Le Livre des délices
  • XL + 280 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • La roue à livres
  • N° dans la collection : 59
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251339603
  • Code distributeur : 42490
  • Export ONIX 3.0

Le Livre des délices

Traduit par : Nathan WEINSTOCK

Présentation

Le Livre des Délices a été rédigé vers 1180 à Barcelone par le médecin et poète Joseph ibn Zabara. L'auteur y relate sa rencontre avec un mystérieux personnage répondant au nom d'Enan qui l'entraînera dans un long voyage à dos d'âne à travers l'Espagne. Au cours de leurs pérégrinations les deux compagnons vont s’affronter à des joutes verbales continuelles à coups de fables, d’adages, de maximes et de dissertations scientifiques jusqu’à ce que Joseph parvienne à confondre son interlocuteur en démasquant son ignorance.
Cette œuvre unique en son genre qu’imprègne une atmosphère onirique et poétique mêle fiction et éléments autobiographiques. Elle tient à la fois du conte oriental, de la satire médiévale et du roman picaresque, tout en offrant au lecteur un condensé de sagesse antique, juive et orientale.
Ce chef-d’œuvre de la littérature hébraïque médiévale est traduit pour la première fois en français par Nathan Weinstock.

Presse

Un joyau de la littérature hébraïque.
Le Magazine Littéraire - Décembre 2011

Biographies Contributeurs

Nathan WEINSTOCK

Nathan Weinstock est membre du Conseil scientifique de l'Institut d'Etudes juives (auprès de l'université Libre de Bruxelles) et lauréat du prix de yiddish Max Cukierman.

Table des matières

Introduction
Nathan Weinstock – Un voyage en compagnie du diable…
Le Livre des Délices
(traduction française de l'original hébreu)
Épître dédicatoire

Chapitre I : Comment Joseph vit en songe un homme à la stature de géant et fit sa connaissance
Chapitre II : Où l'inconnu, s'étant présenté comme Enan Ha-Natach, fils d'Arnan ha-Dech, invite le narrateur à l'accompagner dans ses pérégrinations
Chapitre III : Tandis qu'ils cheminent ensemble à dos d'âne, Enan relate à Joseph le récit du roi qui cherchait à comprendre le sens d’un rêve étrange qu’il avait fait et qu’une pucelle futée, fille de campagnard, sut lui interpréter
Chapitre IV : De la nuit que Joseph dut passer à l’auberge du village, couché par terre aux côtés de son compagnon et n’ayant soupé que de pain sec et d’eau rance
Chapitre V : Comment Enan narra, au moment où les deux voyageurs passèrent par certaine cité où avait vécu un de ses amis qui était juge, trois histoires illustrant la sagacité de ce magistrat
Chapitre VI : Où les deux compagnons sont reçus dans la localité de Tovah par un aimable vieillard qui leur offre l’hospitalité
Chapitre VII : Comment les deux compagnons jouirent ensuite de l’hospitalité de Rabbi Judah, ami d’Enan, qui les divertit par le récit de plaisantes paraboles tirées des livres des Arabes
Chapitre VIII : Ce qui advint lorsque Enan fit à Joseph les honneurs de sa demeure tout en lui servant un repas qui ne le satisfit guère ce qu’il voulut justifier en invoquant l’avis des Anciens
Chapitre IX : Où Enan abreuve Joseph de moultes considérations ayant trait à l’anatomie, à l’art de guérir, aux sciences naturelles et au Talmud
Chapitre X : Comment Joseph bombarda Enan ensuite de questions relatives à diverses sciences sans que ce dernier ne sût répondre à aucune d’entre elles
Chapitre XI : Ce qui advint lorsque Joseph frappa son âne qui avait failli le mordre parce qu’il était affamé, amenant ainsi Enan à lui révéler qu'en réalité il n’était nul autre que le démon Satan, fils d’Asmodée, tout en
l’assurant qu’il ne lui voulait aucun mal.
Chapitre XII : Où Joseph séjourne longtemps dans cette cité habitée par des hommes vicieux et des pécheurs, met en garde Enan qui veut épouser la fille d’un de ces fourbes dont il est tombé amoureux et illustre par l’étrange histoire de la lavandière qui s’acquitta de l’œuvre du diable l’adage selon lequel une mauvaise femme est pire que la peste, parvenant ainsi à persuader Enan d’épouser une jeune fille aussi avenante que bonne.
Chapitre XIII : Comment Joseph, écœuré par les gens du lieu, décida de rentrer dans son pays afin de rendre hommage au grand Nassi, Maître Checheth ben Benveniste – son « Seigneur perdu » -, en l’honneur duquel
il rédigea ce livre.

Annexe
Les quinze récits ou fables du « Livre des Délices » : sources probables et présence de thèmes analogues dans d’autres contes populaires
Dossier
a. Ibn Zabara et la transmission de la médecine arabe en Occident
b. Les références talmudiques
c. Maïmonide et la grande controverse suscitée au sein du judaïsme espagnol et provençal par la pensée rationaliste
d. La Cabale en Catalogne
Notes infrapaginales
Ouvrages cités

Découvrez aussi

Histoire ecclésiastique du peuple anglais. Tome II: Miracles et missions
La Consolation de philosophie
Histoire ecclésiastique du peuple anglais. Tome I: Conquête et conversion
Satires et parodies du moyen âge grec
Chronique de Morée
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés