bibliothèque italienne
  • N° dans la collection : 39
  • Parution :
  • CLIL : 3626
  • EAN13 : 9782251730479
  • Code distributeur : 55434
  • Export ONIX 3.0

La Comédie vénitienne

La Veniexiana

Traduit par : Paul LARIVAILLE, Texte établi par : Emilio LOVARINI

Présentation

« Les anciens avaient naïvement peint Cupidon, fils de Vénus, sous les traits d’un enfant aveugle, nu, ailé et muni d’un carquois, reconnaissant par là, dans l’aiguillon de l’amour – dépourvu de jugement, vagabond, dénué de prudence – le don de pénétrer les entrailles de tout être humain et lui brouiller l’entendement au point que, retombé en enfance, il en revient à sa fragilité première ; par l’effet, assurément, d’un engouement excessif des sens pour l’objet aimé, qu’ils se représentent altéré et loin de ce qu’il est réellement, tantôt excellent tantôt exécrable. De là vient que, la faculté de juger se trouvant étouffée, la volupté contraint tous les esprits à se soumettre au corps ; phénomène qui, bien que nul n’y échappe, produit des effets plus graves sur le sexe féminin, du fait de la prédominance chez lui de la sensualité sur la médiocrité de son entendement.

Cela, spectateurs, vous le verrez clairement, lorsque vous entendrez le récit de l’amour démesuré d’une de vos nobles concitoyennes pour un jeune étranger et verrez l’audace et l’habileté déployées pour l’attirer, puis la jouissance et le plaisir qu’elle en tire…» (Prologue).

Biographies Contributeurs

Paul LARIVAILLE

Paul Larivaille est l'auteur d’ouvrages et de nombreux articles sur la civilisation et la littérature de la Renaissance italienne. Il a récemment réuni neuf de ses travaux sur l’Arioste dans un volume intitulé L’Érotisme discret de l’Arioste et autres essais sur le « Roland furieux », 2010.

Emilio LOVARINI

Emilio Lovarini (1866-1955), professeur à l’université de Bologne, était un éminent spécialiste de la littérature padouane, et en particulier de Ruzzante (1502-1542). On lui doit la découverte et les deux premières éditions de la Veniexiana (Bologne, Zanichelli, 1928, puis Florence, Le Monnier, 1947).

Table des matières

Introduction par Paul Larivaille
Tableau synthétique
Bibiographie sommaire
Note sur la présente traduction
Note sur le texte

La Comédie vénitienne
Prologue
Acte I
Acte II
Acte III
Acte IV
Acte V
Notes

Découvrez aussi

Tout est bien qui finit bien
La Sagesse des Chaldéens
De rebus bellicis
Rhétorique à Herennius
Les Hommes illustres de la ville de Rome
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés