La Défaite
  • 224 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • Classiques du Nord
  • N° dans la collection : 19
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251071176
  • Code distributeur : 43032
  • Export ONIX 3.0

La Défaite

Texte établi et traduit par : Régis BOYER

Présentation

La pièce, un drame, du Norvégien Nordahl Grieg (1902-1943), au demeurant l'un des écrivains les plus prolifiques et les plus attachants de l'entre-deux-guerres en son pays, également romancier, poète et journaliste, intitulée Nederlaget (La Défaite, 1937) a pour première originalité de se dérouler tout entière durant la Commune de Paris (mars à mai 1871) et de mettre en scène le petit peuple constituant ladite Commune aux prises avec les « versaillais » de M. Thiers qui finiront par remporter une victoire sanglante. Avec une admirable connaissance des faits, des lieux et des personnages tous tirés du petit peuple, l'auteur dresse le procès de notre société dévoyée par la violence et leurrée par des idéaux révolutionnaires aussi utopiques que dangereux pour exalter de grands mots d'ordre de pacifisme, de renonciation à la haine et à la vengeance et d'humanisme véritable qui donnent la mesure de la passion profonde de ce Norvégien et de sa vaine volonté d'en finir avec des temps injustes, cruels et meurtriers. Bien entendu, cette volonté est dérisoire et l'implacable loi de violence et d'injustice de notre temps finira par l'emporter. Mais l'on ne peut s'empêcher d'apprécier cette récusation sincère des haines et des intérêts qui mènent notre société. Ajoutons que la pièce est remarquablement construite, les personnages, d'une surprenante vérité humaine et le mouvement d'ensemble, d'une force de conviction digne des plus grands dramaturges norvégiens.

Biographies Contributeurs

Nordahl GRIEG

Nordahl Grieg est l'un des écrivains norvégiens les plus prolifiques et les plus attachants de l'entre-deux-guerres. Poète, dramaturge et romancier, il fut aussi un très grand journaliste. Ses sympathies communistes l’amenèrent à Moscou entre 1933 et 1935, et il prit part à la guerre civile espagnole. Durant la Seconde Guerre mondiale, il se rendit à Londres, où il s’attacha à exalter la résistance nationale contre l’envahisseur nazi. Il mourut en 1943 au cours d’un raid aérien britannique sur Berlin, auquel il participait comme correspondant. Ses voyages et ses expériences journalistiques lui inspirèrent de nombreux ouvrages, comme, entre autres, Le navire poursuit sa route (roman), Jours chinois, Été espagnol (recueil d’articles), et La Norvège dans nos cœurs, l’un des plus populaires recueils de poèmes norvégien.

Régis BOYER

Régis Boyer a été professeur de langues, littérature et civilisation scandinaves à l'Université Paris-Sorbonne et Directeur de l’Institut d’études scandinaves en la même université. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et traductions qui font autorité. Il dirige aux Belles Lettres la collection « Classiques du Nord ». Il a publié dans la collection « Vérité des Mythes » La mort chez les anciens scandinaves (1994), Deux sagas islandaises légendaires (1996), Les sagas légendaires (1998) et Les sagas miniatures (1999). A paru également aux Belles Lettres en 2013 son Pourquoi faut-il lire les Lettres du Nord ?

Découvrez aussi

Œuvres choisies
Les Aventures des Worse
Histoire et description des peuples du Nord
Anthologie runique
Révélations
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés